Bras cassés et magnat des déchets : ce que révèle l’enquête sur la décharge de Saint-Chamas

Enquête
le 7 Juil 2022
7

Marsactu a eu accès à des éléments de l'enquête dans laquelle neuf personnes ont été mises en examen pour, notamment, gestion irrégulière de déchets en bande organisée. Parmi elles, l'exploitant de l'entrepôt de Saint-Chamas qui a pris feu en décembre dernier, mais aussi un entrepreneur au casier très chargé.

Les pompiers du SDIS démarrent l'opération de "noyage", le 13 janvier 2022 à Saint-Chamas après l'incendie de cet entrepôt de déchets. (Photo SL)

Les pompiers du SDIS démarrent l'opération de "noyage", le 13 janvier 2022 à Saint-Chamas après l'incendie de cet entrepôt de déchets. (Photo SL)

Nous sommes en janvier 2022 et, alors que la fumée s’élève encore depuis la zone industrielle de Saint-Chamas, Éric O., le gérant de l’entreprise Recyclage concept 13 est aux abris. L’homme est censé gérer ce prétendu centre de tri de déchets, mais est injoignable. Sur place, sa fille, en revanche, veille au grain. Assise avec […]

Cet article est réservé aux abonnés au journal

Vous seul garantissez notre indépendance Offres d'abonnement à partir de 1€ Poursuivez votre lecture et rejoignez la communauté JE M'ABONNE

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. LN LN

    Cet article est stupéfiant. Et le dernier paragraphe est le coup de massue même si on s’en doute un peu.
    Je vais en toucher 2 mots à ma poubelle jaune ce soir 😵

    Signaler
  2. MarsKaa MarsKaa

    Voilà un sujet majeur et une pelote à dérouler jusqu’au bout… il y a des élus et des responsables publics en charge de la gestion des déchets, dans les communes, la métropole, le département… tout cela ne peut pas se faire sans collusion avec des autorités publiques. Cela se passe sous nos yeux, en plein jour…

    L’article souligne bien que les mis en cause sont des professionnels du mensonge et de la dissimulation. “C’est pas moi, j’ai rien fait, je le connais pas” ou ” pardon, pitié, je ne savais pas ce que je faisais, jvous jure, je ne savais pas que c’était grave”… l’esbroufe à la marseillaise…

    Signaler
  3. Haçaira Haçaira

    Vaste sujet de reportage et d’enquête pour Marsactu : nos déchets…

    Signaler
  4. 9zéros 9zéros

    Quelque part on doit peut-être remercier ces gars de nous débarrasser de nos déchets par le feu et non l’enfouissement, par-contre ils pourraient nous reverser partie de cet argent gagné illégalement car ces déchets sont les nôtres et nous payons une métropole qui “merde” incontestablement par sa gestion du big problème du recyclage…

    Signaler
  5. Brallaisse Brallaisse

    Ce reportage est édifiant au sujet du “merdier” métropolitain portant sur le tri des déchets. Visiblement les contôles semblent au delà du virtuel, les autorisations dépassent la bienveillance, et le tri sélectif aussi abstrait que l’origine des nombres premiers. A propos où en sommes nous de l’incinérateur de Fos qui a brulé (sic) il y a quelques temps ?.
    Etant chez moi en Haute Corse dernièrement , le tri sélectif a été mis en place. Des poubelles de couleurs et de capacités différentes suivant les types de déchets, des heures de ramassage précises avec des jours bien déterminés et des contrôles avec des rappels à l’ordre éventuellment. Et le ramassage en Haute Corse,; croyez moi , n’est pas du tout aisé . Et pourtant cela fonctionne, et cela a vraiment intérêt car l’Ile de Beauté a un sacré problème de déchets.
    Mi !,8eme soulignait dernièrement que , et je résume, qu’ il y en avait assez que cette ville se ridiculise au travers de ses faits divers. Celui de St Chamas qui a fait la une du vingt heures en est encore un exemple supplémentaire, à tel point que les insulaires ont une réflexion au sujet de Marseille : ” A chi hà figlliolo à guastà, I mandi in Marsiglia à navigà”. (Qui veut corrompre ses enfants les envoie à Marseille naviguer).
    Cette ville frise la désespérance et son personnel politique avec .

    Signaler
  6. GENIA GENIA

    Il faut en arriver à de telles importances pour que soient jugés et rendues public de telles organisations.
    Et votre conclusions résume bien le milieu Marseillais : un des circuits parallèles qui pullulent dans la région.

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire