Force ouvrière repart en grève des poubelles avec de nouvelles revendications

retour
Bref
le 8 Déc 2021
11
Belsunce mercredi 8 décembre. (Photo SL)

Belsunce mercredi 8 décembre. (Photo SL)

Dans une conférence donnée à la presse ce mercredi 8 décembre, Patrick Rué, secrétaire général du syndicat Force ouvrière (FO) pour les agents métropolitains, s’est expliqué sur son nouvel appel à la grève. Il demande aujourd’hui un temps de travail annuel de 1000 heures, soit 5 heures de travail effectif par jour. Une décote liée à la reconnaissance de la pénibilité du métier plus importante que les autres syndicats ne l’avaient jusqu’alors demandée et bien au-delà des 1437 heures annoncées en octobre dernier.La métropole appâte les syndicats avec de nouvelles négociations mais le préfet derrière va refuser“, lâche-t-il sceptique.

Patrick Rué s’est senti, dit-il, “un peu trahi” par la métropole qui, selon lui, n’a pas respecté l’accord “oral” négocié par FO en octobre, notamment sur une potentielle suppression de bennes et sur la restructuration des tournées. La réunion avec tous les autres syndicats n’a pas convaincu Patrick Rué mais il rejoint ce second mouvement de grève. “C’est une désolation parce qu’on va faire porter le chapeau aux agents sur la saleté alors qu’en pleine crise sanitaire personne ne se demandait si les éboueurs faisaient leurs heures. Là on est contraint par la métropole.“, affirme-t-il en espérant voir se décaler les négociations. La collectivité présentera mardi prochain de nouvelles propositions aux syndicats avant de voter la délibération au conseil métropolitain du 16 décembre. La collectivité est tenue par la loi de mettre en place les 35 heures hebdomafaires (1607 heures annuelles) pour tous ses fonctionnaires à compter du 1er janvier 2022.

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. Electeur du 8e Electeur du 8e

    1000 heures sur 1607, soit un gros mi-temps (62 %) payé comme un temps plein ? Je trouve que la force obscure manque d’ambition : pourquoi pas 500 heures ? Après tout, les Marseillais paient et n’ont pas le choix : qu’importent la facture et la qualité du service.

    Il ne s’agit pas de nier la pénibilité du métier, mais il y a d’autres métiers pénibles, que je connais bien, où les salariés ne bénéficient pas d’une décote aussi massive. L’argument de la pénibilité ne peut pas justifier n’importe quoi, il y a à l’évidence autre chose derrière cette revendication.

    A Toulouse, où le même débat a lieu, la métropole propose royalement 2 jours par an de réduction du temps de travail, ce qui scandalise les éboueurs de la ville rose qui comparent cette proposition… à ce qui a été négocié à Marseille ! Soyons clair : une telle aumône est certainement insuffisante (https://www.ladepeche.fr/2021/11/03/info-la-depeche-fin-de-la-pratique-du-fini-parti-a-toulouse-les-eboueurs-menacent-de-faire-greve-9906763.php).

    Signaler
  2. Brallaisse Brallaisse

    Moraine va t’il baisser son pantalon comme ses prestigieux prédécesseurs en la la matière ?

    Signaler
  3. Patafanari Patafanari

    Arrêtons de médire. Ce sont d’excellents artisans. Ils vous rénovent votre appartement à des prix défiant toutes concurrences.

    Signaler
    • Brallaisse Brallaisse

      Sans factures sans doute ?

      Signaler
    • vékiya vékiya

      de bons pizzaïolo aussi

      Signaler
    • vékiya vékiya

      c’est le fameux fini parti… mais pour aller faire des gâches. et même muselier trouvait ça normal à une certaine époque

      Signaler
  4. Sentenzza Sentenzza

    Et pourquoi pas, le pas commencer/parti?un peu d audace M .Ruè!

    Signaler
    • Brallaisse Brallaisse

      C’est souvent le cas et pas uniquement aux bordilles, le petit cousin de Martine pratiquait cette activité, le pas commencé/parti et il n’est pas le seul

      Signaler
  5. Simon13009 Simon13009

    Ces mecs de FO et toute la clique sont une honte pour le service public. Le jemenfoutisme et le foutage de gueule portés à leur paroxisme.
    Le préfet a-t-il déjà ordonné des réquisitions ?
    Sinon qu’attend-il ?
    Moins de 2 mois après la catastrophe environnementale et écologique de centaines de tonnes d’ordures à la mer, rebelote ?
    Et pour les prochaines municipales, je vote pour une liste qui s’engage à passer une délégation au privé, quelque soit sa couleur politique.

    Signaler
  6. Gloubi Gloubi

    Au moment où la collecte des déchets est réclamée par la ville … FO ne serait il pas en service commandé ? La durée du temps de travail , c’est une chose mais vu la romance entre le patron de FO ( qui devait quitter ses fonctions )et le Maire ( qui l’a prolongé ), la question se pose . Et on en a marre … mais marre …. Métropole zéro , ville zéro pointé

    Signaler
  7. Mars, et yeah. Mars, et yeah.

    Il n’y a plus rien à dire quand on est face à tellement d’indécence : oui c’est un métier pénible, oui ça nécessite une prise en compte adaptée. Mais quand on en arrive à dire que cela vaut un salaire à plein temps pour un mi-temps travaillé, autant affirmer que le soleil est froid.

    Il est urgent de se débarrasser des bordilles, de toutes les bordilles, qu’elles trainent dans le caniveau où dans les couloirs de la Métropole et de la Ville.

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire