Troisième jour de stage : conférence de presse avec le maire de Marseille

Billet de blog
le 18 Fév 2021
0

Troisième journée bien remplie avec deux conférences de presse, l'une sur le patrimoine municipal et la seconde sur l'école internationale de Marseille.

Début de la journée à Marsactu à 9 h 20 ce matin. Je m’installe et je finis mon billet de blog de la veille. Pendant ce temps, le reste de l’équipe de Marsactu fait la conférence de rédaction.

Puis Benoît et moi partons pour la place de Lenche, dans le quartier du Panier à Marseille. Il s’y tient une conférence de presse avec Benoît Payan, le maire de Marseille, dans un immeuble délabré. Cet immeuble fait partie de plus de 76 autres logements comme celui-ci achetés par l’ancienne mairie de Marseille à un prix exorbitant, délaissés pendant des années, puis mis en vente jusqu’à trois fois moins cher que le prix d’achat original.

Façade de l’immeuble

Nous entrons dans l’immeuble et mettons des casques de chantier qu’on nous a donnés. L’immeuble est presque en ruine, les fenêtres sont comblées, et le bâtiment tient grâce à des poutres en métal installées pour empêcher la construction de s’effondrer.

Intérieur de l’immeuble

La conférence commence. Le maire et quelques élus expliquent ce qu’ils veulent faire des immeubles, leur indignation face à la gestion des biens publics par l’ancienne mairie, puis répondent aux questions des journalistes. C’était très intéressant, Benoît m’explique qu’une conférence de presse sert à faire passer un message, que les médias puissent diffuser ensuite. Un journaliste peut venir pour deux raisons. Soit parce qu’il est intéressé par ce que veut dire l’organisateur de la conférence de presse et veut peut-être le diffuser après ; soit pour interroger ce dernier sur d’autres sujets.

Benoît Payan, maire de Marseille, et des élus

Après, nous rentrons aux bureaux et allons manger.

De retour une nouvelle réunion de rédaction commence pour faire un point notamment sur l’affaire Gaudin qui se trouve actuellement en garde à vue pour détournement de fonds. Quand celle-ci se finit, je me mets à écrire mon billet de blog du jour.

Vers 15 h 30, je pars avec Anna à l’Hôtel de région où est présentée la future Cité Scolaire Internationale prévue pour 2024 dans laquelle sera rassemblée école primaire, collège et lycée, et où seront enseignées plus de six langues dont les langues les plus parlées au monde. Celle-ci pourra accueillir environ 2190 élèves. Le but est d’attirer des élèves d’ethnies et d’origines différentes venant du monde entier. Le coût total de sa construction s’élève à 100 millions d’euros. Des personnalités comme Martine Vassal, présidente du département, Renaud Muselier, président de la région Sud, Pierre-Marie Ganozzi l’adjoint au maire de Marseille, le président de Bouygues Bâtiment Sud-Est, et les architectes ayant pensé le projet Rudy Ricciotti et Rolland Carta, présentaient le projet.

Conférence de presse à l’Hôtel de région
Dévoilement de la maquette avec les élus et lauréats

Une fois cette conférence de presse finie, je rentre au bureau, prends mes affaires et rentre chez moi.

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire