AU REVOIR

Billet de blog
par Jacques89
le 11 Août 2021
12

J’entends déjà Braillasse qui se demande si je ne suis pas en train de me prendre pour Giscard.

Non, non, rassurez-vous, je n’utilise cette locution interjective bien commune que pour saluer tout le monde.

Je vous quitte donc en raison de phénomènes inexpliqués qui se sont produits hier (10/08/2021) pendant la discussion que j’échangeais avec plusieurs d’entre vous au sujet de la manifestation des soignants contre le pass sanitaire. Je précise au passage qu’à aucun moment il ne m’a semblé manquer d’un quelconque respect à mes interlocuteurs et pour plus de transparence je transcris ci-dessous le texte qu’il ne m’a jamais été permis d’intégrer à la liste des commentaires. Nous parlions de l’annonce de notre ministre de la santé concernant le taux de vaccination à atteindre (90%) pour sortir de la pandémie et je répondais donc à un « collègue d’abonnement ».

« @Electeur du 8e:

Si vous ne voulez pas vous donner la peine de faire une recherche je vous communique celle que j’espère vous jugerez objective.

Question posée à notre ami Google :

Quel est le taux de vaccination pour atteindre l’immunité collective?

1)            Organisation mondiale de la santé : https://www.who.int/fr/news-room/q-a-detail/herd-immunity-lockdowns-and-covid-19?gclid=CjwKCAjw9aiIBhA1EiwAJ_GTSoYEsWFsWpvUFi1bVBuIT-3grdhgCq4s3YhxzbP77NF5kuTGfx_eaBoCMPUQAvD_BwE

« On ne sait pas quelle est la proportion de la population qui doit être vaccinée contre la COVID-19 pour commencer à induire une immunité collective. Il s’agit d’un domaine de recherche important qui aboutira probablement à des conclusions différentes en fonctions des groupes, du vaccin, des populations prioritaires pour la vaccination et d’autres facteurs. »  

2)            Institut Pasteur : https://www.pasteur.fr/fr/espace-presse/documents-presse/qu-est-ce-que-immunite-collective

« Par conséquent, le calcul pour obtenir ce pourcentage permet d’obtenir les résultats suivants : 50 % pour la grippe, 80% pour Covid-19 avec les nouveaux variants, 90 à 95 % pour la rougeole.

Il faut bien sûr que l’immunité acquise reste efficace au cours du temps. Si ce n’est pas le cas, des rappels de vaccination sont nécessaires. »

3)            Futura science : https://www.futura-sciences.com/sante/definitions/corps-humain-immunite-collective-19310/

« L’immunité collective permet de mettre fin à une épidémie et correspond au pourcentage d’une population qui est immunisée contre une maladie. Cette immunité de groupe peut être obtenue en laissant les individus s’exposer à l’infection ou par la vaccination (dans le cas où un vaccin existe). Selon les scientifiques, le taux de vaccination doit être d’environ 70 %, c’est le niveau nécessaire pour l’immunité collective. »

4)            Etat du Maryland (USA) : https://covidlink.maryland.gov/content/wp-content/uploads/2021/01/Herd-Immunity-FactSheet1_FRE.-pdf.pdf

« Pour atteindre l’immunité collective contre la COVID-19 de manière sûre, une proportion importante d’une population doit être vaccinée afin de réduire la propagation du virus dans l’ensemble de la population. À l’heure actuelle, la proportion exacte de la population qui doit être vaccinée contre la COVID-19 pour l’immunité collective n’est pas connue. »

Je vous passe tous les articles des journaux qui, bien entendu, ont des sources irréprochables et parmi les plus diplômées du monde…

Entre nous, qu’est-ce que cela aurait coûté à ce gouvernement de menteurs de nous dire: “dans l’état actuel de nos connaissance, les avis sont partagés et nous ne pouvons pas nous engager sur un taux acceptable”. Non il nous balance “le plus haut taux du marché” toujours dans le même objectif “emmener le troupeau à la vaccination” et le culpabiliser (le diviser c’est encore mieux) si le résultat n’est pas là à la sortie. Si à la fin du mois certains pays atteignent 90% et qu’ils sont toujours dans la même panade avec le variant, on peut s’attendre à une nouvelle pirouette qui nous fera doucement rigoler…jaune. »

J’ai tenté de réintégrer le texte à plusieurs reprises en « réponse » et en queue de commentaires les 10 et 11/08, rien à faire, ça ne passait pas. J’ai même eu une fenêtre m’indiquant que j’avais dû placer cette réponse 2 fois et que c’était un doublon alors que rien n’apparaissait dans le fil.

Habitué aux bugs assez fréquents sur ce site (au point que je fais régulièrement une copie de mes « dires ») , je décide d’en informer la rédaction. J’ouvre donc la page de contact et là, surprise, je n’ai aucun lien ni aucun formulaire pour demander assistance. Je me suis dit : « on verra demain ».

Ce matin donc, 11 août, j’ouvre Marsactu et je constate que d’autres commentaires ont été insérés dans le fil concerné. Je me dis que je vais pouvoir coller ma réponse et à ma grande surprise le phénomène se reproduit à l’identique et la page de contact reste vide. Que j’essaie avec Edje ou Firefox, rien n’y fait.

J’ai bien quelques mails de journalistes, mais je me dis qu’ils sont probablement en congés et que je ne vais pas les emm…der avec le boulot.

Il m’est déjà arrivé (2 fois) de « m’emporter » ou de faire une réponse au 2ème degré non comprise par mon correspondant, que ce soit  ici ou sur Médiapart. J’ai toujours eu des explications à la suite d’une censure qu’on a pris l’habitude d’appeler « modération » et les choses se sont réglées en bonne « intelligence ».

Dans le cas présent, la censure s’exerce sans qu’aucune explication ne soit donnée et je suppose que le fait de parler d’un « gouvernement de menteur » (je ne vois rien d’autre dans ce texte) a suffi pour que le modérateur intervienne dans « la discussion » et supprime mon commentaire sans m’envoyer la fenêtre habituelle qui permet au moins de savoir qu’une intervention a eu lieu.

Au-delà de cette anecdote, je ne peux pas m’empêcher de penser aux dérives que cette pandémie a engendrées sur le comportement de certains. Là où nous trouvions des caricatures ou des articles de presse incendiaires qui outrageaient les victimes qui se pliaient au concept si cher à nos journalistes : la liberté d’expression, on trouve de plus en plus souvent la censure qui s’exerce sous prétexte que les thèses soutenues pourraient contrevenir aux objectifs que la « nation » s’est fixés. Le totalitarisme ça commence comme ça et je suis très inquiet de constater que cela se passe aussi ici! Car je fais une différence entre insulter une personne et invectiver un service public. Dans le premier cas on s’adresse à une entité privée qui ne vous doit rien et que vous avez le devoir de respecter. Dans le second, il s’agit de personnes qui vous représentent et qui vous doivent tout. On a pour habitude de dire que la critique est salutaire.

C’est donc pour cette raison « hautement » idéologique que je vous adresse à toutes et tous mes respectueuses et affectives salutations.

Jacques89

PS : Si ce texte subit le même sort que mon commentaire, il aura au moins servi à donner au journal les raisons de mon départ.

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. RML RML

    Je découvre votre billet ce matin, et j avoue n y rien comprendre. La censure dont vous dites avoir fait l objet est, si je comprends, l empêchement de pouvoir poster un commentaire, c’est bien ça ? Dans quelle discussion ? Sur quel article?
    Quand on tombe sur votre billet, c’est pas très clair. Je suis étonné que Marsactu puisse avoir pratiqué cette censure. Surtout pour le motif que vous indiquez, qui me paraît bien anecdotique.
    Et on ne comprend pas où exactement non plus. Et vous dites vous même qu il aurait pu s agir d un bug, ce qui, sans vérification, annulé en totalité votre propros.
    J avoue que tout cela me rend bien perplexe…

    Signaler
    • Jacques89 Jacques89

      Vous n’avez pas dû lire ce billet attentivement. Tout y est dit. Le sujet, et les circonstances (aucun signalement, aucune possibilité de poser des questions) y sont clairement définis.

      Signaler
  2. Brallaisse Brallaisse

    Latracol, j’ai eu hier des problèmes pour rédiger un ou deux commentaires et effectivement ils ont été très longs à passer, les joies et les mystères de l’informatique. Je ne pense pas que Marsactu s’amuse à cela, Si cela était le cas je partirai immédiatement.
    Alors Latracol, les commentaires de tous sont utiles et différents et heureusement.
    Giscard en quittant l’Elysée avait dit au revoir.
    Donc à très bientôt.

    Signaler
    • Jacques89 Jacques89

      Cher Braillasse, ces problèmes je les ai eu aussi, mais ils se sont réglés rapidement. Se retrouver dans la même situation le lendemain, ça perturbe un tantinet. A tout de suite.

      Signaler
  3. LN LN

    Heu…. Allô Marsactu ? Une réponse ? Un commentaire ? Une réaction ?
    Vite, s’il vous plaît

    Signaler
  4. Benoît Gilles Benoît Gilles

    Bonjour monsieur, je viens de prendre connaissance de votre texte. La censure que vous regrettez n’en est pas une. En effet, nous n’exerçons aucune modération des commentaires a priori. Il nous arrive de dépublier certains commentaires qui dérogent au principe de notre charte ou tout simplement au code pénal. Dans ce cas, nous accompagnons toujours cette dépublication d’un mail au commentateur en lui rappelant les principes de notre charte et l’invitant à reformuler ses propos. Votre commentaire ne relevait pas de cela.

    Pour une raison que je m’explique pas, votre commentaire n’est pas passé dans un premier temps. Ensuite, comme vous avez tenté de le republier – ce qui est normal- cela a occasionné des doublons et le site qui repère ceux-ci a placé l’ensemble de vos commentaires dans une file “en attente”. Nous avons alors tardé à réagir, ce qui explique le bug final. J’ai moi-même traité le problème en mettant à la corbeille les commentaires surnuméraires mais s’en m’apercevoir que le commentaire initial n’avait pas été publié.

    Quant à la difficulté à nous joindre via la page de contact, je ne l’explique pas. Je vais donc saisir notre service technique de ce problème. Veuillez donc m’excuser et nous excuser collectivement de ce désagrément qui est la conséquence d’un bug technique et d’une erreur humaine. En espérant avoir réussi à rétablir votre confiance,

    Signaler
    • Jacques89 Jacques89

      Enfin une réaction ! Merci M. Giles de ces explications, mais avouez que l’enchaînement des évènements pouvait laisser penser que vous aviez embauché un stagiaire pour les vacances avec une petite expérience d’administrateur Facebook. Ils sont en effet nombreux à se prendre pour des « chefs » et virer tout ce qui ne leur plait pas. Je reste donc dans la « famille » en espérant que les connexions soient moins problématiques dans l’avenir.

      Signaler
  5. Brallaisse Brallaisse

    Malgré le nombre de bêtises que la reine du Poitou a émis, le Poitou étant le pays des ânes ne l’oublions jamais, je retiendrais néanmoins une expression de cette dernière,la coooolitude et j’en suis gré à Ségolène.
    Prenons les choses détendus.

    Signaler
    • Jacques89 Jacques89

      C’est noté Braillasse ! La prochaine fois, j’attendrai une semaine pour réagir. Ceci dit, la « rédaction » est toujours injoignable, mon nom de profil est toujours le même mais ce n’est pas celui qui apparaît ici… Bref, on n’est pas au bout. Mais comme dit barbapapa, faut pas tomber dans la parano. Ça va s’arranger!

      Signaler
  6. barbapapa barbapapa

    1 bug + 1 bug = 2 bugs
    1 bug + 1 bug + 1 bug + 1 bug + 1 bug + 1 bug = paranoïa garantie 😉

    Signaler
  7. Jacques89 Jacques89

    Juste une info pour la rédaction que je ne peux toujours pas contacter: j’ai changé mon adresse mail il y a quelques jours (pas entre deux commentaires je vous rassure). Peut-être une piste à creuser?

    Signaler
  8. Jacques89 Jacques89

    Dans la rubrique: “on n’est jamais mieux servi que par soi-même”, j’ai donc adopté le principe d’un conflit d’identité lors de la modification de mon adresse mail et complété mes identifiants (qui n’avaient pas changés) mais que j’ai quand même modifiés: nom de profil et mot de passe. Tout est donc rentré dans l’ordre, à part le fait que la page d’accès à la rédaction est toujours muette et n’affiche pas mon nom de profil (en haut à droite) mais “Mon Compte”. Pour les abonnés qui changeraient d’adresse mail, ne suivaient pas ce qui est écrit dans la page “identifiant”. Changez tout, même si vous remettez la même chose.

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire