Dans les Calanques, des agents de l’office du tourisme “réorienteront” vers d’autres sites

Rabatteurs
Bref
le 9 Juil 2021
8

“Tous les visiteurs sont les bienvenus dans le parc des Calanques”… Mais s’ils peuvent aller visiter d’autres sites, c’est bien aussi. Ce vendredi, Didier Réault, président du parc des Calanques, accompagné de son directeur François Bland et de Maxime Tissot, directeur de l’office du tourisme de Marseille, ont présenté les nouvelles mesures de la saison estivale 2021 : parmi elles, la présence d’agents de l’office du tourisme dans le parc pour rediriger les visiteurs vers d’autres lieux. Le but étant de lutter contre la surfréquentation.

Au total, 16 agents seront dédiés à cette mission. “Le parc est le premier endroit recherché sur internet à Marseille. Notre rôle est de le protéger, pas en empêchant les gens d’y aller, mais en essayant d’étaler leur présence. Nos “conseillers séjour” orienteront vers d’autres quartiers, d’autres programmes”, a expliqué Maxime Tissot. Le dispositif est amené à être reconduit.

+++

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. Hde mars Hde mars

    Il faut en rire c est mieux ils proposent quoi ??

    Signaler
    • LN LN

      Ben surement le Pilon du Roi, la sainte Baume ou le Garlaban, y a personne 🙁

      Signaler
  2. Brallaisse Brallaisse

    Des nocturnes peut être ?
    Entre le neveu de Vlasto et le Didier, sommes servis.

    Signaler
  3. barbapapa barbapapa

    Alternatives au Parc des Calanques : La cascade des Aygalades, frissons au Petit Séminaire, traversée pédestre de la Cayolle, bain de pieds dans l’Huveaune, Plombières by Night, la Campagne Laroussse et la Campagne Lévêque…

    Signaler
  4. Richard Mouren Richard Mouren

    Et ben, voilà! On y est….. Après avoir survendu le Parc des Calanques comme Disneyland, “on” se rend compte que la voix des Cassandre qui mettait en garde contre le risque de surfréquentation aurait dû être écoutée. Les municipalités de Marseille et de Cassis ainsi que la Région ont tout misé sur le tourisme de masse et sont maintenant tout étonnées d’en constater les conséquences dommageables. Les plus anciens se rappelleront peut-être cette apostrophe des promoteurs d’une “route des Calanques” (qui , entre autres, devait enjamber le vallon d’En Vau) aux opposants du projet: “C’est scandaleux de vouloir garder ces merveilles pour vous seuls, marcheurs! Les pôvres gens qui ne peuvent pas marcher y ont droit autant que vous.” Vivement Septembre que nous puissions retourner enfin dans “nos” calanques.

    Signaler
  5. LN LN

    J’ai abordé une camionnette “calanque mobile” avec de jeunes agents. Nous avons vite abandonné la saturation, la pollution, la destruction, la dégradation (et tout le c… de Madon). On est bien d’accord. Ils sont bien embêtés ces jeunes car le touriste vient voir ce qu’il a envie de voir : la meeeeeeeeeeer. Point barre. Et à la question “qu’allez-vous donc proposer à la place des calanques ?” Sans sourciller, la réponse : ” les musées, les centres commerciaux, les théâtres de Marseille”. Sans déconner ?!!?!!??!! C’est tout ce qui m’est venu sur l’instant…

    Signaler
  6. Jacques89 Jacques89

    En clair c’est du style: “Cassez-vous les gueux, y a un yacht qui vient de débarquer à La Ciotat !”

    Signaler
  7. Karo Karo

    Pourquoi pas les plages de Fos et d Arles la mer est la aussi !

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire