Affaire Zineb Redouane : le procureur adjoint était présent avec l’accord de sa hiérarchie

Clarification
Bref
Julien Vinzent_
8 Juil 2019 1

Il dit vouloir « endiguer un déferlement médiatique empreint de contre-vérités et d’inexactitudes [lui] valant des menaces de mort sur les réseaux sociaux ». Ce lundi, La Provence a publié une lettre ouverte du procureur adjoint de Marseille André Ribes au sujet de sa présence aux côtés des CRS le 1er décembre, lors de la manifestation où Zineb Redouane a reçu une grenade lacrymogène en plein visage en ouvrant sa fenêtre.

À trois reprises, il évoque le fait que sa hiérarchie était au courant de ce dispositif, pour lequel il portait un brassard « parquet ». Silencieux depuis les révélations de Mediapart le 27 juin, le procureur de Marseille Xavier Tarabeux a fini par le confirmer ce lundi à l’AFP : « La présence de M. (André) Ribes sur le terrain ce jour-là s’est faite avec mon accord, conformément à ce qui s’était déjà fait dans le passé. »

Si la légitimité de cette opération n’a été remise en cause à aucun étage du parquet, le procureur général près la cour d’appel d’Aix-en-Provence Robert Gelli pensait vendredi dans La Marseillaise que Xavier Tarabeux « a priori n’était pas au courant ». Pour sa part, quand le procureur général dit l’avoir appris, il a demandé le dépaysement de l’affaire Zineb Redouane, considérant que cela pouvait jeter la « suspicion » sur l’enquête. Celle sur les menaces de mort reçues par André Ribes devrait suivre le même chemin, à la demande de Xavier Tarabeux cette fois-ci.

Source : La Provence et AFP

A la une

Soutenue par Jean-Claude Gaudin, Martine Vassal espère éviter la « guerre des droites »
Le secret de polichinelle n'en est plus un. Après plusieurs mois de faux suspens, Martine Vassal a annoncé sa candidature aux élections municipales, vendredi...
L’étrange évacuation des habitants du 36 rue Curiol
"La Fondation Abbé-Pierre aimerait avoir des explications de Marseille Habitat sur le cadre légal de l'expulsion du 36 rue Curiol." En quelques mots mesurés,...
Plombé par un chantier coûteux, Artplexe délaisse l’art et l’essai pour le cinéma commercial
Il est le cinéma censé amorcer le renouveau de la Canebière. Artplexe, dont les travaux font face au kiosque des Mobiles, s'écarte soudainement de...
Putsch et contre-putsch à l’UDE : lutte fratricide dans le parti de Madrolle et Bennahmias
Tempête dans un micro-parti. Alors que la semaine dernière, Christophe Madrolle annonçait son intention de se présenter aux municipales à Marseille, les tensions qui...
À Saint-Menet, le terrain de motocross sort discrètement de la piste
Le terrain de motocross de Saint-Menet continue de rater des rapports. Après les protestations des habitants de la Penne-sur-Huveaune, inquiets du bruit que l'activité...
Soutien officiel d’Yvon Berland, un journaliste couvre sa campagne sous pseudo
L'alphabet peut parfois être malheureux. En classant les soutiens à sa candidature aux municipales par ordre alphabétique, Yvon Berland a forcément mis en bonne...

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

  1. leravidemiloleravidemilo

    ça fait quand même, un peu plus que, désordre dans le calendrier des « annonces », des positionnements officiels. Et le citoyenne base, sans préjuger de rien, ni bien sur juger de quoi que ce soit… se dit in peto « quand c’est flou, c’est… » Elle en est où la patate chaude là dedans? difficile à suivre.

    Signaler

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire