4 heures de confrontation entre Alexandre Guérini et Michel Karabdjakian

À la une
le 13 Jan 2011
5

Michel Karabdajakian , le directeur général adjoint des services à MPM, la communauté urbaine Marseille Provence, a rejoint à pied en début d’après-midi le palais de justice de Marseille, accompagné de Fabien Perez, son avocat, l’associé de Michel Pezet. Quelques minutes plus tard Alexandre Guérini est arrivé de son côté depuis la prison de Luynes dans un fourgon de gendarmerie, encadré par une escorte policière, sous les flash de plusieurs photographes de presse  » C’est pour qui tout ça ? » demandait une passante  » pour Alexandre Guérini » répondait un journaliste l’air blasé   »qui c’est ?  » insistait la dame  » ben, euh, les poubelles…. » répondait-il vexé,   » ah ouais, d’accord  » répondait-elle, polie. On est peu de chose.
Nos 2 héros du jour répondaient à l’invitation du juge Duchaîne qui avait organisé une confrontation dans son bureau entre Michel Karabadjakian, kara pour les intimes, et Alexandre Guérini, où alex, afin d’y voir plus clair dans les relations entre les 2 hommes. Pour ceux qui ont raté les premiers épisodes de la saison 1, on rappelle que Michel Karabdjakian est accusé d’avoir « favorisé » ou tenter de favoriser certaines entreprises sur plusieurs marchés de propreté à MPM dont il avait la charge en tant que haut fonctionnaire. Lors de son audition en décembre dernier il avait reconnu ces faits, mais avait indiqué que c’était sous la pression d’Alexandre Guérini, qu’il avait agit ainsi, étant sous « son influence ». Le juge l’avait mis en examen pour corruption passive et trafic d’influence, mais laissé libre. De son côté, Alex a toujours réfuté les accusations de Kara, expliquant que ce que Kara appelait des pressions étaient de simples conseils amicaux, entre professionnels des déchets, et non pas de très, très fortes pressions, contrairement à ce que pourraient laisser penser les nombreuses écoutes téléphoniques dont disposent les enquêteurs. Les 2 hommes se sont donc expliqués pendant 4 heures cet après-midi chez le juge, et nous avons pu avoir la réaction de leurs avocats respectifs à chaud à la sortie du palais de justice de Marseille. Kara est reparti comme il est venu, à pied, tandis que Alex est remonté dans son fourgon de gendarmerie, direction sa cellule de la prison de Luynes. La suite au prochain numéro.

Cet article vous est offert par Marsactu

Cet article vous a plu ?

Vous seul garantissez notre indépendance

JE M’ABONNE À PARTIR DE 1€

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous.

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. opiniatre opiniatre

    “nous avons pu avoir la réaction de leurs avocats respectifs à chaud à la sortie du palais de justice de Marseille”
    et nous on peut les avoir ces réactions ?

    Signaler
  2. opiniatre opiniatre

    heu, ca y est, les vidéos sont arrivées

    Signaler
  3. Ellemra Ellemra

    Edifiant …des avocats très sûrs de leur fait et de la blancheur et de la candeur de leur client. “Je t’embrasse” …peut-on être si sûr que ça que c’est ….tendre et amical ?
    Et le protagoniste, muet aux dires des avocats ….
    imaginons deux minutes qu’on écrit un scénar …pourquoi tout d’un coup le mutisme de celui qui est tombé en premier ? est-ce qu’il se repend ? ben oui les flics l’ont tellement cuisiné qu’il a dit n’importe quoi …ou alors est-ce qu’il a peur ?
    bref, de quoi écrire.

    Signaler
  4. ricou 24 ricou 24

    Mr “Kara” est un homme de qualité,un travailleur,un marseillais qui aime sa ville.
    Il était le meilleur pour rendre avec ses hommes enfin la ville propre,il le reste.
    Il est affuté sur les hommes,il est courageux, et il connait son travail.
    Il vit des moments difficiles,victime comme beaucoup de la haine que la politique arrive à produire.
    Son travail commençait à porter ses fruits,A Rouzaud ,l’élu délégataire pour l’environnement,travaillait en confiance avec Kara.
    La ville pouvait gagner le pari de la propreté et de très importantes économies sont démontrables sur tous les marchés publics attribués sous leurs responsabilités depuis 2007,nous parlons de plus de 45 m€ au bénéfice du contribuable!
    L’incinérateur oeuvre de R Assante(lui aussi abandonné par ses anciens amis),élu de droite,aura était mis en marche par les services de Kara et Rouzaud entre autres équipes et ce n’est pas rien.
    Personne ne le dit,même pas le Président Caselli qui les abandonne au lieu de les aimer en grand patron et leader.

    La peur doit changer de camp,les voleurs,les tricheurs,le trafic d’influence,les ententes illicites,les commissions sur les marchés c’est pas la gauche,Guerini et Caselli.

    Qui dit vrai?
    Sortons les relevés téléphoniques des années 2008 et 2009 de tous les acteurs du public, des élus et des entreprises du déchets pour en terminer une fois pour toute.
    Nous aurions des surprises et des larmes pour d’autres.

    Kara est pris au piège de l’enquête,pour RIEN car il est honnête,il en sortiera blanchi.
    Et Alexandre Guerini le pardonnera en homme de coeur et connaisseur de la nature humaine et de ses faiblesses car il sait aussi d’ou viennent les missiles.
    Le temps joue pour eux deux,vous verrez.
    Ils ne seront pas les victines au final de cette grande mascarade.
    Ils sont tous les deux courageux contrairement à beaucoup d’autres acteurs et actrices.

    RICOU 24

    Signaler
  5. mika mika

    tout d’abord je voudrais dire que la pression peut s’exercer autrement que par le physique.
    ensuite la presemption d’innocence vous connaissait? ou peut dire ce que l’on pense c’est la liberté d’expression mais la liberté s’arrette la commence celle des autres.
    Laissez faire la justice et méditez

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire