Boues rouges : le tribunal administratif réduit de deux ans la dérogation d’Alteo

Urgent
Bref
Benoît Gilles
20 Juil 2018 2

Photo Julien Vinzent.

Ce n’est pas tout à fait une victoire mais c’est une réelle avancée pour les opposants aux rejets de l’usine Alteo au large du parc national des calanques. Le tribunal administratif vient de rendre son jugement concernant la demande d’un certain nombre d’associations qui souhaitaient voir annuler l’arrêté du préfet autorisant la poursuite de ces rejets. Le tribunal n’a pas conclu en ce sens. En revanche, il réduit à fin 2019 au lieu de 2021 le délai de l’industriel pour se mettre en conformité avec la norme nationale.

Lire le compte-rendu de l’audience du 14 juin

Il souligne aussi la nécessité de la réalisation d’une étude d’impact complémentaire sur le site de Mange-Garri à Bouc-Bel-Air où sont stockés les résidus de boues rouges. “Le préfet des Bouches-du-Rhône devra justifier de l’injonction à l’exploitant de “compléter l’étude d’impact sur l’appréciation des dangers et inconvénients environnementaux et sanitaires cumulés de l’usine d’alumine de Gardanne et des installations de stockage de déchets“. Une fois cette étude produite, le tribunal demande “la réalisation d’une nouvelle consultation du public” et la publication d’un nouvel arrêté si des prescriptions complémentaires sont formulées. Le préfet a six mois pour mettre en œuvre ces actions.


A la une

Des dépôts sauvages de bauxite enveniment les relations entre Alteo et ses opposants
"Bonjour Monsieur Duchenne, on vous ramène la bauxite que l'on vous aurait volé". Ce mercredi 13 mars, Olivier Dubuquoy, militant de l’association écologiste ZEA,...
Portes ouvertes au Bastion social Marseille et manif pour les fermer
Il n'y aura peut-être pas beaucoup de bougies, mais la première est soufflée. Ce samedi, le Bastion social Marseille fête le premier anniversaire de...
L’usine de chocolaterie de Saint-Menet s’est arrêtée sans un bruit
Repérable pendant longtemps à l'odeur de chocolat qui s'en dégageait, l'ex-usine de Nestlé à Saint-Menet (11e) n'est désormais qu'une silhouette industrielle vidée de toute...
[Vidéos] “Ma prof m’a dit de ne pas dire que je viens de Félix-Pyat”
Ce jeudi, à 20 heures, Marsactu organise son septième débat au Théâtre de l'Oeuvre. Pour cette soirée, nous avons choisi de nous pencher sur...
L’horizon professionnel restreint d’une jeunesse défavorisée
Marsactu organise un nouveau débat de Marsactu ce jeudi soir, "Jeune, insère toi si tu peux". Pour réserver vos places, rendez-vous ici.Il a tout...
Le collectif Riverains de la plaine, avatar d’un quartier fracturé par la rénovation
Ils ont fait irruption dans le débat à l'automne, tandis que le chantier de rénovation de la Plaine s'installait sous les jets de pavés...

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

  1. PiouPiou

    Aura-t-on copie du jugement ?

    Signaler

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire