Elections municipales à Marseille: demain, c’est loin

Billet de blog
le 17 Mar 2020
28

Préambule

Dimanche soir, alors que les résultats des élections municipales tombaient au compte-goutte, ceux concernant Marseille ont mis un certain temps à arriver. Propre des grandes villes fermant leur bureaux à 20h, cet élément a certainement joué à plein régime dans les premières analyses qui se sont contentées de parler du résultat global sur la ville qui, nous le verrons, n’a pas grand sens. Le principal élément retenu de cette soirée a donc été la première place du Printemps Marseillais sur l’ensemble de la ville.

Tout au fil de la soirée de dimanche j’ai personnellement trouvé assez lunaire les plateaux TV d’analyse des résultats dans la mesure où l’abstention très élevée et la situation sanitaire ont, je crois, sapé la légitimité de ce premier tour. Je n’ai personnellement pas voté dimanche et je considère encore que c’était une lourde erreur de maintenir l’élection (les cas de candidats touchés par le coronavirus sont là pour appuyer ma conviction). L’analyse des dynamiques de vote avec une telle abstention me parait donc assez fragile. Toutefois, maintenant que nous savons que les résultats du premier tour sont considérés comme acquis, il devient nécessaire de se projeter sur l’après même si les éléments d’analyse sont maigres.

 

I) : Mode de scrutin, résultats du premier tour et méthode utilisée

Avant d’aller plus en profondeur dans l’analyse, il convient de rappeler le mode de scrutin des municipales à Marseille puisque celui-ci est très spécifique. La ville est découpée en 8 secteurs regroupant chacun 2 arrondissements. C’est pour cela que le résultat global sur la ville n’a pas grand sens, l’élection municipale à Marseille s’apparentant bien plus à 8 élections de secteur et l’élection du maire est considérée comme le 3ème tour. Le scrutin municipal est régi par le mode proportionnel avec une prime majoritaire. Concrètement cela signifie que si personne n’obtient la majorité absolue à l’issue du premier tour les listes ayant obtenu 10% des suffrages exprimés ou plus peuvent se maintenir et celles ayant obtenu entre 5 et 9,99% peuvent fusionner. Au deuxième tour, la liste arrivant en tête remporte la moitié des postes de conseillers municipaux en jeu (c’est le principe de la prime majoritaire), le reste des postes sont répartis à la proportionnelle intégrale.

Chacun des secteurs envoie donc un certain nombre de conseillers municipaux à la mairie centrale:

  • Le Ier secteur (1er et 7ème arrondissements) envoie 11 conseillers municipaux: 6 à la prime majoritaire et 5 autres
  • Le IIème secteur (2ème et 3ème arrondissements) envoie 8 conseillers municipaux: 4 à la prime majoritaire et 4 autres
  • Le IIIème secteur (4ème et 5ème arrondissements) envoie 11 conseillers municipaux: 6 et 5
  • Le IVème secteur (6ème et 8ème arrondissements) envoie 15 conseillers municipaux: 8 et 7
  • Le Vème secteur (9ème et 10ème arrondissements) envoie 15 conseillers municipaux: 8 et 7
  • Le VIème secteur (11ème et 12ème arrondissements) envoie 13 conseillers municipaux: 7 et 6
  • Le VIIème secteur (13ème et 14ème arrondissements) envoie 16 conseillers municipaux: 8 et 8
  • Le VIIIème secteur (15ème et 16ème arrondissements) envoie 12 conseillers municipaux: 6 et 6

Le conseil municipal marseillais compte donc 101 conseillers municipaux et la majorité absolue est, sans surprise, de 51 voix.

Le premier tour a donné les résultats suivants:

Secteur Arrondissements PM LR RN EELV Gilles Ghali LREM Abstention
I 1 & 7 39,02% 21,22% 10,85% 10,80% 5,72% 3,38% 8,61% 59,34%
II 2 & 3 25,99% 16,46% 13,49% 7,05% 16,71% 9,99% 8,26% 70,59%
III 4 & 5 37,38% 9,69% 13,61% 8,17% 22,11% 2,62% 5,41% 61,40%
IV 6 & 8 24,41% 27,17% 13,30% 11,94% 8,79% 2,13% 12,25% 62,88%
V 9 & 10 15,44% 32,40% 21,54% 10,00% 9,66% 3,73% 7,21% 69,00%
VI 11 & 12 16,29% 28,13% 23,29% 9,00% 10,76% 3,58% 7,49% 68,49%
VII 13 & 14 15,58% 18,22% 33,49% 5,87% 8,63% 11,30% 4,88% 71,94%
VIII 15 & 16 19,16% 13,70% 22,17% 5,40% 4,33% 25,84% 7,95% 72,70%

 

Enfin, pour terminer cette première partie, quelques mots sur la méthode que j’ai employée pour essayer de faire une projection sur le deuxième tour de ces élections municipales:

  • Dans tous les secteurs où les listes de Bruno Gilles pouvaient se maintenir je les ai comptabilisées comme maintenues puisque cela va dans l’annonce qu’il a faite dimanche soir. Dans le cas où ces listes ne pouvaient pas se maintenir j’ai reporté les voix sur les listes LR au deuxième tour
  • Dans le cas d’EELV et des listes de Samia Ghali, hormis dans le VIIIème secteur, j’ai considéré que le report de voix était en faveur du Printemps Marseillais
  • Dans le cas de LREM, hors maintien, j’ai reporté les voix vers les listes LR puisque des études montrent que l’électorat LREM aurait plutôt tendance à se reporter vers celles-ci
  • La projection qui suit n’est pas exempte de biais: l’abstention massive du premier tour qui pourrait faire changer des choses, le choix assumé d’un report de voix mécanique alors que l’on sait que les choses ne se passent pas nécessairement de la sorte. Tout ceci concourt à ne pas prendre pour argent comptant lesdites projections mais plutôt comme un outil de travail à affiner par la suite

II) : Les secteurs sans grand suspens

Pour commencer, évacuons d’emblée les secteurs qui devraient ne pas réserver trop de surprise ou de suspens pour le deuxième tour. En dépit de l’abstention très élevée, ceux-ci ne devraient effectivement guère être porteur de retournement de situation.

 

Ier secteur:

Commençons par le premier secteur de la ville qui regroupe les 1er et 7ème arrondissements. Il est tout d’abord le secteur avec la plus faible abstention du premier tour et le Printemps Marseillais y est arrivé largement en tête à l’issue de celui-ci. Si l’on applique la méthode que j’ai expliquée plus tôt, le résultat du deuxième tour donne:

Secteur Arrondissements PM LR RN
I 1 & 7 53,20% 35,55% 10,85%

 

En termes de conseillers municipaux cela nous donnerait donc:

Secteur Arrondissements PM LR RN
I 1 & 7 8 2 1

 

IIème secteur:

Le deuxième secteur devrait également ne pas réserver de grosses surprises. Le maintien de la liste de Bruno Gilles, menée par la maire sortante du secteur, permettrait effectivement là encore une victoire assez tranquille au Printemps Marseillais:

Secteur Arrondissements PM LR RN EELV Gilles
II 2 & 3 43,03% 24,72% 13,49% XXX 16,71%

 

En termes de conseillers municipaux cela donnerait donc:

II 2 & 3 5 1 1 1

 

Vème secteur:

Le cinquième secteur devrait quant à lui tomber dans l’escarcelle de LR sans trop de difficulté:

Secteur Arrondissements PM LR RN
V 9 & 10 29,17% 49,27% 21,54%

 

En termes de conseillers municipaux cela donnerait donc:

Secteur Arrondissements PM LR RN
V 9 & 10 2 12 1

 

VIème secteur:

De la même manière, le VIème secteur devrait être tranquillement emporté par LR

Secteur Arrondissements PM LR RN EELV Gilles
VI 11 & 12 28,87% 35,62% 23,29% XXX 10,76%

 

En termes de conseillers municipaux:

Secteur Arrondissements PM LR RN EELV Gilles
VI 11 & 12 2 9 1 XXX 1

 

III) : Les secteurs décisifs

En somme les secteurs sans suspens sont équitablement répartis entre le Printemps Marseillais et Les Républicains. Ces 4 secteurs devraient donner 23 conseillers municipaux à LR et 17 conseillers municipaux au PM. C’est les autres secteurs qui permettront à l’une ou l’autre des formations de tirer son épingle du jeu avec un certain nombre de scenarii à prendre en compte.

IIIème secteur:

Le IIIème secteur pourrait s’avérer décisif au moment du troisième tour d’autant plus que la liste LR s’est faite éjecter dès le premier tour. Ne reste donc en course que la liste de Bruno Gilles, celle du Printemps Marseillais et celle du Rassemblement national. Si l’on s’en tient aux reports de votes, la liste du Printemps Marseillais arrive relativement nettement en tête avec 11 points d’avance. Il faudra toutefois guetter l’évolution de l’abstention.

Secteur Arrondissements PM LR RN EELV Gilles
III 4 & 5 48,17% XXX 13,61% XXX 37,21%

 

Ce qui donnerait en termes de conseillers municipaux:

Secteur Arrondissements PM LR RN EELV Gilles
III 4 & 5 9 XXX 1 XXX 1

 

VIIIème secteur:

Le 8ème secteur, celui qui regroupe les 15ème et 16ème arrondissements, est le fief de Samia Ghali qui, sans surprise, est arrivé en tête du premier tour. Il est donc inenvisageable qu’elle retire sa liste. Aussi ai-je décidé pour ce secteur de laisser cours à la quadrangulaire qui s’annonce. Les résultats avec les reports de voix ressembleraient à cela même si tous les candidats étant assez proches et l’abstention étant très élevée au premier tour (la plus élevée dans la ville) et qu’il faut donc être encore plus prudent sur les projections de ce secteur :

Secteur Arrondissements PM LR RN EELV Gilles Ghali LREM
VIII 15 & 16 24,56% 21,65% 22,17% XXX XXX 25,84% XXX

 

Tout ceci donnerait la projection suivante en termes de conseillers municipaux:

Secteur Arrondissements PM LR RN EELV Gilles Ghali LREM
VIII 15 & 16 2 1 1 XXX XXX 8 XXX

IVème secteur:

Ce secteur est sans doute (avec le VIIème) celui où les tractations vont être les plus intenses puisqu’il est l’un des secteurs les plus importants de ce deuxième tour. C’est en effet le seul secteur où une liste LREM, celle menée par Yvon Berland, est en capacité de se maintenir. Ce faisant, il pourrait priver Martine Vassal d’une victoire dans ce secteur et faire basculer l’élection. Si l’on s’en tient au credo défendu durant la campagne il n’y aurait pas de raison que Berland décide de se retirer au profit de Vassal. Toutefois, comme vu plus haut, ses électeurs se reporteraient massivement sur Vassal en cas de retrait. Reste donc à voir ce qui se passerait en cas de maintien de la liste LREM. J’ai choisi de partir sur deux hypothèses: le maintien de la liste LREM ou son retrait avec report de voix vers LR. Ce qui donnerait dans le premier cas:

Secteur Arrondissements PM LR RN EELV Gilles Ghali LREM
IV 6 & 8 38,48% 35,96% 13,30% XXX XXX XXX 12,25%

 

Et en termes de conseillers municipaux:

Secteur Arrondissements PM LR RN EELV Gilles Ghali LREM
IV 6 & 8 11 2 1 XXX XXX XXX 1

 

Dans le cas d’un retrait de la liste Berland, c’est la liste LR qui passerait devant d’une courte tête:

Secteur Arrondissements PM LR RN
IV 6 & 8 38,48% 48,21% 13,30%

 

Ce qui donnerait alors en termes de conseillers municipaux :

Secteur Arrondissements PM LR RN
IV 6 & 8 3 11 1

 

VIIème secteur:

Dernier secteur a être traité, le VIIème n’est pas le moindre. Il recoupe en effet, plus que les autres encore, des questions philosophiques qui dépassent le simple jeu électoral. Rappelons en effet qu’il s’agit là des 13ème et 14ème arrondissements de Marseille, situés dans les quartiers nord. En 2014, Stéphane Ravier avait réussi à s’emparer de la mairie de secteur et à en faire (même si cet état de fait est souvent oublié par les commentateurs politiques) la plus grande mairie jamais conquise par le Rassemblement national. Dimanche, la liste RN est arrivée largement en tête et la première liste de gauche n’est arrivée qu’en troisième position. La mairie du VIIème secteur étant celle qui envoie le plus de conseillers municipaux à la mairie centrale elle revêt d’une importance stratégique si bien que dans les prochains jours, pour la gauche, le dilemme va être de s’effacer pour faire barrage à l’extrême-droite ou de se maintenir avec le risque de faire élire Stéphane Ravier mais aussi de limiter la casse au niveau de la mairie centrale en laissant la voie libre à la liste LR. Samia Ghali a déjà annoncé que sa liste se retirait et Jérémy Bacchi tête de liste du Printemps Marseillais et secrétaire départemental du PC13 a exprimé son souhait lui aussi de se retirer avant que d’autres voix s’élèvent pour contester cette décision. A l’instant où j’écris la situation est très floue, j’ai donc choisi, là encore, d’envisager deux scénarios: le barrage ou le maintien. Dans le premier cas les résultats pourraient ressembler à ceux-là:

Secteur Arrondissements PM LR RN
VII 13 & 14 XXX 64,48% 33,49%

 

Ceci donnerait la répartition suivante pour les conseillers municipaux:

Secteur Arrondissements PM LR RN
VII 13 & 14 XXX 13 3

 

L’autre option, celle qui consiste à prendre le risque de l’élection de Stéphane Ravier mais permet aux forces de gauche de disposer de conseillers municipaux à la mairie centrale et, au vu de l’écart très faible, de même espérer une victoire en cas de mobilisation accrue. Dans le cas d’un maintien les résultats donnent:

Secteur Arrondissements PM LR RN
VII 13 & 14 32,75% 31,73% 33,49%

 

Ce qui aboutit à la répartition suivante en termes de conseillers municipaux:

Secteur Arrondissements PM LR RN
VII 13 & 14 3 2 11

 

IV) : Analyse rapide et conclusion

Une fois que l’on a dit tout cela, il faut compiler l’ensemble des éléments pour voir ce que cela induit comme résultats. Dans la mesure où pour deux secteurs le choix a été fait de faire deux scénarios cela nous donne quatre scénarios possibles. Les chiffres sont ceux des conseillers municipaux:

  • La liste Berland se retire dans le IVème secteur et le Printemps Marseillais se retire dans le VIIème secteur :
    LR PM RN Ghali Gilles
    49 31 10 8 3
  • La liste Berland se retire dans le IVème secteur et le Printemps Marseillais se maintient dans le VIIème secteur:
    LR PM RN Ghali Gilles
    38 34 20 8 3
  • La liste Berland se maintient dans le IVème secteur et le Printemps Marseillais se retire dans le VIIème secteur:
    LR PM RN Ghali Gilles LREM
    40 39 10 8 3 1
  • La liste Berland se maintient dans le IVème secteur et le Printemps Marseillais se maintient dans le VIIème secteur
    PM LR RN Ghali Gilles LREM
    42 29 18 8 3 1

Les quatre scénarios ici présentés démontrent bien toute la difficulté qui pourrait se mettre en place pour dégager une majorité claire. La liste Vassal est celle qui peut potentiellement obtenir le plus de conseillers municipaux si les astres s’alignent pour elle (premier scénario) mais même dans ce cas elle ne disposera pas de la majorité absolue seule et devra trouver des alliances. Le Printemps Marseillais, lui, n’obtient au maximum que 42 sièges mais peut espérer gouverner avec les troupes de Samia Ghali. S’il manquera tout de même à cet attelage une voix dans le meilleur des cas, il peut espérer la trouver du côté de Bruno Gilles ou de LREM.

Si l’on devait résumer très grossièrement la situation, deux secteurs semblent être plus importants que les autres dans le deuxième tour à venir (les IVème et VIIème secteurs) mais dans tous les cas aucune majorité claire ne semble pouvoir se détacher si bien que des jeux d’alliance seront nécessaires et Samia Ghali ainsi que Bruno Gilles ont toutes les chances de se retrouver en faiseurs de reine.

 

Pour terminer j’aimerais sortir de la stricte analyse et donner mon avis personnel. Ceux qui me connaissent le savent très bien je pense qu’il faut faire battre Martine Vassal et tous les héritiers de la précédente mandature qui a du sang sur les mains. Marseille a besoin d’un nouveau souffle, d’une nouvelle direction et le Printemps Marseillais est le mouvement qui est en meilleure position pour arriver à cet objectif. A la lecture des différents scénarios, il apparait que l’un des attelages possibles est celui rassemblant LR et RN. Martine Vassal pourrait très bien rejouer le même film que son mentor qui avait accepté les voix de l’extrême-droite pour prendre la région. C’est pourquoi, en conscience, j’appelle le Printemps Marseillais qui est la force d’espoir à ne pas laisser le champ libre à LR dans le VIIème secteur avant tout parce que ce qui peut apparaitre aujourd’hui comme un cordon sanitaire pourrait, demain, se révéler avoir été le marche pied pour que le RN gouverne la ville. C’est aussi pourquoi j’appelle Yvon Berland qui a toujours dit qu’il souhaitait lutter contre le Rassemblement National à ne pas se retirer dans le IVème secteur. Les seules configurations où l’alliance RN-LR est majoritaire sont effectivement celles où la liste Berland se retire dans ce secteur. Il en va de l’avenir de Marseille.

Massilia Fai Avans !

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. Germanicus33 Germanicus33

    Merci vraiment pour cette analyse très pointue et claire…
    Décidément, à Marseille, les municipales sont passionnantes !
    Votons bien et suivons les résultats en….juin je crois !

    Signaler
    • Marwen Belkaid Marwen Belkaid

      Merci à toi ! L’analyse n’est pas exempte de biais (notamment celui de la participation qui va remonter) mais effectivement rien n’est joué

      Signaler
  2. Félix WEYGAND Félix WEYGAND

    C’est solide, à ce point et toute chose égale par ailleurs c’est certainement tout ce que l’on peut dire.

    Personnellement je partage tout à fait la conclusion et cela renforce le message à adresser au Printemps Marseillais : il ne faut en aucun cas se retirer dans le 7e secteur ! Ceux qui le feront commettent pire qu’une erreur !
    Finalement la position très bien formulée par Gille : « Ni système, ni extrême » nous conduit à ce paradoxe : si l’on veut éviter le système, il faut supporter que l’extrême conserve ses élus.

    Signaler
    • Marwen Belkaid Marwen Belkaid

      Et il faut prendre en compte le regain probable de participation à venir (qui selon les secteurs ne profitera pas aux mêmes listes). Mais oui très bien vu le paradoxe c’est exactement ça

      Signaler
  3. Odile Tagawa Odile Tagawa

    Merci vraiment pour ce travail . A diffuser le plus largement possible au sein du PM: comment?

    Signaler
    • Marwen Belkaid Marwen Belkaid

      Merci pour ton message. Via les RS j’imagine

      Signaler
    • véronique brambilla véronique brambilla

      Odile, Bonjour,
      Nous sommes pas mal du PM à être abonné à Marsactu, et avons donc pris connaissance de cette très intéressante projection du 2e tour. J’ai pour ma part la même analyse…
      Merci Marwem Belkaid

      Signaler
  4. Laurent Malfettes_ Laurent Malfettes_

    Merci pour ce travail de projection très intéressant ! Si la décision de retrait des listes de gauche dans le 13-14 se confirmait, laissant le champ libre à Martine Vassal dans ce secteur, l’issue de cette élection pourrait finalement se retrouver entre les mains d’Yvon Berland dans le 6-8, où son maintien pourrait entraîner la défaite de Martine Vassal et changer le rapport de forces au sein du CM. Ô ironie… Mais patience, d’autres coups de théâtre ne manqueront pas de survenir…

    Signaler
    • Marwen Belkaid Marwen Belkaid

      Surtout que dans le 6/8 même avec un maintien de Berland une victoire de Vassal est loin d’être exclue. Le surplus probable de participation a toutes les chances de lui profiter

      Signaler
    • Laurent Malfettes_ Laurent Malfettes_

      En effet le maitien de Yvon Berland pourrait être sans conséquence. Et il y a une autre inconnue : l’impact d’un delai de trois mois entre les deux tours. Il peut se passer tant de choses durant cette période si particulière. Rien n’est joué pour personne…

      Signaler
  5. Natacha Cauvin Natacha Cauvin

    Beaucoup de facteurs interviennent dans ces calculs, comme vous le précisez justement. Je n’aurais pas pensé que favoriser le RN dans le 7e secteur pouvait permettre d’éviter Vassal à la mairie. Il me semble toutefois que les listes PM et Ghali se sont déjà retirées, non?

    Signaler
    • Marwen Belkaid Marwen Belkaid

      Les deux ont annoncé leur retrait oui mais c’est pas joué encore je pense

      Signaler
  6. Un électeur du 9 ème Un électeur du 9 ème

    Excellente analyse qui vaut bien un doctorat en management public ! Il me semble que quelle que soit l’évolution de la participation, les conclusions demeurent les mêmes causes produisant ici les mêmes effet.

    Signaler
    • Marwen Belkaid Marwen Belkaid

      Pas forcément non. Dans le 6/8 par exemple un regain de participation en faveur de Vassal pourrait lui permettre de l’emporter même si Berland se maintient par exemple

      Signaler
  7. JMM JMM

    Mon analyse plus poussée? (avec sociologie du secteur ) et avec ma sensibilité mais uniquement centrée sur le 6/8.
    Rapide analyse du scrutin d’hier dans le 4 ème secteur de Marseille (6 et 8 ème arrondissements)
    1) le taux de participation est très bas pour ce secteur avec 37,12% contre 56,51 % en 2014 soit 15 000 suffrages exprimés en moins
    2) Mme Vassal réunit 7 933 voix soit 27,17 % des suffrages exprimés contre 21 727 à M Gaudin en 2014 (50,02% , élu au 1 er tout) soit près de 14 000 voix en moins
    3) la gauche ( pPrintemps Marseillais ) obtient 7 127 voix soit 24,4 % contre 11 200 en 2014 ( Ps/EELV + PC) soit 4000 voix en moins
    Si on ajoute les 3 487 voix de C.Juste (S Barles) on peut considérer que la gauche retrouve le même score qu’en 2014 avec une abstention globale supérieure de 20 % ce qui me laisse penser que la gauche a fait son plein in de voix au 1 er tour en obtenant un fort taux de mobilisation.
    4) le R. National a obtenu 3 884 voix (13,3%) contre 7440 en 2014 ( 17%) soit une perte de près de 4 000 voix liée à une abstention importante dans ce camp
    5) la République En Marche qui n’existait pas en 2024 compte 3 577 voix soit 12,25% bien en deçà des scrutins précédents de 2017 et 2019 (10 000 et 8000 voix dans le seul 8 ème) avec une faible mobilisation de son électorat potentiel des 3 derniers années sur ce secteur.
    6) le dissident Bruno Gilles avec 2 568 voix soit 8,79 % qui sont autant de voix enlevées au score de Mme Vassal
    En conclusion, si tous ceux qui ont plus de 10% se maintiennent :
    – la gauche a fait le plein de ses voix et au 2 ème tour avec une participation « normale » à hauteur de 55/56% pourrait saturer à 25% y compris dans je cadre d’une alliance avec EELV
    – La droite peut espérer améliorer son score avec une abstention moins élevée en mobilisant davantage sans crainte du virus et/ou En s’alliant avec Bruno Gilles ce qui semble compliqué, dans ce cas et pourrait récupérer 2000/3000 voix pour être à hauteur de 12/13 000 voix ( 25/28%) soit bien en deçà dus score de JCG en 2014, sans cet accord avec Gilles plutôt du 10 000 voix
    – le FN assez bas pourrait regagner 1500/2000 voix avec une abstention normale au 2 ème tout pour presque regagner son niveau 2014 et se situer à 5000/6000 voix ( 15/16%)
    – la liste Berland très en deçà de son étiage antérieur pourrait regagner les réserves de voix qui étaient les siennes ou une partie pour s’établir à minima à 6000/7000 voix, un accord avec la liste de Bruno Gilles pouvant conduire à un total de 9 à 10 000 voix à la même hauteur que la liste de Martine Vassal.
    Pour moi donc rien n’est joué et en juin prochain, les dynamiques électorales seront bien différentes de celles qui ont conduit au résultat d’hier
    À suivre donc au gré des éventuelles alliances de 2 ème tour

    Signaler
    • Marwen Belkaid Marwen Belkaid

      Analyse encore plus fine que la mienne et effectivement je pense aussi que la gauche est au max dans ce secteur déjà. A suivre donc comme tu dis

      Signaler
    • pierre pierre

      Merci pour cette analyse qui complète utilement sur ce secteur celle globale remarquable de Marwen. Comme vous je veux continuer à considérer que rien n’est joué, même si M. Rubirola en persévérant et signant cet après-midi une longue exhortation, « Restons unis », aux signataires du PM, (dont je suis) laisse peu d’espoir d’un retour en arrière pour le 13/14. Que faire alors maintenant?! Diffuser largement vos analyses dans et hors du PM vos analyses? Croiser les doigts?…

      Signaler
  8. alain barlatier alain barlatier

    Merci Marwen je voudrais publier ce billet sur mon blog, pouvez-vous me contacter
    alain barlatier
    barlalain@gmail.com ou pas messenger via FB

    Signaler
  9. Félix WEYGAND Félix WEYGAND

    Mais malheureusement cette analyse est déjà dépassée par les dernières nouvelles. On a bien un deal Vassal (assurée d’avoir 13/14, 11/12, 6/8 et 9/10 et donc une solide majorité) – PCF (sans doute un petit bonus départemental dans les communes qu’ils tiennent encore) – PS (Samia Ghalli pour le 15/16 et probablement Benoit Payan pour le 2/3).
    Un trappe a ainsi été ouverte sous les pieds de Ravier et de Gille, et les « citoyens » du PM, tombent dedans avec eux, ce sont des victimes collatérales.
    A ce point la messe est dite. Non ?

    Signaler
    • Marwen Belkaid Marwen Belkaid

      Même avec tout ça Vassal n’aura pas, hors énorme surprise, les 51 conseillers municipaux nécessaires. Reste à voir les jeux d’alliance qui se noueront

      Signaler
    • Félix WEYGAND Félix WEYGAND

      Vous avez raison Marwen, elle n’aura pas 51 élu-e-s mais pas besoin d’alliances ;
      Comme vous l’avez bien calculé avec les 4 secteurs sûrs et des listes maintenues dans 3 autres, elle sera probablement à 48… Pas de problème pour être élue Maire. Ensuite grappiller 3 (ou même 5 ou 6) avec une opposition aussi divisée et aussi servile… ce sera un jeu d’enfant avec ce rapport de forces (Mairie + CD + Métropole). Qui -individuellement ou en tant qu’organisation- ne viendra pas manger dans une main aussi pleine ? Au PCF, au PS (étendu à SG) et même à EELV (après qu’ils auront réintégré M.Rubirola) et à la LFI (après qu’ils auront pris le 1/7)… Mais ils viennent déjà tous de se présenter devant la distribution et ils continueront à se faire servir avant chaque budget ou Conseil municipal important…
      Pour ceux qui veulent rester dans l’opposition c’est l’idéal, pour celle qui veut le pouvoir, elle s’en accommode après la frayeur qu’elle a eue : tout le monde est servi, tout le monde est content !

      Signaler
  10. Simoun Simoun

    Merci pour cette analyse précise et rigoureuse. J’ai effectué de mon côté les mêmes calculs et j’obtiens des résultats quasiment identiques en nombre de sièges. Le 7ème secteur est aujourd’hui la clef du scrutin. Se retirer au profit de Vassal c’est lui donner les clefs de la mairie, en collusion avec le RN le cas échéant ! Michèle Rubirola aurait bien fait de lire ce blog avant de prendre position ; il est encore temps de faire machine arrière, même si ce n’est pas glorieux.

    Signaler
    • Marwen Belkaid Marwen Belkaid

      Merci à toi. Je crois que pour la marche arrière c’est rapé…

      Signaler
  11. ALAIN B ALAIN B

    Le deuxième tour nous dira si ces nombres sont possibles
    Mais cela est plus compliqué la somme des pourcentages et le vote des électeurs est différent
    Il faudrait une analyse plus fine mais comme ces élections sont particulières avec l’union de la gauche et des citoyens avec le Printemps Marseillais mais aussi que les reports de votes pour VASSAL sont difficiles à évaluer

    Signaler
  12. Brallaisse Brallaisse

    Toutes ces simulations et hypothèses démontrent que Tout est encore possible pour stopper le système Gaudin, mais cela ne sera pas aisé.
    Queques Ego devront êtres rangés au placard, et surtout démontrer que la gestion Gaudin à été catastrophique et injuste. Enfin et surtout démontrer que les programmes présentés ou alliances possibles ne soient pas des repoussoirs pour la partie la plus conservatrice de l’électorat, l’allusion aux chars n’est pas innocente et gratuite.
    Reste quand même une épine, le sous marin FO qui influe grandement les votes des encartés, ce qui n’est pas négligeable à Marseille.

    Signaler
  13. Félix WEYGAND Félix WEYGAND

    En effet, 3 mois c’est loin, il peut de passer bien des choses, en particulier sur le plan sanitaire, avec des conséquences électorales imprévisibles.
    Mais toutes choses égales par ailleurs, aujourd’hui tout les joueurs ont un gain satisfaisant sauf le RN, B.Gille et Y.Berland, mais ces 3 là n’ont plus guère de rapport de force pour influer sur la suite de la partie.

    Signaler
  14. Brallaisse Brallaisse

    Est-il possible ou réaliste et ceci cas par cas, de penser que Berland, Gilles ou les Verts aident à dégommer Vassal ou encore le RN ?
    Pourraient ils sauter le pas et éventuellement le PM aussi en retour ?

    Signaler
    • Félix WEYGAND Félix WEYGAND

      Qui (parmi les joueurs, je ne parle pas de la population marseillaise en général) a intérêt à quoi ? A mon avis (mais avec tout les risques de l’exercice, en repartant des calculs de Marwen).
      Du côté des perdants :
      – Yvon Berland n’a pas un gros rapport de force. S’il se maintient, il ne peut le faire que dans le 6/8 où il se fait élire lui même tout seul. S’il négocie pour sauver quelques uns de ses colistiers, il peut fusionner partout sauf dans le 13/14. Une fusion avec Bruno Gilles est possible dans le 2/3, dans le 6/8 et dans le 11/12. Ce serait sans doute la meilleure chose à faire pour minimiser leurs pertes. Yvon Berland peut aussi brandir cette menace pour essayer d’avoir un meilleur deal avec Martine Vassal et fusionner avec elle.
      – Bruno Gilles a un meilleur rapport de force, le raisonnement est le symétrique du précédent.
      – Le RN n’a pas d’allié possible. Ils vont se maintenir partout mais avec les décisions croisées du PM, de Samia Ghalli, et de LR, ils ne peuvent plus espérer un secteur.
      – EELV, ils vont fusionner avec le PM, pour sécuriser les gains de celui-ci dans les 2/3, 4/5, 1/7. Je parie que le 4/5 va devenir le secteur d’EELV, au profit d’une réintégration de Michèle Rubirola et d’une élimination ds « citoyens » par l’entrée des « Verts » en tête de liste sur ce secteur.

      Du côté des gagnants :
      – Le PM sécurise 3 secteurs dans les conditions décrites ci-dessus. Au point ou on en est, je ne suis pas sûr que le PM existe encore « vraiment ». J’ai l’impression que le PCF, le PS (qui prendra le 2/3, Benoit Payan devenant le principal opposant à MV) et LFI (qui prendra le 1/7) ; ont repris leurs billes au travers de la décision du 13/14.
      – LR, prend le 13/14, le 19/10 et le 11/12 et sécurise ainsi 34 élus… Paradoxalement c’est dans sa « forteresse » du 6/8, que le risque d’une « grande » coalition contre Vassal risque de lui faire vraiment du mal… Si elle perdait ce secteur, son rapport de force personnel au sein de son camp serait complètement dégradé, mais LR aura toujours le plus gros groupe au CM, surtout si on y ajoute l’apport des 3 – 4 élus que peuvent produire une fusion des listes Berland-Gilles.

      Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire