Vallon des Auffes : fermeture d'école, mobilisation des parents et bataille politique

À la une
le 9 Juin 2011
6

Ils étaient encore là mercredi soir, comme chaque semaine, pour bloquer la Corniche et protester contre la fermeture de leur école. Les parents de la maternelle du Vallon des Auffes se démènent pour infléchir la décision de la mairie. Pas question de partir à l’école de la Roseraie dont « les locaux sont plus petits et où les grande section devront s’installer avec les élémentaires, faute de place ! ». Sans compter sur les embouteillages monstres provoqués tous les matins et toutes les fins d’après-midi, dans l’étroite rue d’Endoume. Et ça ne devrait pas s’arranger selon les parents de la Roseraie comme ils l’expliquent sur une vidéo mise en ligne sur Facebook :

Bien qu’elle ait un temps cherché à renvoyer la responsabilité sur l’inspection académique, c’est bien à la mairie que s’est prise la décision. Alors, on se tourne vers l’adjointe au maire à l’éducation. Danièle Casanova a fait les totaux et n’a visiblement pas les mêmes chiffres que ses opposants : pour elle, « à la rentrée 2011, la maternelle n’aurait plus fonctionné qu’avec une seule classe. » Faux, clament les parents et leur porte-parole, Virginie Dubois qui en dénombre 47, signatures des parents et dates de naissance des enfants à l’appui. « Notre comptage a sûrement oublié des gens et Danièle Casanova ne compte a priori que 32 élèves ? Elle oublie les élèves qui ont deux ans cette année mais qui en auront trois l’an prochain et les nouveaux arrivants ! » Qui plus est, dans sa carte scolaire 2011, l’inspection académique parle bien « du transfert de deux classes ». Alors Danièle, des petits problèmes en calcul (comme Luc Châtel) ?

Et quelques soucis de communication aussi visiblement. La question du centre aéré qui occupe les lieux les mercredis et durant les vacances est ainsi évacuée en deux lignes de communiqué. Déménagement pour lui aussi : « l’école élémentaire de la Roseraie mettra par ailleurs une salle polyvalente, la cour et le gymnase à disposition pour pérenniser son activité. » Circulez, y a rien à voir ? Pas vraiment. La directrice de ce centre a averti les parents ce mercredi matin. L’an prochain, les capacités d’accueil seront réduites : 48 enfants au lieu de 70 par jour pendant les vacances, 22 au lieu de 36 le mercredi. En tout, sur les 300 enfants qui y séjournent au moins une fois par an, seuls 150 à 200 retrouveront une place. « Les lieux que l’on nous donne sont simplement trop petits, tonne Stéphanie Schavitzki, la directrice. Et ceux que l’on ne pourra accueillir risquent d’avoir beaucoup de mal à retrouver un centre, notamment les plus petits. Il n’y a que deux lieux d’accueil pour eux dans le septième arrondissement et l’autre est déjà plein ! Certains parents sont désemparés. »

Forcément, Patrick Mennucci, la maire PS du 1/7 a beau jeu de surfer sur la vague de contestation dans le pourtant très à droite 7ème. Tout d’abord, c’est acquis pour lui, la droite veut « pousser les gens vers le privé » et l’ensemble n’a aucun sens. « J’ai proposé l’aide de l’avocat de ma mairie , Jorge Mendes qui va agir en abus de pouvoir. Ça a fonctionné dans d’autres villes », jure-t-il. Mais surtout, « on veut mettre le septième sous la toise de la volonté immobilière du maire de Marseille », tance le socialiste qui précise à plusieurs reprises « ne pas vouloir croire à une opération immobilière à la place ». Dans l’immédiat, les rumeurs font surtout état de l’arrivée du service urbanisme de la Ville, ce qui nécessiterait de larges travaux.

Ecole maternelle du Vallon des Auffes
Boulevard des Dardanelles, 13007 Marseille, France

Article en accès libre

Soutenez Marsactu en vous abonnant

OFFRE DÉCOUVERTE – 1€ LE PREMIER MOIS

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous.

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. Alain Le Lougarou Alain Le Lougarou

    Il faut arrêter de saccager cet arrondissement de Marseille oû fleurissent des projets immobiliers au détriment de la qualité de vie des Marseillais et la mairie ne doit plus vendre les terrains municipaux .Il faut au contraire sauvegarder les espaces verts.Quant à la gestion purement comptable des effectifs scolaires c’est une pure hérésie : gouverner c’est prévoir l’avenir des jeunes générations.

    Signaler
  2. marleneDIAZ marleneDIAZ

    QUOTE : “Alors Danièle, des petits problèmes en calcul (comme Luc Châtel) ?”

    J’aime !!

    En tant que maman d’un petit écolier de l’école du Vallon des Auffes, je vous remercie pour cet article, en espérant que cela fasse un peu réagir ces “gens hauts placés”, qui s’amusent avec nous et nos enfants…. pour du FRIC !!!!

    Signaler
  3. jexprime jexprime

    Des images comme celles ci ont peut en faire devant chaque école.
    Soit disant, ce sont les enfants du quartier qui viennent dans les écoles et pourtant tous les parents les amènent en voiture. Cherchez l’erreur !!!!
    Et puis bloquer par des manifestations la corniche, c’est une connerie qui n’exaspèrent que les automobilistes et surement pas la mairie……

    Signaler
  4. HenriTasso HenriTasso

    Ce n’est pas purement comptable, c’est trés idéologique Lougarou

    Madame Casanova considère comme d’autres à la mairie que la femme doit rester à la maison pour garder les enfants jusqu’à 6 ans et l’entrée en CP

    Donc dans ce schéma fermer les écoles maternelles ou du moins empoisonner la vie des gens en ne faisant rien pour améliorer les maternelles publiques constitue une arme redoutable

    Par ailleurs il y a également une forte concurrence du privé à Marseille et évidemment toute fermeture ou pseudo regroupement qui surcharge le public est pain béni pour le privé

    Voilà idéologie et appât du gain c’est ça chez certains à la mairie. Tout le monde le sait, personne ne dit rien

    Et ils peuvent même pas le payer aux élections vu qu’en face ça dégoute

    Signaler
  5. Marius Marius

    Un aspect parmi d’autres de la démolition systématique par l’UMP de tous les services publics.
    Et particulièrement les services de proximité.
    Dans l’arrondissement voisin, le 8e, c’est la poste de Montredon qui est menacée de fermeture.

    Signaler
  6. oh! oh o oh! oh o

    Les embouteillages…la belle affaire! Faudrait peut-etre songer à laisser sa voiture et à prendre ses chaussures, non? Combien de parents d’eleves habitent dans un rayon de 500m et monopolisent le bitume à la sortie des creches, ecoles…?
    UN peu de savoir vivre et de sens pratique que diable!
    A decharge cependant pour eux, les trotoirs marseillais sont tout sauf accueillant.
    Mais quelle ville de merde, non?

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire