Deux scénarios pour la destruction du cabanon de l’ex députée Sylvie Andrieux à Maldormé

FIN
Bref
Jean-Marie Leforestier
29 Nov 2018 8

Elle s’est résignée à rendre les clefs de sa villa les pieds dans l’eau de Maldormé le 4 mai 2018. L’ex députée socialiste Sylvie Andrieux, retirée de la vie publique depuis sa condamnation définitive pour détournement de fonds publics, va voir son joli cabanon détruit par l’État, révèle La Marseillaise. Il s’agit d’une nouvelle étape de la démolition des occupations sans droit ni titre du domaine public maritime.

Dans une note que s’est procuré le journal, la direction départementale des territoires et de la mer (DDTM) envisage deux scénarios pour une déconstruction qui “s’annonce lourde financièrement”. La destruction totale ou partielle avec maintien de la dalle qui deviendrait accessible au public et permettrait de renforcer de la chaussée en surplomb. Deux autres constructions dans l’anse de Maldormé doivent aussi être rayées de la carte.

Source : La Marseillaise

A la une

Travailleuses détachées à Arles, elles ont lancé l’alerte contre le servage moderne
Yasmine et sa cousine K. grandissent à Tarragone, en Catalogne, bien loin de la plaine fertile du pays d'Arles. En 2011, la crise les...
Au 11 rue d’Aubagne, les locataires vivent dans l’inquiétude et sous les étais
"Je rêve régulièrement que je suis sous les gravats, et que ma fille me cherche." Depuis le 28 février 2018, Nadia Bechari habite Noailles,...
Drame de la rue d’Aubagne : comment la justice a avancé en six mois
Les trois juges travaillent dans la discrétion, patiemment. Ils recueillent un par un les éléments qui, dans plusieurs années, permettront à un procès de...
Enquête judiciaire sur les effondrements de la rue d’Aubagne : le rapport qui accuse
Il est une des pièces-clefs du dossier de Matthieu Grand, le juge d'instruction chargé de l'affaire de la rue d'Aubagne, avec ses deux collègues...
Un projet de décret met à mal la protection de la Sainte-Victoire et de la Nerthe
C'est un petit changement qui pourrait avoir de lourdes conséquences sur le paysage des Bouches-du-Rhône et en premier lieu sur ses sites classés. Le...
Urbanisme : la métropole devra mettre du social dans son plan
La victoire se joue parfois dans les détails. La vice-présidente chargée de l'urbanisme, Laure-Agnès Caradec se réjouit d'un avis favorable "rendu à l'unanimité" des...

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

  1. patrickpatrick

    je suis si triste d’un tel acharnement sur une personne aussi droite et qui a tout donné pour le bien public, le vivre ensemble. c’est trop dur.

    Signaler
  2. Antoine de MeriaAntoine de Meria

    Et pour les piscines élus qui sont sur le domaine maritime ?

    Signaler
  3. Antoine de MeriaAntoine de Meria

    Et pour les piscines des élus qui sont sur le domaine maritime ?

    Signaler
  4. Dark VadorDark Vador

    La justice doit déclarer illégales toutes les construction dans ce coin!. C’est pas deux ou trois habitations qui sont concernées mais une quarantaine…

    Signaler
  5. Dark VadorDark Vador

    “Constructions” au pluriel, désolé, je sais que des puristes rôdent…

    Signaler
  6. dpdp13dpdp13

    Pour cette foie on voeux bien te pardoné, mais fait gafe. Vu!

    Signaler
  7. Dark VadorDark Vador

    Fan de chichourle, fo pas se manquer ici… 🙂

    Signaler
  8. TaramaTarama

    Joli… un cube de béton dégueulasse oui.

    Signaler

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire