Mon stage de 3ème à Marsactu

Manifestation et repas de Noël

Billet de blog
Chloé Derrien
19 Déc 2018 3

Aujourd'hui, deux grands repas sont au rendez-vous chez Marsactu. Entre manifestation avec grand pique-nique, et parents pas contents d'un côté; et repas de Noël joyeux dans le journal en ligne de l'autre, on n'est pas près de s'ennuyer !!!

Pique-Nique géant contestataire devant la Mairie

Il est dans les alentours de onze heure, quand Julia, Anthony et moi, nous nous dirigeons vers la mairie pour assister à la manifestation, organisé par le collectif Superminots sans cantine. Nous nous sommes d'abord mis devant la mairie, en attendant qu'il y ait plus de monde. Quand les parents et les tatas sont enfin arrivés, on s'est permis de se mélanger à la foule. Julia est allée interviewer les syndicats, alors que moi et Anthony, on est plutôt allés à la recherche d'interview venant des parents. Au départ, on était un peu impressionnés, moi en tout cas je l'étais. Je n'osais pas aller voire les manifestants, de peur qu'ils ne me répondent pas ou qu'ils me tournent le dos. Finalement, Anthony est allé voir deux dames qui manifestaient, et les questions sont venues toutes seules. J'ai trouvé cette manifestation assez intéressante, j'ai appris que ceux qui travaillaient dans les crèches et les écoles en avaient marre de leurs conditions de travail, que c'était à chaque fois pareil chaque année. J'ai demandé de ce qu'elles en pensaient des solutions que proposaient Danièle Casanova, adjointe au maire en charge des écoles. Elles m'ont répondu que ce n'étaient pas des vraies solutions, et qu'elles voudraient des gens qui travaillent à plein temps. Elles n'en peuvent plus car elles disent qu'il y a une tata pour 60 enfants, et que ce n'était plus possible. Après les avoir interrogées, on est allés voir des mamans, une mère, Anna Rommel, nous a déclaré que cela faisait des années que la mairie leur faisait des promesses. Pourtant, rien n'a changé, selon elles. "La dernière fois, affirme-t-elle, j'ai gardé cinq enfants à la maison car on s'arrange avec les autres parents. Mais après vous voyez, je ne pourrais pas en garder soixante. Il faut qu'on trouve une solution, car cela ne sera bientôt plus possible." Elle affirmait au départ, que les parents accusaient les cantinières, mais que la réalité était bien plus compliquée que ça, et que tous menaient le "même combat". Une autre maman affirme qu'un jour, un enfant était en danger car il avait mangé quelque chose qu'il ne devait pas, et qu'il n'y avait aucune tata pour le surveiller. La mère affirme que si cela continue, un enfant allait mourir. Contrairement à leurs parents, les enfants, surtout ceux de maternelle et de CP, ne se rendent pas compte du combat que mènent leurs parents. Un petit garçon de CP nommé Léo nous l'affirme, en nous disant qu'il est content qu'il n'y ai plus de cantine car il dit que ce n'est pas bon. Évidemment, ce n'est pas moi qui vais confirmer le fait que les repas de la cantine sont délicieux et bien équilibrés. Le petit affirme que son père, qui a pris part à la manifestation, n'est pas dérangé par cette grève et qu'il est content de passer du temps avec lui. Malgré cela, les parents sont à bout, et c'est ce que Céline Richier, mère de deux enfants de cinq et huit ans, nous a montré. Voici son discours : "Nous sommes un collectif de parents solidaires, suite à cette grève, nous n'y arrivons plus. Nous n'avons plus de congés, plus de RTT. Nous sommes à sept semaines de grèves consécutives, sept semaines, où on doit récupérer nos enfants entre 11h30 et 12h30, on ne peut pas partir de notre lieu de travail entre 11h et 14H. Les parents sont en souffrance, et les enfants et les enseignants, nous avons besoin d'aide, M. Gaudin, il est temps de réagir. Merci de réagir et de nous soutenir." Après que les manifestants ont klaxonné, montré des affiches, hué Gaudin et Casanova, et que les enfants ont crié "On n'est pas content !". Julia, Anthony et moi, on est rentrés à Marsactu où un autre repas un peu moins manifestant et beaucoup plus convivial nous attendait.

Repas de Noël à Marsactu !!! 

Quand nous sommes rentrés chez Marsactu, quelle ne fut ma surprise quand je découvris que la table était mise avec des assiettes, la plupart rouges, et de jolis verres à pied en plastique. J'entendis quelqu'un dire qu'il faudrait un couteau pour découper les poulets, et je compris qu'on allait faire le repas de Noël, mentionné plus tôt dans la matinée. Pour tout dire, j'en fus assez contente (étant donné que c'était moi qui avait fait mon pique-nique, et que mes talents de cuisinière sont assez limités). Nous avons commencé par prendre l'apéro avec des gressins, des apéritifs et des chips que j'avais apportés (autant que je serve à quelque chose), et on s'est mis à discuter. J'ai surtout discuté avec Anthony, étant donné que c'était le seul "ado" dans la pièce. Enfin, on a déclaré que le repas était prêt, et nous avons tous mangé de la purée, et du poulet. On a beaucoup discuté, et nous sommes passé au dessert. J'en ai conclu qu'il s'agissait d'une version revisité des treize desserts, avec beaucoup plus de chocolats, et moins de fruits. Anthony avait apporté des muffins et je l'admets, j'en ai mangé au moins deux et demi (ils étaient trop bon!!!). Je pense que j'ai tellement mangé, que l'envie m'avait prise de m'allonger quelque part et de ne plus bouger. Mais bon, je pense que ce n'aurait pas été très convenable, sachant que je reste une stagiaire de troisième, à qui on mettre une appréciation. Ensuite, il a fallu débarrasser. J'étais assez contente d'aider. Je passai donc l'éponge sur la table, et tout le monde se remit à son travail. J'ai donc commencé à écrire l'article que vous êtes en train de lire, et j'ai pu interroger Nicolas Georges. Il m'a expliqué son métier et comment marchait le site avec les abonnements. Je dois dire qu'il m'a beaucoup aidée, et je l'ai trouvé super sympa, même si il m'impressionnait un peu au début (d'un autre côté, à part Anthony, un peu tout le monde m'impressionne, donc…). Voilà, c'était ma deuxième journée à Marsactu, j'étais très heureuse (encore une fois). En trouvant l'équipe de plus en plus sympa. J'ai beaucoup aimé avoir l'avis des gens, je trouvais cela cool. Cela me donna encore plus l'envie de faire journaliste plus tard.


Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

  1. Anthony Gaudin-JochumAnthony Gaudin-Jochum

    Super article Chloé ^^ !

    Signaler
  2. ForzaForza

    Merci Chloé pour ce sérieux débriefing culinaire mais pas que… moi aussi je me suis “régalée” en vous lisant 😉

    Signaler
    • Chloé DerrienChloé Derrien

      Je vous en pris, c’est bientôt noël après tout 😉 Passez une très bonne journée !!

      Signaler

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire