À Saint-Chamas, l’évacuation de 14 000 tonnes de déchets que personne ne veut payer

Actualité
le 6 Jan 2023
2

Il y a un an, un incendie dans un prétendu centre de tri de déchets industriels mettait au jour un important trafic. Aujourd'hui, les milliers de tonnes de déchets de cette activité présumée illégale sont toujours sur place. La question de leur évacuation reste en suspens.

Le 13 janvier 2022, les pompiers du SDIS démarrent l'opération de "noyage", à Saint-Chamas après l'incendie de cet entrepôt de déchets. (Photo SL)

Le 13 janvier 2022, les pompiers du SDIS démarrent l'opération de "noyage", à Saint-Chamas après l'incendie de cet entrepôt de déchets. (Photo SL)

Les tas d’immondices n’ont pas bougé. Depuis un an, 14 000 tonnes de déchets industriels incendiés trônent sur un terrain de la commune de Saint-Chamas. Le 27 décembre 2021, les pompiers découvrent sur ce site près de 30 000 mètres cubes de plastique et autres matières inertes en feu. Légalement, en l’absence d’autorisation spécifique, seuls […]

Cet article est réservé aux abonnés au journal

Vous seul garantissez notre indépendance Offres d'abonnement à partir de 1€ Poursuivez votre lecture et rejoignez la communauté JE M'ABONNE

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. Stéphane Coppey Stéphane Coppey

    Etonnant que l’article n’évoque pas la responsabilité financière des contrevenants, qui ont empoché jusqu’à 10000 € par jour pour des déchets qu’ils n’ont pas valorisé, et dont les producteurs (privés ? publics ?) n’ont pas cherché à savoir ce qu’ils devenaient, alors que la loi leur en donne l’obligation.

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire