Les Roms du squat rue Cazemajou devront quitter les lieux, mais après la trêve hivernale

Rebelote
Bref
Violette Artaud
12 Jan 2018 1

La justice vient de statuer sur le sort des Roms installés rue Cazemajou, à proximité de la Madrague ville (15e arrondissement) depuis leur expulsion d’un squat à la Capelette, le 31 octobre indique La Provence. Ils pourront donc rester sur place durant l’hiver mais devront quitter les lieux à la fin de la trêve hivernale, le 31 mars donc, a conclu le tribunal de grande instance. Cette décision de justice survient après une plainte du propriétaire des lieux, l’établissement public foncier PACA, qui estime que le bâtiment présente des risques sanitaires et électriques liés à la vétusté des installations. Le tribunal, qui a confirmé ces risques, considère néanmoins que « l’évacuation en période hivernale, au vu du nombre d’enfants concernées, ne peut être sérieusement envisagée » mais que l’expulsion sera « ordonnée » dès la fin de la trêve.

Pour les associations de soutien à ces familles, qui demandaient « à la justice de rappeler dans sa décision que le respect du droit des personnes les plus vulnérables passe avant le droit de propriété », il s’agit d’« une semi-victoire et une défaite », aucune solution de relogement n’étant proposée.

1
commentaires
Source : La Provence

A la une

Le couvent dominicain renonce à accueillir l’Action française

Le centre culturel Cormier, rattaché au couvent dominicain de Marseille, a renoncé à accueillir le colloque consacré à Charles Maurras ce samedi.

À la fédération des chasseurs, la reprise en main ordonnée par...

Les 21 000 chasseurs des Bouches-du-Rhône et leur nouveau patron apprennent à se connaître. Le 10 avril, la justice nommait Frédéric Avazeri en tant...

Le parquet national financier multiplie les perquisitions dans les services municipaux

Le lieu est réputé pour sa tranquillité. Il n'y a guère que les piaillements de pie qui troublent le calme éternel du cimetière Saint-Pierre....

Indignation autour d’un hommage à Charles Maurras dans un couvent dominicain

"La nouvelle de l’organisation le 21 avril prochain, dans des locaux de l’ordre des Dominicains de Marseille, d’un « week-end d’hommage à Charles Maurras » par...

Martine Vassal entre en campagne

"Nous avons dû refuser du monde", glisse-t-on avec gourmandise dans l'équipe de com' de la présidente du Département. En entrant sur scène, Martine Vassal...

L’architecte du Vélodrome de 1998 demande 480 000 euros à la...

Il y a des soirées où le Vélodrome bout comme un chaudron de sorcière, à l'égal des plus grandes arènes d'Europe. Les supporters en...
  1. darkvadordarkvador

    « l’établissement public foncier PACA estime que le bâtiment présente des risques sanitaires et électriques liés à la vétusté des installations »… et donc, en maintenant ces gens dans les lieux, la justice estime qu’ils ont tout loisirs de s’électrocuter ou de d’attraper toutes sortes de saloperies? oui, mais en toute légalité! ha bon, alors ok…

    Signaler

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire