Jugée à partir de mardi aux assises d’Aix-en-Provence pour avoir tué son mari violent

Assises
Bref
Lisa Castelly
17 Mai 2018 0

Le 25 septembre 2010, Annie Métais donnait la mort à son ex mari, à Bandol suite à une énième crise de violence de la part de ce dernier. Aujourd’hui, cette femme résidant à Meyreuil se prépare à voir son histoire décortiquée par la justice lors de son procès, du 22 au 24 mai devant les assises des Bouches-du-Rhône. Libération plonge dans l’histoire de cette famille ponctuée par les crises du mari maniaco-dépressif, les violences, les tentatives de fuite d’Annie Métais avec ses enfants. Jusqu’au drame, survenu malgré une séparation du couple depuis plusieurs années durant laquelle les relations s’étaient apaisées, en apparence. “J’aimerais que les jurés puissent comprendre que ce qui m’est arrivé aurait pu arriver à n’importe qui”, confie Anne Métais au journal.

La justice la décrit comme une “manipulatrice” doté d’un “sang froid glaçant”, d’une “intelligence supérieure” et “narcissique”, capable d’avoir tenté de noyer le corps de son défunt mari à l’aide d’une ancre. Après huit mois à cacher sa culpabilité, elle a été démasquée et a passé 18 mois en détention préventive.

Son avocat, Me Olivier Lantelme, compte sur la clémence de la justice arguant qu’elle “ne représente aucun danger pour la société”. “Je peux entendre que la justice doit répondre à un acte répréhensible, mais là, c’est la double peine. Ma mère s’est fait tabasser pendant quinze ans et quand elle se défend, elle part en prison ?”, veut faire entendre son fils Jonathan.

0
commentaires
Source : Liberation

A la une

Le parc national des Calanques fait tout un plan de ses merveilles et horreurs sous-marines
Le plongeur remonte sur le bateau et attrape sa feuille blanche et une règle. Il fait un croquis des reliefs marins avant de replonger...
À Tarascon, la papeterie polluante impunie rentrera-t-elle dans les clous ?
L'usine de pâte à papier Fibre Excellence Tarascon et le collectif « Halte à la pollution de Fibre Excellence » – composé de citoyens...
Après la tentative de suicide d’un des leurs, les migrants mineurs plus perdus que jamais
Ce n'est pas le premier rassemblement de mineurs isolés étrangers devant le conseil départemental. Mais ce jeudi 9 août, le contexte ajoute une note...
Pourquoi l’extension de l’ouverture des commerces le dimanche traîne
Les commerces de l'escale Borély passent une nouvelle saison sans pouvoir ouvrir le dimanche. Le centre commercial du Prado connaît un premier été sans...
En période de pic comme le reste du temps, Marseille à la traîne pour réguler la voiture
Pendant deux semaines, la donne a changé. Pour décourager les visiteurs de passage de circuler en voiture, le tarif des horodateurs a été doublé,...
Après des mois de conflits, la cession du McDonald’s Saint Barthélémy frôle le drame
Sur la terrasse du McDonald's de Saint Barthélémy, ce mardi après-midi, le temps s'est comme arrêté. Une trentaine de salariés de ce fast-food des...

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire