Des kiosques éphémères pour faire découvrir la presse

Vu sur le web
Bref
Lisa Castelly
4 Déc 2017 0

Un petit kiosque de tissu se dresse au pied des bâtiments de la cité Félix Pyat (3e arrondissement), et des titres de la presse papier viennent le garnir pour attirer les habitants. La Croix a suivi un action orchestrée par l’association Albert London, à l’origine du site d’information au long court Chez Albertmais aussi désireuse d’encourager la lecture de la presse par tous les publics.

“Au départ, nous intervenions dans la ”maison pour tous” du quartier. Mais nous attendions parfois longtemps avant de croiser un lecteur potentiel. Donc, nous avons fait le choix d’être mobiles et de nous déplacer dans ce quartier très cloisonné”, précise Frédéric Legrand, co-fondateur de l’association, lui-même journaliste indépendant – et plume occasionnelle sur Marsactu. “Le premier frein à l’accès au journal est d’abord économique. Ensuite, il est social : les gens pensent que la presse, ce n’est pas pour eux. Alors on cherche à désacraliser l’objet journal”, poursuit-il. Et les passants de s’emparer, qui de L’Équipe, qui du Canard Enchaîné ou de Society, tandis que les journalistes décryptent Mon Quotidien avec les plus petits.

Source : La Croix

A la une

Conflit d’intérêts à la tête de l’institut de recherche pour le développement
Charles Duchaine est de retour à Marseille. Pas le premier juge de l'affaire Guérini en personne, mais les contrôleurs de l'agence française anti-corruption (AFA)...
À Saint-Victoret, des travaux qui se font tout seuls embarrassent la métropole
C'est un joli parc à la sortie du bourg de Saint-Victoret en direction de la gare de Pas-des-Lanciers. A côté du centre aéré fraîchement...
L’institut Ricard drague les habitants de l’Estaque avec une ferme à poissons du futur
"Nous avons proposé un projet de ferme que l'on pourrait appeler... permaquacole !", lance fièrement Patricia Ricard, petite-fille de Paul et présidente de l'Institut océanographique du...
La Ville offre une nouvelle unité d’hébergement d’urgence, à l’État de payer le reste
Jean-Claude Gaudin signait mercredi le bail emphytéotique de la future unité d'hébergement d'urgence qui doit voir le jour en 2021. Réalisée par le groupe...
Cinq copropriétés marseillaises passent en “priorité nationale”
Vestige du marketing immobilier des années 60, les grandes copropriétés marseillaises ont souvent le mot "parc" affilié à leur nom alors qu'elles n'offrent souvent...
Coup d’arrêt pour le projet d’extension de Plan-de-Campagne
L'affaire était déjà mal embarquée, la voilà plombée. Après un premier avis défavorable de la commission départementale d'aménagement commercial en juin, l'échelon supérieur, la...

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire