1000 touristes accueillis chaque jour dans un cafoutche

À la une
le 21 Jan 2013
6

Dans des locaux exigus, sans visibilité, l’actuel Office de Tourisme, sis au 4 de la Canebière, fait peine à voir. Dans la vitrine, très vieillotte, trônent quelques objets souvenirs de Marseille Provence 2013. Lors d’un conseil municipal en octobre 2011, il avait pourtant été décidé que l’Office de Tourisme irait s’installer dans les locaux du Musée de la Mode, délocalisé vers le château Borély. Plus d’un an après ce vote, l’office du tourisme n’a pas bougé d’un pouce et les travaux sont toujours en cours.

957 000 euros pour des travaux "urgents"

Pourtant, à l’époque du vote, dans la bouche même du maire, Jean-Claude Gaudin, il était question d’un "planning serré, puisque l’Office du Tourisme devra être totalement opérationnel pour accueillir les nombreux visiteur attendus dans le cadre de Marseille Provence 2013". Visiblement, cette urgence a été oubliée en route. Le site internet Marseille.fr – non-actualisé – révèle la date de livraison initiale du projet : septembre 2012 pour les bureaux administratifs et décembre 2012 pour l’accueil du public.

Rendez-vous est pris au 11 de la Canebière, avec l’architecte Jean-Marc de Marzials, en charge du projet depuis le début du premier trimestre 2012. Au vu des utilitaires garés sur le trottoir et de l’écriteau manuscrit "Chantier interdit au public" placardé sur la porte vitrée, nul ne peut deviner que ce bâtiment est censé ouvrir prochainement.

À l’intérieur, la zone d’accueil du public est loin d’être prête, les ouvriers défilent, au milieu des fils pendants et des cloisons en devenir. A l’étage, ambiance apocalyptique dans les anciens bureaux du Forum mondial de l’Eau. Tout est prêt ou presque, excepté une (très) épaisse couche de poussière et (encore) des fils partout. Un artisan arrive et lorsque l’architecte lui demande combien de temps il lui faut pour terminer, répond "au moins deux cents jours". Regard paniqué puis complice de l’architecte qui plaisante "C’est toujours comme ça sur les chantiers…"

Il est le seul à donner – sous la torture – une date de livraison : dans un mois. C’est ce même cabinet d’architecte qui avait transformé les 1er et 2e étages de l'immeuble pour le Forum Mondial de l’Eau. La réhabilitation du bâtiment comprend notamment l’aménagement d’accès handicap, l’entrée par la Canebière et le rafraîchissement de l’intérieur.

Chantier cherche calendr​ier

Pour Michèle Poncet-Ramade, conseillère municipale Europe Ecologie-Les Verts, ce retard n’a rien d’étonnant. Il démontre une "anomalie de fonctionnement" découlant de "décisions non suivies et de budgets mal étudiés, le tout sans calendrier", assène-t-elle. Selon la Ville, le retard serait dû à des problèmes de mise en conformité du bâtiment, concernant notamment l’installation d’un accès handicapé proche de l’entrée principale, conformément à la réglementation en vigueur, ce qui ne cadrait pas avec les exigences des architectes des monuments historiques.

"Nous étions un peu présomptueux de penser que le bâtiment serait prêt pour janvier 2013", admet Dominique Vlasto, adjointe au Maire de Marseille chargée du Tourisme, avant de poursuivre sa défense : "Nous étions tellement occupés avec le Pavillon M et le démarrage de l’année capitale européenne de la culture que nous avons dû établir une liste de priorités".

Bien sûr, le Pavillon M – temple de la communication de Marseille Provence 2013 – ses 1200 m2 et ses stands institutionnels pourraient se substituer en partie à l’office du tourisme dans sa mission de valorisation du territoire. Pour Dominique Vlasto, les deux structures sont "complémentaires". "Le nouvel office du tourisme sera inauguré dans la seconde moitié de février", rassure-t-elle. Avec les trois mois de retard supplémentaires prévisibles – "comme sur tous les chantiers" – les nouveaux locaux devraient tout de même être prêts pour l’afflux touristique attendu cet été.

Dans des locaux exigus, sans visibilité, l’actuel Office de Tourisme, sis au 4 de la Canebière, fait peine à voir. Dans la vitrine, très vieillotte, trônent quelques objets souvenirs de Marseille Provence 2013. Lors d’un conseil municipal en octobre 2011, il avait pourtant été décidé que l’Office de Tourisme irait s’installer dans les locaux du Musée de la Mode, délocalisé vers l’Espace Borély. Plus d’un an après ce vote, l’office du tourisme n’a pas bougé d’un pouce et les travaux sont toujours en cours.

957 000 euros pour des travaux « urgents »
Pourtant, à l’époque du vote, dans la bouche même du maire, Jean-Claude Gaudin, il était question d’un « planning serré, puisque l’Office du Tourisme devra être totalement opérationnel pour accueillir les nombreux visiteur attendus dans le cadre de Marseille Provence 2013 ». Visiblement, cette urgence a été oubliée en route. Le site internet de Marseille – non-actualisé – révèle la date de livraison initiale du projet : septembre 2012 pour les bureaux administratifs et décembre 2012 pour l’accueil du public.

Rendez-vous est pris au 11 de la Canebière, avec l’architecte Jean-Marc de Marzials, en charge du projet depuis le début du premier trimestre 2012. Au vu des utilitaires garés sur le trottoir et de l’écriteau manuscrit « Chantier interdit au public » placardé sur la porte vitrée, nul ne peut deviner que ce bâtiment est censé prochainement accueillir le public dans un mois.

À l’intérieur, la zone d’accueil du public est loin d’être prête, les ouvriers défilent, au milieu des fils pendants et des cloisons en devenir. A l’étage, ambiance apocalyptique dans les anciens bureaux du Forum de l’Eau. Tout est prêt ou presque, excepté une (très) épaisse couche de poussière et (encore) des fils partout. Un artisan interpelle l’architecte : arrive et demande lorsque l’architecte lui demande combien de temps il lui faut pour terminer, il répond « Au moins deux cents jours ». Regard paniqué puis complice de l’architecte qui plaisante « C’est toujours comme ça sur les chantiers… ».

Il est le seul à donner – sous la torture – une date de livraison : dans un mois. C’est ce même cabinet d’architecte qui avait transformé les 1er et 2ème étages du bâtiment pour le Forum Mondial de l’Eau. La réhabilitation du bâtiment comprend notamment l’aménagement d’accès handicap, l’entrée par la Canebière et le rafraichissement de l’intérieur.

Chantier cherche calendrier
Pour Michèle Poncet-Ramade, conseillère municipale Europe Ecologie-Les Verts ce retard n’a rien d’étonnant. Il démontre une « anomalie de fonctionnement » découlant de « décisions non suivies et de budgets mal étudiés, le tout sans calendrier », assène-t-elle. Selon la Ville, le retard serait dû à des problèmes de mise en conformité du bâtiment, concernant notamment l’installation d’un accès handicapé proche de l’entrée principale, conformément à la réglementation en vigueur, ce qui ne cadrait pas avec les exigences des Architectes des bâtiments historiques. « Nous étions un peu présomptueux de penser que le bâtiment serait prêt pour janvier 2013 », admet Dominique Vlasto, adjointe au Maire de Marseille chargée du Tourisme, avant de poursuivre sa défense : « Nous étions tellement occupés avec le Pavillon M et le démarrage de l’année capitale européenne de la culture que nous avons dû établir une liste de priorités ».
Bien sûr, le Pavillon M – temple de la communication de Marseille Provence 2013 – ses 1200 m2 et ses stands institutionnels pourraient se substituer en partie à l’office du tourisme dans sa mission de valorisation du territoire. Pour Dominique Vlasto, les deux structures sont « complémentaires ». « Le nouvel office du tourisme sera inauguré dans la seconde moitié de février », rassure-t-elle.

Avec les trois mois de retard supplémentaires prévisibles – « comme sur tous les chantiers » – les nouveaux locaux devraient tout de même être prêts pour l’afflux touristique attendu cet été.

 

 

Article en accès libre

Soutenez Marsactu en vous abonnant

OFFRE DÉCOUVERTE – 1€ LE PREMIER MOIS

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous.

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. Anonyme Anonyme

    Le fiasco de MP2013 ,rien n’est prêt,tout est encore en chantier,aucune organisation,des millions jetés par les fenêtres,personnes n’a fait son travail mais tout le monde est passé à la caisse.
    Oh!! peucheure Marseille !!!

    Signaler
  2. lucide lucide

    Quel est le crétin qui a dit « gouverner c’est prévoir » ?

    Signaler
  3. Vieux-Port Vieux-Port

    Jean-Claude Gauding represent…

    Signaler
  4. Anonyme Anonyme

    Ces élus irresponsables, on peut les qualifier en bon marseillais de « cabinets » ou de « tchapacans » ou de « bouches »
    Quand une ville accueille une manifestation internationale, les installations son terminées avant, pas pendant ni après – On compte bêtement l’argent que l’on a et on fait avec, on fait travailler des gens compétents pas les z’amis, on fait un rétro-timing avec une marge de sécurité + une méthode de flicage de l’ensemble pour que rien de dérape… Marseille ressemble plus à Yaoundé qu’à Lille ou Lyon…

    Signaler
  5. hoji hoji

    petite précision néanmoins utile dans le contexte : le pavillon M n’est pas le temple de la communication de MP2013, mais un projet commandité par la Ville, trop heureuse de se valoriser, (regardez nous aussi on fait des choseus culturelleux pour vous, heing) et qui effectivement sert de plateforme à MP2013. Il abrite dans ses spacieux locaux du 1er étage (pourquoi on se le demande) entre autres le CG13. Alors arrêtons de tout mettre sur le dos de MP2013, qui a eu fort à faire pour tirer son épingle du jeu entre les volontés croisées, orgueils, susceptibilités des organes politiques impliqués dans l’aventure.

    http://www.marseille.fr/siteculture/marseille-capitale/les-autres-initiatives/le-pavillon-m

    Signaler
  6. Marseillaise Marseillaise

    Dominique Vlasto a dit trois mois de retard supplémentaires prévisibles – « comme sur tous les chantiers » Il n’y a qu’à Marseille qu’on voit ça, toujours en retard sur tout et pour tout, inacceptable et preuve d’incompétence à tous niveaux, ce n’est pas leur argent, ils s’en foutent……

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire