Robert Assante se démarque de Jean-Claude Gaudin

À la une
le 13 Juin 2013
9

Un maire de secteur de Jean-Claude Gaudin qui apporte la contradiction à des élus de la même majorité. C'est la scène à laquelle a assisté l'opposition municipale mercredi soir lors du conseil d'arrondissements du 11/12. Pour toute réponse aux critiques de Pascal Chamassian (apparenté PS) sur le plan local d'urbanisme (PLU), le maire de secteur Robert Assante (UDI) s'en est en plutôt pris à Maurice Rey son adjoint chargé du dossier, absent pour cause de congrès funéraire – il est par ailleurs adjoint aux cimetières de la mairie centrale. Puis, il a annoncé son intention de ne pas prendre part au vote, suivi par quatre élus d'arrondissement, sans empêcher l'adoption par son conseil. Et quand Hélène Venturino (UMP), a tâché de défendre le document, "c'est lui qui s'est opposé à la conseillère de sa majorité", rapporte Chamassian.

"Je suis très surpris de sa position : je m'attendais à ce qu'il vote pour ou contre, mais pas à ce qu'il ne prenne pas part au vote, s'amuse Maurice Rey, l'adjoint brocardé. Ce n'est que la suite de 2011 (une candidature dissidente aux cantonales contre l'UMP soutenue par Assante, ndlr) et 2012 (aux législatives en personne cette fois-ci, ndlr)." Bien entendu, c'est le contenu du PLU – document qui conditionne l'avenir du territoire – que Robert Assante met en avant à l'heure de justifier sa décision. "Pendant l'enquête publique, il y a eu 750 observations dans le 11/12 sur 3000 au total. Cela n'a pas été écouté, j'ai donc pris mes responsabilités".

"Pas vocation à organiser un soulèvement"

C'est-à-dire qu'il est prêt à faire de même lundi lors du conseil municipal. Le sujet est délicat quand on sait la fragilité de la majorité Gaudin (51 conseillers sur 101). Robert Assante avoue lui-même qu'il n'a "pas vocation à organiser un soulèvement". De fait, les trois autres conseillers municipaux UDI de la majorité Gaudin vont rester dans le rang : "Sa position est liée au fait qu'il soit maire d'un secteur où les orientations ne lui conviennent pas. Je le comprends tout à fait, même si je ne partage pas", commente la secrétaire départementale Arlette Fructus. Pour sa part, elle votera donc le document et "défendra l'aspect logement en tant qu'adjointe concernée". Le maire de l'est de la ville n'obtiendra pas davantage de soutien du côté de Guy Teissier et ses amis. Très virulent dans ses attaques contre Jean-Claude Gaudin ces dernières semaines, le maire des 9e et 10e arrondissements va voter pour le PLU en conseil d'arrondissements comme lundi prochain en conseil municipal.

Du coup, les réponses se font flegmatiques à la mairie. "C'est le seul à avoir cette position et il peut en changer d'ici lundi. Ça le regarde en tant qu'élu responsable, commente le premier adjoint et ancien maire du 11/12 Roland Blum. Mais je lui rappelle la nécessaire solidarité avec celui qui nous a tous fait élire, le maire de Marseille Jean-Claude Gaudin."

Malgré sa rebellion, Robert Assante aurait surtout aimé qu'on l'appelle. "Pour l'instant je n'ai eu aucun coup de fil. La moindre des choses serait que le maire, son directeur de cabinet, le premier adjoint ou le président du groupe prenne attache avec moi pour connaître les motivations. Rien." Le courant ne semble plus passer avec le maire de Marseille. Dans son secteur, l'UMP entend bien investir Roland Blum et Valérie Boyer comme têtes de liste UMP lors des prochaines municipales. Assante lui maintient qu'il en conduira une coûte que coûte, laissant dans l'embarras ses amis de l'UDI. Il y a quelques semaines, il nous disait recevoir avec intérêt l'offre de ralliement à une liste de gauche ouverte esquissée par le candidat aux primaires PS Eugène Caselli. Son vote sur le PLU constitue peut-être un premier pas.

Article en accès libre

Soutenez Marsactu en vous abonnant

OFFRE DÉCOUVERTE – 1€ LE PREMIER MOIS

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous.

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. ALAIN PERSIA ALAIN PERSIA

    Il faut comprendre la colère de R.ASSANTE eu égard à GAUDIN. ASSANTE et Roatta tous deux issus de milieu modeste ont été parmi les premiers fidèles et intimes de GAUDIN alors qu’il n’était que peu de chose.
    GAUDIN leur a promis un jour à tous d’eux qu’ils seraient récompensés de leur fidélité par un poste de député.
    Par loyauté envers GAUDIN , R.ASSANTE a même accepté de quitté les quartiers huppés du sud pour reconquérir un canton dans le 11ième et contribuer à la réélection de R.BLUM avec la promesse de succéder à ce dernier en 2012.
    Mais GAUDIN a tenu parole à l’égard du fainéant ROATTA pulvérisé en 2008 par MENNUCCI et lâché ASSANTE.
    D’oû l’amertume de ce dernier.
    Mais R.ASSANTE a tort de suggérer qu’il va s’allier à CASELLI , pur produit d’un système socialiste dépassé dont le résultat à MPM est aussi nul que celui de GAUDIN à la mairie.
    Cette attitude est suicidaire et renforcera le tandem BLUM- BOYER .

    Signaler
  2. Placeauxjeunes Placeauxjeunes

    Andrieux sur la touche, masse candidat, Zeribi redevenu vert, Viard reparti dans le Vaucluse, caselli se cherche un nouvel allié pour ne pas etre seul: un élu de droite, Robert Assante!! il faudra qu on nous explique où va Monsieur Caselli????

    Signaler
  3. Pierre Ponce Pierre Ponce

    Dommage que le ridicule ne tue pas! robert assante aurait dégagé du paysage politique après sa rouste aux législatives.
    il ne sait plus que faire pour exister!!! il me fait vraiment de la peine.. pauvre vieux…

    Signaler
  4. Electeur du 8e Electeur du 8e

    Gaudin, élu municipal depuis 48 ans (8 mandats). Blum et Assante, élus municipaux depuis 30 ans (5 mandats)…

    A quand un peu de renouvellement dans le conseil municipal ?

    Si Caselli pense nous vendre du changement avec un élu associé depuis trois décennies à la gestion de Marseille…

    Signaler
  5. Placeauxjeunes Placeauxjeunes

    Bien parlé Electeur du 8eme: marre de toute cette generation qui nous a conduit dans le mur: caselli, Gaudin, blum, assante and co. D ailleurs, au final, ils se mettent toujours d accord entre eux

    Signaler
  6. julijo julijo

    Habitant le 12e, le tandem Blum-Boyer n’est pas si évident. Les scores électoraux des uns et des autres rendent possibles toutes les combinaisons pour le scrutin municipal.
    Une partie du quartier , notamment le 11e, reste attachée au PS, les anciens Bonnat, Masse, gd père et père….
    La position d’Assante, lié avec Caselli n’est pas si incongrue….Le PLU passe très mal dans le 11- 12e, où seuls quelques quartiers (votant majoritairement Boyer et/ou Blum), St Barnabé village, Montolivet…ont été protégés.
    Assante a raison de jouer sa partie, et d’affirmer qu’il reste ouvert aux propositions elles aussi ouvertes de Caselli.
    Nombreux sont et seront les outsiders sur une liste Caselli, il y a Masse le fils qui tente le coup, Assante maintenant…..Si il ne fait pas ça, il est mort !

    ET SI ON TROUVAIT UN PETIT NOUVEAU ??????

    Signaler
  7. Pierre Ponce Pierre Ponce

    Assante caselli !!!!!! Quel duo de choc!!!! le premier avec son image de battu aux législatives et caselli qui se traîne derrière dans l’ombre de Carlotti et Ghali……. beau duo de loosers!!!

    Signaler
  8. pascal legal pascal legal

    quelqu’un de jeune et de dynamique, charmante de surcroit, je ne vois que Valérie Boyer, présente dans le 11 et 12 depuis 6 ans maintenant …..

    Signaler
  9. Pierre Ponce Pierre Ponce

    en tout état de cause , les urnes ont parlées en juin!!! M.Assante a montré qu’il ne représentait rien. Il n’a pas gagner et il n’a pas pu faire perdre !!!

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire