Des communes du pays d’Aix veulent aussi être exemptées de logements sociaux

Rab
Bref
Benoît Gilles
13 Juil 2017 2

Les obligations de construction de logements sociaux prévues par la loi de Solidarité et de renouvellement urbain (SRU) a donné lieu à d’ardents débats lors du conseil métropolitain de ce 13 juillet, entre maires de ville carencées et soumises à pénalités et maires qui souhaitent en être exemptés par le biais d’une délibération soumise au vote. Une troisième catégorie s’est aussi faite entendre par la voix de Jean-Claude Féraud, maire de Trets, celle des villes qui souhaitent allonger la liste des 27 communes déjà ciblées par la métropole. « Le préfet a donné la possibilité d’élargir l’exemption à des communes qui ont par exemple des problèmes d’inconstructibilité. Je vous propose donc d’ajouter de nouvelles communes à celles que vous avez déjà présentées », explique le maire qui siégeait lors du comité régional de l’habitat, ce lundi. Outre Trets, il évoque Simiane, Cabriès, Eguilles et Fuveau.

Vice-présidente en charge du logement, Arlette Fructus n’exclut pas cette possibilité. « Il existe des communes qui sont couvertes par des plans de prévention des risques incendie ou inondations et qui, à ce titre, sont en partie inconstructibles. Mais il faudra que leur dossier soit solide. » Si le principe est acté, ces communes n’ont pas été ajoutées à la liste des 27 communes proposées par Aix Marseille Provence et attendront l’an prochain pour voir leur dossier défendu par la métropole pour une nouvelle liste d’exemption. Ce qui ne les assurera pas de bénéficier d’une exemption puisque c’est le préfet qui sélectionnera ensuite dans cette liste les dossiers qu’il jugera suffisamment solides pour être défendu devant une commission nationale.

2
commentaires

A la une

Combat de coqs pour diriger la French Tech Aix Marseille

Un voyage aux États-Unis et des contrats plein les poches. Les entrepreneurs des 21 sociétés estampillées Aix-Marseille French tech (AMFT) sont encore un peu...

Treize espaces de lecture en danger, c’est la faute aux coupes...

Liquidation, tout doit disparaître. Il ne s'agit pas là d'une collection de la saison passée qu'on brade ou d'un commerce étranglé par les loyers,...

Des femmes journalistes de la Provence racontent leur « plafond de verre...

"Time's up !" C'est en reprenant le message de ralliement des actrices hollywoodiennes destinées à lutter contre le sexisme et le harcèlement dans le...

Qui pour diriger la RTM ?

Il a été nommé lorsque la communauté urbaine de Marseille était présidée par le socialiste Eugène Caselli, en 2008. Il a ensuite passé sans...

Le collège Rosa-Parks submergé par la violence ordinaire

Rafik n'est pas là pour illustrer quoi que ce soit, et pourtant, son attitude résume une atmosphère tendue. Le visage fermé, retenu par un...

La SNCF oblige ses usagers des quartiers Nord à circuler en...

"Ils voudraient accentuer la ghettoïsation, ils ne s'y prendraient pas autrement..." Mohamed Mourimoudou ne décolère pas. Enseignant en EPS au collège Elsa Triolet (15e)...
  1. Electeur du 8e Electeur du 8e

    Soyons plus simples : proposons d’exempter de logements sociaux toutes les communes de la métropole à l’exception de Marseille.

    Ainsi, le rêve d’apartheid social, car c’est de cela qu’il s’agit, de ces petits maires sera comblé : vivre entre vieux, blancs et riches, sous perfusion financière du Conseil départemental, quel magnifique projet municipal !

    Signaler
    • Happy Happy

      … à l’exception de Marseille… quartiers Nord !

      Signaler

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire