[Vidéo] Marseillais en 2020 : clients, électeurs ou acteurs ?

Débat
le 18 Jan 2020
3

Jeudi 16 janvier, Marsactu organisait au Théâtre de l'Oeuvre un débat sur la place du citoyen dans les décisions politiques. Après l'intervention de nos "grands témoins", les représentants de sept candidats à la mairie de Marseille ont participé aux échanges. À revoir en intégralité en vidéo ici.

Pour clore notre série de débats consacrés aux municipales à Marseille, nous avons choisi un thème qui, en 2020, ne peut être qu’au centre des débats : celle de la place du citoyen dans la décision politique. De droite à gauche, la plupart des candidats mettent en avant la construction collective de leur programme. Pourtant, au-delà de ces boîtes à idées comment ceux qui espèrent être élus comptent-ils poursuivre cette co-construction de la décision politique ?

Les électeurs peuvent-ils devenir des acteurs de la chose publique ou sont-ils condamnés à rester des « clients » dont on satisfait les attentes individuelles ? Une salle comble attendait les réponses des représentants des sept candidats avec notre journaliste Julien Vinzent aux manettes pour l’animation.

Comme à l’accoutumée, trois « grands témoins » sont intervenus en première partie de soirée. Cesare Mattina, sociologue spécialiste du clientélisme a pu apporter son regard de chercheur sur le fonctionnement des pratiques politiques en cours à Marseille. Jean-Marc Chapus, président de la confédération des CIQ, les comités d’intérêt de quartier si spécifiques à Marseille, a quant à lui développé sa vision de l’action citoyenne. Enfin, Fatima Mostefaoui, membre de l’association Avec nous a exprimé la difficulté qu’ont les habitants des quartiers populaires à se faire entendre et son combat pour prendre part aux dispositifs de rénovation urbaine.

Pour la deuxième partie de soirée, les représentants de sept candidats ont pris place sur la scène. Saïd Ahamada, député LREM représentait Yvon Berland ; l’avocat Gaëtan Poitevin défendait la candidature de Samia Ghali (DVG) ; Eléonore Bez était présente pour Stéphane Ravier du RN ; Marine Pustorino défendait quant à elle le candidat dissident LR Bruno Gilles ; Olivia Fortin représentait le Printemps marseillais et sa tête de liste Michèle Rubirola ; Félix Blanc portait, lui, les couleurs d’EELV. Enfin, la candidate LR Martine Vassal était représentée par Robert Fouchet.

Les sept participants se sont, pour la troisième partie de ce débat, prêtés au jeu des questions du public. Durant une heure la salle a pu rebondir sur les propos précédemment tenus ou poser des questions. De l’expertise des habitants aux questions de gestion du budget en passant par l’exemple de la charte du relogement, le dialogue avec le public a permis d’élargir le débat.

 

Article en accès libre

Soutenez Marsactu en vous abonnant

OFFRE DÉCOUVERTE – 1€ LE PREMIER MOIS

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous.

Les coulisses de Marsactu
Depuis le mois de septembre, Marsactu a lancé une série de débats autour des enjeux des municipales à Marseille au Théâtre de l’Œuvre. Chaque mois jusqu'en janvier 2020, nous recevrons des représentants des principaux candidats à l'élection municipale. Sont aussi invités sur scène des "grand témoins", experts, militants associatifs ou usagers, afin de confronter leurs regards à ceux des candidats.
Rédaction de Marsactu

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. Lacoste P. Lacoste P.

    Excellent débat, et merci à Cesare Mattina et Fatima Mostefaoui pour leurs introductions lumineuses. Ceci dit à l’évidence, ni Vassal ni les macronistes n’ont rien à dire sur le clientélisme et la démocratie : le système G leur va très bien.
    Le Printemps Marseillais est la seule formation à avoir adopté une Charte Ethique du de la. candidat.e, rendue publique, qui sera signée par tous les aspirants à l’élection (lien ci-dessous) . On attend de voir pour les autres formations.

    La commission « démocratie permanente » du Printemps Marseillais a élaboré une série de propositions qui ont été discutées et co élaborées dans les Assemblées Citoyennes, que vous pouvez trouver sur ce lien. Conformément à son fonctionnement démocratique et sa volonté d’élaborer le programme en interaction avec les citoyens, vous pouvez accéder et réagir à ces propositions, listées ci-dessous
    vous pouvez les trouver ici : https://democratiepermanentemarseille.wordpress.com/

    Patrick Lacoste (membre du Comité de pilotage et coordonnateur de la commission plier N° 1 « démocratie permanente »)

    – Le tableau de propositions « démocratie permanente » en trois blocs de propositions : fonctionnement institutionnel, citoyenneté et contrôle citoyen, transparence et éthique, sous forme de « propositions, consensus, variantes et dissensus », afin de permettre discussion organisée.

    – La version courte «pédagogique « TOU.TE.S CITOYEN.NE.S ! 30 propositions pour un nouveau contrat de confiance avec les marseillais »

    – – La Charte Ethique du de la. candidat.e, sur lequel chaque candidat devra s’engager

    – Le texte d’analyse comparée des dispositifs de démocratie participative « Dans la jungle la démocratie locale » de Jacques Bouleistex

    – La restituions de l’Assemblée Citoyenne du 1° Arrondissement (commune Printemps Marseillais- Pacte Démocratique)

    – Les 4 fiches détail :
    Conseils Citoyens,
    Droit de Petition,
    Budgets Participatifs,
    Observatoire de la Démocratie Locale
    – Le texte « Gouvernance éthique et transparence, Prévenir les atteintes à la probité au sein de la municipalité de Marseille »
    de Laurent Lhardit et Antony Sette ( Le Mouvement). Cette proposition est très novatrice concernant la prévention des atteintes à la probité, la transparence des élus, les organes de contrôle et la transparence de l’action publique, la commande publique, les commissions d’attributions de services, et l’Open Data Il est téléchargeable ici: http://www.le-mouvement.fr/wp-content/uploads/2019/12/191212-note-gouvernance-ethique-mrs.pdf

    – la très pertinente interpellation de MEDIACITES :
    Municipales 2020 : Manifeste pour une démocratie locale réelle
    À l’aube des élections municipales, Mediacités propose 25 mesures concrètes pour redonner du pouvoir aux citoyens. Parité, non-cumul des mandats, transparence : dès aujourd’hui, signez notre manifeste pour une démocratie locale réelle ! ici:
    https://www.mediacites.fr/manifeste-25-propositions-municipales-2020/

    Signaler
  2. meriem24 meriem24

    Non le Conserv

    Signaler
    • meriem24 meriem24

      correction…Le Conservatoire du Littoral n’est pas à ce jour propriétaire des terrains Lafarge. Seul un compromis de vente a été signé,d’une durée de validité de 5 ans!! et sous condition suspensive de la mise en place d’un demi échangeur…un petit pas en avant mais pas de quoi en faire une victoire!!

      Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire