Le conseil départemental veut passer de 80 à 500 km de pistes cyclables en 5 ans

Boucle
Bref
Clémentine Vaysse
9 Fév 2016 3

“Un plan vélo”. C’est ainsi que la présidente du conseil départemental des Bouches-du-Rhône a présenté ce dimanche à Marignane un programme d’investissements de 40 millions d’euros en cinq ans pour des aménagements cyclables. Derrière cette annonce se cache un constat peu glorieux : 80 kilomètres de pistes cyclables aménagées à ce jour dans le département. D’ici 2021, ce chiffre devrait passer à 500, mais sans qu’existe un schéma de déploiement pour l’instant. Un comité de pilotage autour d’Eric Le Dissès, vice-président délégué, se penchera sur les modalités de ce dernier.

Le conseil départemental est en passe de boucler sa part de la “Via Rhôna”, une voie touristique qui relie le lac Léman à la mer Méditerranée via le Rhône. Sur les 36 kilomètres qui traversent les Bouches-du-Rhône, une portion reste à aménager entre le canal de navigation et le bac de Barcarin dont les travaux pourraient avoir lieu à la fin de l’année.

Voici la carte des équipements pour vélos existants avec en orange les “accotements cyclables”, en vert les pistes, en vert pointillé les projets de piste et en violet les boucles (à ne pas confondre avec les autoroutes, au trait plus épais).

La carte des équipements existants fournie par le CD13
La carte des équipements existants fournie par le CD13. Lecture en plein écran conseillée (cliquez sur l’image pour agrandir).

A la une

Conflit d’intérêts à la tête de l’institut de recherche pour le développement
Charles Duchaine est de retour à Marseille. Pas le premier juge de l'affaire Guérini en personne, mais les contrôleurs de l'agence française anti-corruption (AFA)...
À Saint-Victoret, des travaux qui se font tout seuls embarrassent la métropole
C'est un joli parc à la sortie du bourg de Saint-Victoret en direction de la gare de Pas-des-Lanciers. A côté du centre aéré fraîchement...
L’institut Ricard drague les habitants de l’Estaque avec une ferme à poissons du futur
"Nous avons proposé un projet de ferme que l'on pourrait appeler... permaquacole !", lance fièrement Patricia Ricard, petite-fille de Paul et présidente de l'Institut océanographique du...
La Ville offre une nouvelle unité d’hébergement d’urgence, à l’État de payer le reste
Jean-Claude Gaudin signait mercredi le bail emphytéotique de la future unité d'hébergement d'urgence qui doit voir le jour en 2021. Réalisée par le groupe...
Cinq copropriétés marseillaises passent en “priorité nationale”
Vestige du marketing immobilier des années 60, les grandes copropriétés marseillaises ont souvent le mot "parc" affilié à leur nom alors qu'elles n'offrent souvent...
Coup d’arrêt pour le projet d’extension de Plan-de-Campagne
L'affaire était déjà mal embarquée, la voilà plombée. Après un premier avis défavorable de la commission départementale d'aménagement commercial en juin, l'échelon supérieur, la...

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

  1. CAN L2CAN L2

    MPM s’est engagé avec le PDU 2013/2023 à multiplier les déplacements en vélo par 5,5.
    3 ans se sont écoulé et les pistes cyclables marseillaises sont demeures pour la majorité d’entre elles des pistes de loisirs inaptes aux déplacements pendulaires.
    Pourtant, comme grand ville la plus polluée de France aux particules fines, il serait bien temps que nos élus s’inscrivent résolument dans les actions règlementaires du Plan de Protection de l’Air 13 et répondent à l’appel à projet AACT’Air de l’ADEME. Date limite 14 mars 2016
    Aussi, je salue la décision de la Présidente du CD13.
    Puisse t-elle faire un émule du Président de l’agglo Aix Marseille
    Richard Hardouin

    Signaler
  2. mrmiolitomrmiolito

    Bonjour,
    c’est un beau plan pour rattraper un retard certes invraisemblable. Bien évidemment il ne concerne que les routes… départementales, ce qui ne changera rien pour la vie des cyclistes du centre de Marseille ou d’Aix (donc pas la peine de faire “coucou” à Vélos en Ville…)

    Par contre, quelqu’un peut-il rappeler à Mme VASSAL que la Canebière, entre autres voies, est une route départementale ? ou que la D4C se termine justement devant l’Hôtel du Département ?
    Qui sait, ça pourrait lui donner l’idée incroyable d’y faire des pistes cyclables…

    Signaler
  3. nmathiannmathian

    Évidemment que ça peut changer la vie des cyclistes des villes: le CD13 peut proposer un cofinancement aux villes pour la création de pistes cyclables, éventuellement en y mettant des conditions comme la desserte des collèges.
    Sans ça l’objectif de 500 km parait compliqué à atteindre.

    Signaler

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire