À 90 jours des municipales, la gauche marseillaise s’enferre dans ses divisions

Enquête
le 12 Déc 2019
41

Alors que l'échiquier politique commence à se clarifier en vue des municipales à Marseille, à gauche, la confusion semble prendre le pas sur l'urgence de l'élection. Au Printemps marseillais, une crise interne éclate, tandis qu'en dehors, d'autres alliances s'imaginent.

Drapeaux du Printemps marseillais lors de la manifestation du 5 décembre. (Image LC)

Drapeaux du Printemps marseillais lors de la manifestation du 5 décembre. (Image LC)

L'enjeu

La gauche marseillaise n'a pas encore trouvé la recette d'une union qu'ils appelaient tous de leurs vœux. La couleur politique de la tête de liste divise encore.

Le contexte

À 90 jours du scrutin, les principaux partis ont leur tête de liste. Sauf la gauche qui hésite encore sur la stratégie à adopter.

« Avant le 15 février, tout est possible ! » La gauche marseillaise semble, ces jours-ci, se raccrocher à une nouvelle date limite. Après « en juillet il faut savoir où on va », puis « en novembre, il nous faut une tête de liste », voici donc que la date du dépôt définitif des listes est évoquée comme principale échéance pour s’unir enfin, […]

Contenu réservé aux abonnés au journal

Offre découverte 1 € le premier mois puis 6,99 €/mois JE M'ABONNE

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire