Greenpeace organise un blocage symbolique de la raffinerie Total de La Mède

Bloquée
Bref
le 29 Oct 2019
0
Photo : Margaïd Quioc.

Photo : Margaïd Quioc.

Greenpeace maintient la pression sur Total et l’État, quatre mois après le redémarrage de la raffinerie de la Mède. L’ONG menait ce mardi matin un blocage du site, qui produit des carburants en grande partie à base d’huile de palme importée. Si le Parlement a fait sauter l’incitation fiscale dont bénéficiait l’huile de palme, Greenpeace conteste toujours l’autorisation d’exploitation, accordée en 2018 par le préfet des Bouches-du-Rhône. Ce document, qui fait l’objet d’un recours d’associations environnementales devant le tribunal administratif de Marseille, permet l’utilisation de 450 000 tonnes par an d’huile de palme, sur 650 000 tonnes au total.

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire