Cinq fois moins de pistes cyclables à Marseille qu’à Nantes

Oups
Bref
Clémentine Vaysse
19 Fév 2016 10

Sans trop de surprise, quand on rassemble sur une carte les aménagements cyclables des différentes villes de France, Marseille en prend pour son grade. Terra Eco s’est prêté à l’exercice à partir d’une carte d’amenagements-cyclables.fr et le constat est sans appel. Paris (448 km) et Nantes (313 km) « ridiculisent Marseille et ses malheureux 70 kilomètres sur lesquels il fait bon pédaler. En poussant plus loin l’esprit de compétition, on note que la cité phocéenne dispose de cinq fois moins de voies hospitalières aux cyclistes que la préfecture de Loire-Atlantique… pour une population pourtant trois fois plus importante », écrit le mensuel. En 2014, le schéma directeur des modes doux de Marseille Provence métropole fixait un objectif d’aménagement de 10 kilomètres de pistes par an.

Le département des Bouches-du-Rhône compte quant à lui 560 kilomètres d’aménagements à destination des vélos. Arles, dont part la Via Rhôna, voie touristique longeant le Rhône, en compte à elle seule 70 kilomètres. Il y a dix jours, le conseil départemental annonçait vouloir passer de 80 à 500 km de pistes cyclables en 5 ans.

Accéder à la carte des aménagements dans les Bouches-du-Rhône

Source : Terra Eco

A la une

Saïd Ahamada (LREM) tente de sortir du peloton sur la route des municipales
Saïd Ahamada ne veut plus attendre. Mercredi, le député LREM de la 7ème circonscription des Bouches-du-Rhône et candidat à l'investiture de son parti pour...
L’État remet à plus tard le sauvetage de l’étang de Berre au bord de l’asphyxie
"Faut-il réhabiliter l'étang de Berre ?". Alors que l'état alarmant du site ne fait plus de doute (lire notre article), l'État vient de remettre...
L’éditorial de FOG qui fâche Bruno Gilles… et les journalistes de la Provence
Au sein des colonnes de La Provence, la plume de Franz-Olivier Giesbert, alias FOG, directeur éditorial du titre depuis 2017, va et vient avec plus...
Travaux ferroviaires sur la ligne Marseille-Aix : « modernisation » ou « projet dément » ?
Les voyageurs entre Marseille et Aix, et au delà vers les Alpes, verront-il un jour un service cadencé, à la régularité irréprochable comme cela...
La Bonne-mère, une basilique au bord de la crise de nerfs
Elle est un symbole de Marseille. Calée sur un ancien fort militaire dont elle tire son nom, elle est censée garder et protéger les...
Au sein de la gauche marseillaise, l’union, mais chacun à son rythme
Un "Mouvement sans précédent". Jeudi matin paraissait dans Libération un appel au "rassemblement inédit" pour les municipales à Marseille. Comme une impression de déjà-vu après...

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

  1. LNLN

    Et encore on appelle ca pompeusement des pistes cyclables !!!! A Marseille, soit tu partages avec les piétons leurs trottoirs (pas top), soit tu partages avec les bagnoles malgré le stationnement interdit (les boules), soit, à brûle pour point, ca s’arrête net au beau milieu de la chaussée ou du trottoir (la galère)…..
    http://collectifcyclistesenragees.over-blog.com/

    Signaler
  2. LaPlaine _LaPlaine _

    Oui on est tellement en avance sur tout à Marseille, avec une équipe municipale éclairée et visionnaire.

    Signaler
  3. Electeur du 8eElecteur du 8e

    Le « Clou rouillé » et le « Bagnolo-trophée » décernés il y a quelques années à Marseille pour sa politique résolument défavorable à toute alternative significative à la voiture individuelle restent largement mérités…

    Signaler
  4. EscartefigueEscartefigue

    70 km de pistes cyclables, parfois à cheval sur le trottoir…et c’est ainsi qu’à Marseille existent 2 sortes de cyclistes: ceux qui se font insulter par les automobilistes et ceux qui se font insulter par les piétons!

    Signaler
  5. Laurent MALFETTESLaurent MALFETTES

    Abasourdi par les arguments que je lis : Marseille trop vallonnée, pas assez ceci, pas assez cela! Rappelons les superficies des villes comparées, car cela ajoute à la honte : Nantes, 313 km de pistes sur 65 km2; Paris, 448 km de pistes sur 105 km2; Marseille, 70 km de pistes (ou de peinture verte) sur. ..241 km2! La faible densité de population à Marseille est plutot de nature a faciliter les aménagements. Ce retard incroyable s’explique uniquement par l’absence de volonté politique. Il est le fait de responsables politiques locaux retrogrades. Et que nous dit monsieur Teissier, 71 ans, en nous parlant d’avenir ? Que l’urgence serait d’aménager un « deuxième jarret » de Florian a Pointe rouge, pour un coût estimé à 300 Me. Combien de kilomètres de pistes avec une telle somme? Quand je vois ce genre de projet, je crie : place aux jeunes, place aux vélos, vive les bobos!

    Signaler
    • neomarsneomars

      Pour être juste, dans les projets (promesses) de M Tessier, il y avait aussi suite à la mise en service de la L2 le réaménagement des voies du Jarret qui devait faire la part belle aux modes actifs (aussi appelés mode doux). Ce n’est pas M Gaudin, à 77ans qui aurait eu une telle idée. Et il faut reconnaître qu’il y a eu quelques pistes cyclables créées par MPM. En revanche, la police MUNICIPALE manque particulièrement de zèle pour verbaliser. On pourrait même finir par imaginer qu’il y a des « consignes » … qui coûtent très cher à la collectivité en termes de pollution, risque d’accident (piéton, vélo, …), dégradation de panneaux (dégommé en se garant !), perte de repères par rapport à l’autorité de la loi (c’est interdit ? ici t’es à marseille, tout est permis !!!), perte d’image (Marseille ? Ils ont pas vu la civilisation depuis 2600 ans !!!)… qu’en PV non encaissés! Quand je pense aux 20 PV à 135€ qui devraient partir 10 fois par jour pour les 20 voitures de suite garées sur la piste cyclable de ma rue, à 2 pas des parkings, et que j’entends le maire nous expliquer qu’il n’a d’autre choix que d’augmenter les impôts … je ne sais plus bien quoi espérer des jours qui viennent dans ce pays. Peut-être qu’il faut comme pour les écoles en appeler au ministre pour obtenir une mise sous tutelle (ou curatelle ?).

      Signaler
  6. LaPlaine _LaPlaine _

    De vieux (et moins vieux) incompétents à la tête de cette agglomération, à un moment donné çà finit par craquer de partout. Et vous remarquerez qu’à chaque fois c’est la faute …aux habitants qui sont sales, aux voitures qui se garent toutes seules n’importe où, au gouvernement qui fait rien qu’à les embêter, au mistral qui souffle trop fort, au soleil trop violent, aux rues trop en pentes, à la ville qui est trop grande, aux écoles trop nombreuses, etc etc Etre ainsi dans le déni, n’est-ce pas une forme d’immaturité?

    Signaler
    • Electeur du 8eElecteur du 8e

      Je vous reprends sur un point : pour Gaudin, le mistral c’est vachement bien, car grâce à lui, il n’y a pas de pollution atmosphérique à Marseille. C’est ce qu’il a affirmé sur une radio en novembre dernier… Déni en effet, à double titre : 1. la qualité de l’air ici est l’une des plus médiocres en France et 2. expédier la pollution chez les voisins, c’est sympa mais c’est toujours de la pollution…

      Signaler
    • Laurent MALFETTESLaurent MALFETTES

      Au delà de la maturité, il est sage de passer la main et de rendre les clés de la voiture..

      Signaler
  7. Laurent MALFETTESLaurent MALFETTES

    Le nuage de pollution s’arrête net au niveau de la bonne mère. Les quartiers Sud sont épargnés.

    Signaler

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire