Retour à bon port ou la fête à la maison

Idée de sortie
Journal Ventilo
12 Oct 2018 0

Le groupe Hyphen Hyphen

De retour à ses premières amours, la Fiesta s’installe de nouveau sur l’esplanade du J4 pour sa vingt-septième édition.

Après plus d’une décennie au Dock des Suds, la Fiesta des Suds goûte de nouveau aux joies du nomadisme et renoue avec son décor maritime en installant ses scènes sur le site magique de l’esplanade du J4, qu’elle avait déjà occupée en 1994 et 1995. Le festival emblématique des automnes marseillais revient embraser la ville avec une programmation qui, comme à l’accoutumée, se veut éclectique, ensoleillée et innovante. En réunissant des têtes d’affiches internationales comme des étoiles montantes, des artistes atypiques, populaires ou plus élitistes, la Fiesta promet d’attirer un public nombreux et intergénérationnel.

Lors de ces trois soirées au J4 et d’un after au Dock des Suds, nous aurons bien sur le plaisir d’écouter des artistes locaux tels que Massilia Sound System, La Cumbia Chicharra, Moussu T & Lei Jovents, Siska, Dj Rebel, La Banda du Dock ou encore Bloco Uniao du Sud, mais aussi des artistes venus des quatre coins de la France et d’ailleurs avec, entre autres, Baloji, Diron Animal, General Elektriks, Yuksek, Hyphen Hyphen, Fakear, Girls in Hawaii, Voilaaa Sound System, DJ Vadim ou encore Big Red du groupe Raggasonic… À noter que cette année, le festival offre une place de choix dans sa programmation aux femmes de tous horizons, d’Ibeyi à Jeanne Added, en passant par Oumou Sangaré, Camille, Hyphen Hyphen ou Siska ; et en organisant une rencontre sur la place des femmes dans le domaine de la musique le vendredi 12 au Mucem.

Une nouvelle fois, la Fiesta nous propose une palette de genres musicaux, de la soul à l’afrobeat en passant par la pop, l’électro, le rock ou encore le reggae. Le clubbing n’est pas en reste grâce aux « silent parties » organisées tous les soirs du festival. D’étranges soirées silencieuses pendant lesquelles le public, muni d’un casque audio sans fil, peut choisir la musique qui le fera danser parmi trois Dj’s spécialistes de world music, d’électro ou de black music. Ainsi, nous aurons le plaisir de suer jusqu’à deux heures du matin en écoutant les mixes de Dj Oil, Phono Mundial, Eve Dahan, Del’Amott, Selecter The Punisher, Lyly de Cuba, Everettx, Dysk et Nassim.

En organisant la Fiesta des Minots, le festival passe également le relais à la nouvelle génération marseillaise. Musique, danse, ateliers et expositions seront proposées aux jeunes âgés de six à douze ans lors d’un après-midi festif au Dock des Suds (le 17 octobre). La Fiesta mettra aussi à l’honneur les arts visuels avec le Fiest’Art, qui occupera différents lieux de la ville avec diverses expositions comme celle de Stéphane Moscato avec ses collages et pochoirs exposés au J4 ou encore les photos de l’artiste Jean de Peña, visibles à la Gare Saint-Charles, qui reviennent sur les précédentes éditions du festival. Le Fiest’Art recevra par ailleurs en off l’exposition Nés quelque part.

Nouveauté 2018 : le festival accueillera également le Marseille Octopus Worldwide dans un container aménagé où auront lieux des projections vidéos.

Éric Fabbricino

Fiesta des Suds : du 11 au 17/10 à Marseille (Esplanade du J4 et Dock des Suds). Rens. : http://www.dock-des-suds.org/fiesta2018/

Le programme complet de la Fiesta des Suds ici

http://www.journalventilo.fr/?s=fiesta+des+suds

Journal Ventilo
Bi-mensuel culturel gratuit, partenaire de Marsactu.


Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire