Grève de femmes de chambre : deux soutiens syndicalistes entendus par la police

Hôtel
Bref
Clara Martot
23 Mai 2019 3

Tandis qu’une partie des femmes de chambre de l’hôtel NH Collection tenait un piquet de grève pour le 43e jour ce jeudi, deux soutiens membres du syndicat CNT-SO ont été embarqués par les forces de l’ordre. Les deux femmes, juristes au sein de ce syndicat, sont actuellement entendues au commissariat de Noailles. Les forces de l’ordre ont aussi procédé à une sommation de dispersion des grévistes et à la saisie de matériel, a-t-on appris de source proche du syndicat.

Les femmes de chambre grévistes avaient été assignées au tribunal par leur employeur Elior le 29 avril. Celui-ci souhaitait obtenir la fin du piquet de grève. Le TGI de Marseille avait alors débouté l’entreprise de sa demande, mais prononcé des astreintes financières si jamais la grève venait à “empêcher d’une manière quelconque l’accès (…) à l’hôtel”.


A la une

Adoubé par la droite, Guy Teissier ne voit que lui-même pour garder le 9/10
9/10. Légèrement stylisés, les deux chiffres clés apparaissent sur l'invitation comme sur le pupitre. Ce lundi soir, au Cabot, Guy Teissier inaugure une permanence,...
Soutenue ni par le ministère, ni par le maire, la salle d’injection marseillaise s’éloigne
"Pour l'instant, la décision, c'est que l'on n'ouvre rien." La phrase prononcée par Jean-Claude Gaudin ce lundi matin en conseil municipal vient repousser, une...
Les dossiers chauds du conseil municipal du 17 juin 2019
"Foisonnant, touffu... Un vrai jeu des sept familles avec du financier, des infrastructures, de l'école, de la santé, du sport, des parcs et des...
Enquête judiciaire : six membres de la vieille garde de Gaudin vont quitter la mairie
Une nouvelle fois, la visite de gendarmes au sein des services municipaux a des conséquences immédiates et ce, bien avant l'issue de l'enquête préliminaire...
“Difficile de séparer l’impact du nouveau rejet en mer d’Alteo et celui des boues rouges”
La semaine dernière, le CSIRM, le comité de surveillance et d'information sur les rejets en mer d'Alteo, a transmis au préfet un rapport de...
Marseille se met à la vignette anti-pollution mais ne s’en servira presque jamais
Attendue depuis plusieurs années, la petite carte a fait son apparition dans les arrêtés préfectoraux publiés début juin. On y voit une petite zone...

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

  1. patrickpatrick

    c’est le seul moyen que CACron et sa bande utilise pour faire taire les revendications.

    Signaler
  2. kalevkalev

    C’est une mode en ce moment la convoc chez les flics

    Signaler
    • ZumbiZumbi

      Quelqu’un en très haut lieu a donné des instructions : à quelques jours d’intervalle, les memes interpellations arbitraires à Nice, à Toulouse, à Marseille.

      Signaler

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire