Des enseignants du collège Versailles exercent leur droit de retrait

Empoussiérés
Bref
le 18 Sep 2019
1

Depuis ce mardi, les enseignants du collège Versailles exercent leur droit de retrait. Depuis la rentrée, l’établissement situé dans une impasse du quartier Saint-Lazare (3e), fait l’objet de travaux alors que les cours se poursuivent. Une situation que les enseignants et certains parents dénoncent depuis des mois en pointant les multiples dangers auxquelles les élèves et eux-mêmes sont exposés (lire notre article sur la rentrée de Versailles). « En cas d’incendie, aucun plan d’évacuation n’a été pensé : la seule sortie possible est la voie d’accès des pompiers, le seul lieu de rassemblement pour une mise en sécurité est à ce jour condamné par les travaux, écrivent-ils dans un communiqué. Le réseau électrique est vétuste. »

C’est cette question des normes incendie qui a décidé une majorité d’enseignants -30 sur 50 – à exercer leur droit de retrait jusqu’à nouvel ordre, « en tout cas, jusqu’à que nous ayons des réponses sur les nombreux points que nous avons soulevés », souligne une enseignante. Une réunion de suivi de chantier doit être organisée prochainement par le département. Une réunion du comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail est également prévue par le rectorat. « Mais sans date jusqu’à présent », constate l’enseignante.

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

  1. PromeneurIndigné PromeneurIndigné

    Ils ont totalement raison. Il faudrait que Marsactu nous explique les raisons qui ont conduit Madame Vassal (de Gaudin) à refuser de délocaliser le lycée Versailles dans les locaux de la caserne du Muy, pendant la durée des travaux Peut-être parce que son prédécesseur l’inénarrable Nono Guerini, n’avait pas prévu le coup, en aménageant dans ce but la caserne. Il avait préféré gaspiller l’argent des contribuables marseillais et bucco –rhodaniens en se conciliant les maires des petites communes du département pour ce faire élire sénateur. Cela en finançant un rond-point par ci , les locaux d’une association par-là etc.

    Signaler

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire