À Marseille, des caméras ciblent Roms et gens du voyage

Info Marsactu
le 10 Juil 2013
35

Risques de braquage, axes routiers facilitant la fuite, lieux touristiques ou équipements publics où des actes de délinquance ont été recensés… Chacune des 407 caméras que la mairie va installer dans tout Marseille dispose d’une fiche précisant quelques “objectifs du site”. Que la collectivité ait réfléchi au choix de sites pertinents, en s’appuyant principalement sur les statistiques et les demandes de la police nationale, c’est rassurant. Ce document qui figure dans les annexes de l’appel d’offres clôturé le 28 juin – c’est-à-dire le dossier technique communiqué aux entreprises candidates – réserve toutefois une surprise : parmi les objectifs assignés aux caméras figurent à cinq reprises les mentions “Roms” et “gens du voyage”.

Capture d’écran 2013-07-10 à 21.05.21

“De la discrimination ethnique dans un document officiel, résume Jean-Paul Kopp, président de Rencontres Tsiganes. C’est consternant. On va exiger une modification de ces fiches.” Contacté, le service juridique de la commission nationale informatique et libertés (Cnil) met en garde contre “une stigmatisation ciblant des catégories, notamment raciales ou ethniques”. L’organisme, qui a publié l’année dernière un guide de bonnes pratiques sur la vidéo-protection avec l’association des maires de France, rappelle que la loi informatique et liberté interdit de recueillir et traiter ce genre de données qui “vise un type de population”.

“Ce n’est pas nécessaire (…) ce n’est pas pertinent”, insiste notre interlocuteur. D’autant plus que dans ce domaine particulier, “on assimile une fois de plus ces populations à la délinquance”, se désole Jean-Paul Kopp. Sollicitée par nos soins, la Ville n’a pas donné suite à nos demandes d’interview. En l’absence de réponse de leur part, il est difficile de savoir d’où viennent ces mentions. Elles étonnent en tout cas à la préfecture de police, soutien technique et co-financeur à 50% du dispositif.

“Personne n’a fait tilt ?”

Mais là n’est pas le problème principal pour le militant associatif : “Ce qui me choque, ce n’est pas tant que quelqu’un ait fait une bêtise, mais que personne n’ait fait tilt ? Ce document a bien été relu… On a l’impression qu’ils ne se rendent même plus compte.” Une absence de réaction qu’il lie au climat d’impunité qui entoure les déclarations sur les Roms, le dernier exemple en date étant Christian Estrosi. “Et s’il y avait marqué juifs, noirs, Comoriens ou gays ? On n’a plus l’impression que la loi protège contre le racisme”.

Au passage, l’appel d’offres de la mairie “fait encore un amalgame entre Roms et gens du voyage”, note-t-il. En effet, nulle trace de “voyageurs” parmi les occupants de la caserne Cardot, à qui une caméra semble tout particulièrement destinée. Sans parler de l’inutilité d’un tel dispositif pour une population mobile au gré des expulsions, celle des habitants de Cardot étant d’ores et déjà prévue pour cet été…

Les cinq fiches qui ciblent “Roms” ou “gens du voyage” :

Article en accès libre

Soutenez Marsactu en vous abonnant

OFFRE DÉCOUVERTE – 1€ LE PREMIER MOIS

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous.

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. willy13001 willy13001

    Marre de ces “big brothers “, et de l’acharnement contre les roms…J’espère , vraiment, que mon commentaire sera publié ..;Merci à votre rédaction, au cas où…;

    Signaler
  2. Hervé Hervé

    Les caméras n’ont jamais lutté contre la misère. Elles coûtent cher pour zéro résultat. On peut multiplier leur nombre par cent, il restera toujours la misère, insupportable.

    Signaler
  3. cani cani

    Rom ou PAS, que les caméras puissent répertorier les numéros d’immatriculation, quelles puissent tenter de repérer les délinquants, que l’on puisse arriver à des rapprochements entre le véhicule et le propriétaéire … s’il est le délinquant : saisie et vente du véhicule au profit des restos du coeur ou autres

    Signaler
  4. Anonyme Anonyme

    Mon commentaire a été censuré…ce site ne supporte pas que les citoyens émettent une opinion différente sur nos chers amis les roms… dictature de la pensée unique.

    Signaler
  5. Marie Josette Marie Josette

    Étonnant l’absence de commentaire de la part de la Mairie … Qui ne dit mot consent ?

    Signaler
  6. Marie Josette Marie Josette

    Et consternant le nbre de clics sur “heureux” … A croire que les lecteurs de la Provence migrent progressivement sur Marsactu !

    Signaler
  7. Marseillois Marseillois

    Monsieur Gaudin a été prof d’histoire, il devrait réviser ses cours sur l’avènement du fascisme en Europe dans les années 30. Que des textes officiels stigmatisent une catégorie de population dans la patrie des droits de l’homme (ou ce qu’il en reste), et dans une ville qui s’est construite sur son ouverture au monde, en dit long sur l’état d’esprit de dirigeants qui n’ont plus d’autre ambition que courir après les voix du FN.

    Signaler
  8. Marie Marie

    Nous ne pouvons que souhaiter que Rencontres tsiganes et, avec l’association, la Ligue des droits de l’Homme, attaquent l’appel d’offre pour discrimination (“Ce document qui figure dans les annexes de l’appel d’offres clôturé le 28 juin”). L seul moyen d’obtenir une déclaration du Maire, de pointer les responsabilités. Absolument inacceptable!

    Signaler
  9. féministe féministe

    Insupportable !!!! je n’en peux plus de ce climat où l’on fait régner la peur pour mieux nous faire avaler des couleuvres et sur le dos de population qui n’ont déjà que trop souffert

    Signaler
  10. Olivier Olivier

    En ce qui concerne les Roms, je suis sûr que les yeux de “bons citoyens” n’ont jamais manqué pour faire le travail, bien avant les caméras… Mais peut-on espérer que celles-ci serviront à déclencher une intervention en cas d’apparition d’une milice de quartier quelconque ?

    Signaler
  11. un fonctionnaire territorial un fonctionnaire territorial

    Maladresse d’un fonctionnaire (et de sa hiérarchie) qui va encore propulser Marseille dans les médias ! Malheureusement, pas dans le bon sens…

    Signaler
  12. Ben13 Ben13

    Marseille est une ville en décomposition! Il faut une rétablissement de l’ordre républicain dans cette ville pauvre et crasseuse, une véritable mise au pas de ses habitants récalcitrants. Alors que l’on appel un chat, un chat, ou que l’on continue dans l’hypocrisie généralisée, je m’en fou! Oui il faut des camera, des flics et des flashball, et une prison moderne de 5 fois la taille des baumettes! Et tolérance Zéro pour roms et quartier nord!

    Signaler
  13. Taliesine Taliesine

    Grave, tres grave… Des sanctions contre les auterus de ces fiches serainet les bienvenues.

    Signaler
  14. Victor13 Victor13

    Bonjour,
    J’aimerais bien savoir pourquoi mon commentaire a été censuré …

    Signaler
  15. Anonyme Anonyme

    Moi des que je vois une Maman ou un Papa avec une poussette, je m’arrête et je laisse le passage.
    C’est fou le nombre de naissance a Marseille!!!!

    Signaler
  16. Anonyme Anonyme

    On critique Monsieur Gaudin, parce qu’il y a de la délinquance, dès qu’il prend des mesures pour enrayer ce phénomène, on le critique aussi. Vous les grands malins dites moi ce qu’il doit faire. A ce que je sache, c’est bien VALS qui expulse les ROMS à tour de bras, alors pas de procès au Maire Marseille SVP

    Signaler
  17. jdeharme jdeharme

    A une époque ou tout le monde se presse pour passer à la télé, j’en veux pour preuve les émissions de téléréalité stupides mais avec des millions de gens qui les regardent. Ce n’est pas quelques caméras de plus ou de moins qui vont changer la donne et après tout s’ils n’aiment pas les caméras il ne faut pas aller a la télé

    Signaler
  18. Anonyme Anonyme

    Je ne reviens pas sur l’aspect discrimination ethnique. J’ajoute que si la Mairie place une caméra à cet endroit, j’imagine que c’est pour un certain temps. Or les roms installés dans cette ancienne caserne sont en situation de squat et devraient être expulsés tôt ou tard. Les roms sont très mobiles, ce qui n’est pas du tout en adéquation avec le principe d’une vidéosurveillance fixe. J’avais entendu parler d’un projet de destruction de cette ancienne caserne sur cet ancien terrain de l’Etat rétrocédé à la Ville pour y reconstruire du logement social et y créer une nouvelle voie de circulation. Pourrions-nous savoir où cela en est ? J’habite le quartier voisin (Bon Secours, qui est un quartier très agréable) et j’aimerais bien que l’on revalorise les abords de ce boulevard Plombières qui donne une image si dégradée de la ville à tous ceux qui y arrivent par l’autoroute nord

    Signaler
  19. Anonyme Anonyme

    on s’en fout….il y a une loi qui existe..””””signes exterieurs de richesses”””” alors,contrôler déjà la provenance de ces grosses voitures et caravanes…pas en régles…A SAISIR SUR LE CHAMP….LOL

    Signaler
  20. jexprime jexprime

    Mon dieu. Ils stigmatisent aussi les délinquants !!!!
    Quel horreur

    Signaler
  21. PC PC

    Ou est le problème?
    Comment doit on denommer ces populations.
    Roms, c’est une insulte?
    Gens du voyage c’est insultant?
    On vit vraiment dans un drôle de pays.
    Est-ce que c’est encore un pays, la question est peut-être là.

    Signaler
  22. Pascalou Pascalou

    Je ne vois pas où est le PB !

    Pas d’amalgame puisque une fiche pour les ROMs et une fiche pour les gens du voyage. C’est fait par des gens qui ont poussé les études sociologiques de terrain.

    Signaler
  23. Nathan Nathan

    5 caméras sur 407, cela correspond à 1,2% des caméras seulement !!! Personnellement, je pense que la municipalité de Marseille n’a pas vu assez grand. En effet, si l’on veut RÉELLEMENT faire de la prévention, il faut surveiller la délinquance à la source…

    Signaler
  24. Anonyme Anonyme

    Peut être que toutes ces ames bien pensantes comme Madrolle et Copolla qui encore une fois refusent de voir par principe les vrais problèmes, devraient accueillir des familles “roms” dans leur jardin et dans ceux de leur famille… Est-ce qu’ils ont un minimum conscience de ce qu’est devenu la vie des Marseillais de tout bord, qui doivent désormais vivre au contact de ces populations ? Chaque fois que Mardrolle, Copolla et quelques autres parlent sur ce sujet c’est 1% de plus pour le FN ! Si demain la Mairie met des caméras devant Font Vert, La Castellane, La Cayolle, Les Oliviers en indiquant sur les documents “trafics de drogue” ce serait un scandale aussi ????

    Signaler
  25. Anonyme Anonyme

    Pour ma part, je suis totalement insensible à leur misère. Ce n’est pas mon problème et ce n’est pas le problème de la france. Dehors.
    C’est dommage de voir que tout est fait en france pour favoriser l’arriver du Front National. A force de nier béatement les vrais problèmes, on amènera au pouvoir des gens qui auront des solutions, mais des solutions expéditives. Après, si il faut en passer par là… je vais arriver à le souhaiter.

    Signaler
  26. VICULESE VICULESE

    Grand merci au “modérateur” d’avoir censuré mon message précédent(qui ne disait rien d’insupportable) à l’attention de M. KOPP ! Complice?

    Signaler
  27. marsactumenucci marsactumenucci

    Les pov’ petits roms, encore de la stigmatisation…proposons à leurs défenseurs de les accueillir chez eux, ils changeront peut-être d’avis…

    Plus rien à se mettre sous la dent jmleforestier ?

    Signaler
  28. Mistral Boy Mistral Boy

    Si on devait surveiller les cons il en faudrait beaucoup de caméras…

    Signaler
  29. Mistral Boy Mistral Boy

    Pourtant le document a été relu par Coppé, Estrosi et Le Pen et ça ne les a pas choqué…

    Signaler
  30. Paul et Mick Paul et Mick

    C horrible de s’apercevoir qu’une fois de plus, comme à chaque crise économique au cours de notre récente histoire, la bête immonde de l’abomination fasciste, tapie dans l’ombre de l’oubli et du déni, crache toute sa haine fétide, et sa nostalgie du totalitarisme, en déclenchant l’intolérance et l’exclusion qui somnolent en chacun de nous; nous qui devons faire face à nos propres frustrations en voyant, impuissants, la corruption qui gangrène notre société; et les injustices perpétrées par l’oligarchie financière des plus riches, qui imposent leur loi capitaliste, nous détournent d’autrui, comme de nous-mêmes, polluent nos âmes de désirs superflus, en durcissant nos cœurs constamment insatisfaits.
    Bien que la France soit un pays riche, la sempiternelle rengaine sur la crise actuelle, ressemble plus à une crise morale et éthique qu’à un véritable manque matériel ; il me suffit de lire ici les commentaires au sujet des Roms, pour me rendre compte du manque de fraternité et de tolérance chez les anonymes, habitués à la violence par écran interposé, mais qui ne savent rien de la réalité… A la tv, on voit la planète à l’agonie à cause de la surproduction, mais tous les politiques nous font miroiter la reprise de la croissance et du consumérisme qui ravage toute humanité.
    Nous gens du peuple,frustrés, marginalisés, radicalisés, acculés dans la précarité et l’austérité programmées, nos peurs et notre rage impuissante seront détournées et récupérées par les opportunistes de la politique, tenus en laisse par la main cupide de la financiarisation globale, qui sait tirer parti de tous les conflits. Voyant même le bénéfice d’ameuter et de laisser s’entre-dévorer les pauvres, en leur désignant une cible à abattre, responsable absolue de tous leurs problèmes, une proie facile, et qui est détestée par tous, honnie par tout le troupeau grégaire communautaire: peu importe leur origine, ce sont les derniers arrivés, les plus pauvres, les chassés de partout, croyant trouver ici le tricolore L,É,F que claironnent les bien-pensants médias.
    Depuis le nuit des temps, ce sont toujours les plus pauvres, les démunis, les vulnérables, les apatrides, ceux qui, dès la crise venue, deviennent les parias et les boucs-émissaires de l’irresponsabilité politique, de la mauvaise foi générale et de l’idolâtrie pour le veau d’or, la religion cathodique des con sots mateurs.

    Si on ne s’empare pas de nos droits, et qu’on accepte d’être filmés c’est qu’on est résignés à ce que n’importe qui s’en saisisse, tel “Big brother”, dans le roman d’Orwell “1984”. Quand la réalité rejoint la fiction; ça fout les jetons!
    Pour ne pas devenir fou, résigné ou extrémiste, je serai toujours du côté des minorités, des opprimés, des mal-aimés et des exclus, quel que soit leur origine, je serai leur défenseur, comme me l’a fraternellement inculqué par le passé, la douce France, le jour où elle m’accueillit dans son sein démocratique.
    Apatride un jour, français toujours… devenons le digne exemple de ce que, partout ailleurs, on pense de la France, ce cher pays de mon enfance, (enfin presque, j’avais huit ans).

    Signaler
  31. Citoyen de l'Estaque Citoyen de l'Estaque

    Paul, Mick, soyez rassurés, nous sommes nombreux à penser comme vous. L’altruisme est comme le rire, il coexiste à la finitude de l’homme « moderne ». Dénonçons, le comportement grégaire de ceux qui s’habillent, en chemise noire mais transparente, et cherchent à faire chasser, par des actes iniques, les naufragés sociaux, dont les enfants n’ont que pour toute espérance, la vision quotidienne de nos poubelles débordantes de produits de surconsommation. L’espace public doit resté l’âtre de la République et le Cœur de notre société.

    Signaler
  32. SARAZIN13 SARAZIN13

    Bravo encore la nouvelle équipe de Monsieur le Maire qui dans ses certitudes populistes concernant la prévention de la délinquance et de la police municipale fait briller son incompétence.

    Signaler
  33. Arnaud Arnaud

    Je comprends cette décision de faire installer ces caméras. D’ailleurs j’en ai fait de même chez moi, j’ai mis un modèle de ce genre http://www.securvision.fr/5-camera-espion car j’en ai marre de voir des gens roder autour de chez moi. Les gens qui ne comprennent pas qu’on installe ce type de matériel n’ont jamais subi de cambriolages ou de vols à la main.

    Signaler
  34. voyageuse voyageuse

    Je fais partie des gens du voyage et contrairement à se que vous pensez, je n’ai jamais volé et comme vous pouvez le constater j’ai été à l’école (de ville en ville.
    Mes parents m’ont appris à respecter les autres.
    Pourquoi, lors de la commémoration des camps de concentration on omet de parler des gens du voyage ?
    Qu’on arrête de parler de liberté, égalité et fraternité.
    Pour les sceptiques, je suis née en France, mes parents, arrières grands_parents, etc… sont français, alors je n’ai de leçon à recevoir de personne et je n’accepte pas que l’on stigmatise mon ethnie.

    Signaler
  35. voyageuse voyageuse

    Je fais partie des gens du voyage et contrairement à se que vous pensez, je n’ai jamais volé et comme vous pouvez le constater j’ai été à l’école (de ville en ville.
    Mes parents m’ont appris à respecter les autres.
    Pourquoi, lors de la commémoration des camps de concentration on omet de parler des gens du voyage ?
    Qu’on arrête de parler de liberté, égalité et fraternité.
    Pour les sceptiques, je suis née en France, mes parents, arrières grands_parents, etc… sont français, alors je n’ai de leçon à recevoir de personne et je n’accepte pas que l’on stigmatise mon ethnie.

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire