Entre l'Huveaune et l'autoroute d'Aubagne, près d'une centaine de passionnés entretiennent les anciens jardins ouvriers de l'usine Coder. En novembre, une crue de l'Huveaune a emporté une partie du seul chemin carrossable. Un vrai problème, car la plupart des jardiniers sont retraités et beaucoup flirtent avec les 80 ans.

Dans le jardin de Michel Viperai, des plaques de verre protègent les salades. Contre le froid ? « Non, non c’est contre les ragondins, ils n’en font qu’une bouchée ! » Le reste des nombreuses cultures n’est pas protégé, à croire que les rongeurs n’ont d’yeux que pour les feuilles tendres des laitues. Mais ce n’est pas le […]

CE CONTENU EST RÉSERVÉ AUX ABONNÉS DU JOURNAL

Abonnement à partir de 4,99 €/mois. Déjà abonné ? pour lire cet article.

DÉMARREZ VOTRE SEMAINE GRATUITE

Profitez sans limite de tous nos contenus et services en temps réel
Rejoignez l’Agora de Marsactu pour discuter, partager et publier
Défendez à nos côtés l’indépendance de votre journal




0
commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire ou voir un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire