Les Roms du squat rue Cazemajou devront quitter les lieux, mais après la trêve hivernale

Rebelote
Bref
Violette Artaud
12 Jan 2018 1

La justice vient de statuer sur le sort des Roms installés rue Cazemajou, à proximité de la Madrague ville (15e arrondissement) depuis leur expulsion d’un squat à la Capelette, le 31 octobre indique La Provence. Ils pourront donc rester sur place durant l’hiver mais devront quitter les lieux à la fin de la trêve hivernale, le 31 mars donc, a conclu le tribunal de grande instance. Cette décision de justice survient après une plainte du propriétaire des lieux, l’établissement public foncier PACA, qui estime que le bâtiment présente des risques sanitaires et électriques liés à la vétusté des installations. Le tribunal, qui a confirmé ces risques, considère néanmoins que « l’évacuation en période hivernale, au vu du nombre d’enfants concernées, ne peut être sérieusement envisagée » mais que l’expulsion sera « ordonnée » dès la fin de la trêve.

Pour les associations de soutien à ces familles, qui demandaient « à la justice de rappeler dans sa décision que le respect du droit des personnes les plus vulnérables passe avant le droit de propriété », il s’agit d’« une semi-victoire et une défaite », aucune solution de relogement n’étant proposée.

1
commentaires
Source : La Provence

A la une

Combat de coqs pour diriger la French Tech Aix Marseille

Un voyage aux États-Unis et des contrats plein les poches. Les entrepreneurs des 21 sociétés estampillées Aix-Marseille French tech (AMFT) sont encore un peu...

Treize espaces de lecture en danger, c’est la faute aux coupes...

Liquidation, tout doit disparaître. Il ne s'agit pas là d'une collection de la saison passée qu'on brade ou d'un commerce étranglé par les loyers,...

Des femmes journalistes de la Provence racontent leur « plafond de verre...

"Time's up !" C'est en reprenant le message de ralliement des actrices hollywoodiennes destinées à lutter contre le sexisme et le harcèlement dans le...

Qui pour diriger la RTM ?

Il a été nommé lorsque la communauté urbaine de Marseille était présidée par le socialiste Eugène Caselli, en 2008. Il a ensuite passé sans...

Le collège Rosa-Parks submergé par la violence ordinaire

Rafik n'est pas là pour illustrer quoi que ce soit, et pourtant, son attitude résume une atmosphère tendue. Le visage fermé, retenu par un...

La SNCF oblige ses usagers des quartiers Nord à circuler en...

"Ils voudraient accentuer la ghettoïsation, ils ne s'y prendraient pas autrement..." Mohamed Mourimoudou ne décolère pas. Enseignant en EPS au collège Elsa Triolet (15e)...
  1. darkvador darkvador

    « l’établissement public foncier PACA estime que le bâtiment présente des risques sanitaires et électriques liés à la vétusté des installations »… et donc, en maintenant ces gens dans les lieux, la justice estime qu’ils ont tout loisirs de s’électrocuter ou de d’attraper toutes sortes de saloperies? oui, mais en toute légalité! ha bon, alors ok…

    Signaler

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire