Boues rouges : le tribunal administratif réduit de deux ans la dérogation d’Alteo

Urgent
Bref
Benoît Gilles
20 Juil 2018 2

Photo Julien Vinzent.

Ce n’est pas tout à fait une victoire mais c’est une réelle avancée pour les opposants aux rejets de l’usine Alteo au large du parc national des calanques. Le tribunal administratif vient de rendre son jugement concernant la demande d’un certain nombre d’associations qui souhaitaient voir annuler l’arrêté du préfet autorisant la poursuite de ces rejets. Le tribunal n’a pas conclu en ce sens. En revanche, il réduit à fin 2019 au lieu de 2021 le délai de l’industriel pour se mettre en conformité avec la norme nationale.

Lire le compte-rendu de l’audience du 14 juin

Il souligne aussi la nécessité de la réalisation d’une étude d’impact complémentaire sur le site de Mange-Garri à Bouc-Bel-Air où sont stockés les résidus de boues rouges. “Le préfet des Bouches-du-Rhône devra justifier de l’injonction à l’exploitant de “compléter l’étude d’impact sur l’appréciation des dangers et inconvénients environnementaux et sanitaires cumulés de l’usine d’alumine de Gardanne et des installations de stockage de déchets“. Une fois cette étude produite, le tribunal demande “la réalisation d’une nouvelle consultation du public” et la publication d’un nouvel arrêté si des prescriptions complémentaires sont formulées. Le préfet a six mois pour mettre en œuvre ces actions.


A la une

[C’est mon data] Où sont les 22 000 hectares de terres agricoles bétonnées depuis 25 ans ?
Prenez une carte de Marseille. Enlevez quand même un petit bout du massif des calanques. Vous avez une idée de la surface de terres...
Jean-Noël Consalès : “90% du maraîchage de la métropole est consommé à l’extérieur “
Rarement le contenu de nos assiettes a autant servi de miroir à notre civilisation. La qualité de ce qu'on mange, comment et où ces...
La marina fantôme cachée derrière le hangar J1
Derrière le projet du hangar J1, il y a un loup voire, vu le contexte marin, un requin. La métaphore animale est de rigueur...
Romain Capdepon : “Dans les réseaux, on voit d’abord les minots mais sans rien savoir d’eux”
Pour les "Minots" dont parle Romain Capdepon, il y a, au commencement, l'espoir de côtoyer un "destin social acceptable". Le premier livre du chef de rubrique...
BG
Plan d’urbanisme : “Il y a une volonté politique latente d’embourgeoiser le centre-ville”
Depuis ce lundi et jusqu'au 4 mars prochain, la métropole soumet à enquête publique l'un des documents clefs du développement des 18 communes qui...
Christian Burle, un vice-président bétonneur pour gérer l’agriculture à la métropole
Martine Vassal était l'invitée d'honneur des vœux du maire de Peynier. "C'était une évidence de donner à Christian Burle la délégation de l'agriculture", déclame-t-elle. À...

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

  1. PiouPiou

    Aura-t-on copie du jugement ?

    Signaler

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire