Avant la décision de la justice, la Ville exfiltre trois écoles du contrat de PPP

Actualité
le 24 Déc 2019
3

En toute discrétion, la Ville a sorti trois écoles de la première vague de démolitions et reconstructions prévues dans le cadre du partenariat public privé. Il s'agit de trois établissements des quartiers Nord inscrits qui vont être transférés dans les projets de rénovation urbaine.

L'école Kallisté 1 est dite de style Pailleron car elle présente les mêmes charpentes métalliques que l'école détruite en 1973.

L'école Kallisté 1 est dite de style Pailleron car elle présente les mêmes charpentes métalliques que l'école détruite en 1973.

Dans le discours, le PPP des écoles tient toujours. Qu’importe une première annulation par le tribunal administratif, le vote d’un plan B et l’attente de la décision de la cour d’appel sous quelques jours, la Ville a déjà fait une croix sur ce contrat à un milliard d’euros. L’enterrement s’est fait en toute discrétion, sans […]

Contenu réservé aux abonnés au journal

Offre découverte 1 € le premier mois puis 6,99 €/mois JE M'ABONNE

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

  1. MarsKaa MarsKaa

    Ah ben voilà une bonne nouvelle pour Noël 🙂
    En espérant que les travaux ne se fassent pas au train d un senateur !
    (A l occasion, Bonnes fêtes à toute l l’equipe !)

    Signaler
  2. Brallaisse Brallaisse

    La décision de justice esr tombée. Une grande claque de plus pour la Ville.
    Joyeux Noël Jean Claude !

    Signaler
  3. PromeneurIndigné PromeneurIndigné

    Gaudin va-t-il poser les premières pierres avant les élections municipales ?A l’évidence pour cet ancien prof et pour son adjointe, ancienne directrice d’école, l’enseignement gratuit, laïque et obligatoire n’a jamais été la priorité. On préfère actuellement jeter l’argent public par la fenêtre dans la « requalification » des voies principales du centre-ville, en y faisant poser des pavés qui déjà se disjoignent . Quant à la signalisation et l’éclairage nocturne de ces travaux ,c’est sans importance On ravale les façades du Cours Lieutaud alors que certaines voies latérales sont barrées par précaution en prévision du risque d’effondrement d’immeubles frappés de péril. Marseillais centre est devenue la ville Potemkine.

    Signaler

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire