Un candidat radical de gauche investi pour prendre la suite de Marie-Arlette Carlotti

Radical
Bref
Benoît Gilles
18 Mai 2017 2

« Je viens de l’apprendre de Paris, c’est un candidat du parti radical de gauche, Sébastien Desille, qui est investi dans la 5e circonscription de Marseille dans le cadre de notre accord avec le parti socialiste, annonce Michel Dary, président départemental du PRG. Des discussions sont en cours pour y associer Europe Ecologie Les Verts. »

Médecin dans le 4e arrondissement, Sébastien Desille a grandi dans le quartier. Il avait déjà déposé sa candidature le 16 mai dernier avec une championne de boxe thaï, Houdour Dridi en suppléante. « Il s’agit d’un candidat de proximité, confirme Jean-David Ciot qui attendait la validation par la commission nationale d’investiture pour officialiser l’information. « J’ai pris le temps de discuter avec la députée sortante qui renonce à se présenter mais également avec Benoît Payan [conseiller départemental de la circonscription] et nos partenaires écologistes », ajoute le premier secrétaire du PS 13. Aucun socialiste marseillais n’avait souhaité reprendre le flambeau à la suite de Marie-Arlette Carlotti. La conseillère départementale EELV, Michèle Rubirola et le candidat de l’union des démocrates et des écologistes (UDE), Christophe Madrolle, étaient prêts à y aller. Le PS leur a préféré le PRG.


A la une

Renvoyé en correctionnelle, le militant Kevin Vacher dénonce une décision « politique »
Épuisé mais soulagé. Le militant du collectif du 5 novembre, Kévin Vacher est sorti du palais de justice après plus de 28 heures de...
Marseille, bonne élève de la lutte contre les trafics de stupéfiants ? Pas si sûr
Mardi, trois ministres et un secrétaire d'État "descendaient" à Marseille, annoncés à la dernière minute, pour présenter le nouveau plan national de lutte contre...
La relance accélérée du PPP des écoles paraît mal engagée
En février dernier, le tribunal administratif décidait d'annuler la délibération actant le recours au PPP, partenariat public privé à un milliard d'euros, pour la...
Le cas Benoît Payan, point de crispation de l’union de la gauche marseillaise
Tout occupé à son union inédite et nourrie d'horizontalité, le mouvement pour un "rassemblement inédit" de la gauche se détourne pour le moment de...
Les dossiers chauds du conseil municipal du 16 septembre 2019
D'abord la foire de Marseille, fin septembre, puis la rentrée politique. Depuis vingt ans, le rituel est quasi immuable avec seulement deux conseils municipaux...
Soutenue par Jean-Claude Gaudin, Martine Vassal espère éviter la « guerre des droites »
Le secret de polichinelle n'en est plus un. Après plusieurs mois de faux suspens, Martine Vassal a annoncé sa candidature aux élections municipales, vendredi...

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

  1. RegardRegard

    Un candidat PRG a l’habitude de faire entre 3 et 6%
    Le score qu’aurait fait Mme CARLOTTI !!!!

    Signaler
  2. ptit-marinptit-marin

    le prg, ceux qui se réunissent dans une cabine téléphonique?
    bref, du moment que la carlotti part, tout est bon!!! même les inutiles.
    et ce pauvre ciot, quel malheur et déshonneur tant pour nous du ps13 que pour la république, payan n’en parlons pas!!!

    Signaler

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire