Approuvé par le préfet fin février, le plan de prévention du risque inondation de l'Huveaune a donné lieu à une négociation serrée entre la Ville et les services de l'État. Ces derniers sont loin d'avoir donné raison à l'ensemble des demandes municipales. Remontée du fleuve à la rencontre des points chauds.

Discret bras de fer au-dessus d’un fleuve. On pourrait ainsi résumer la bataille d’eau à laquelle se sont livrés la Ville de Marseille et l’État autour du plan de prévention du risque inondation (PPRI) de l’Huveaune. Pour planter le cadre, ce fleuve côtier prend sa source dans le Var, se jette dans la mer à

CE CONTENU EST RÉSERVÉ AUX ABONNÉS DU JOURNAL

Abonnement à partir de 4,99 €/mois. Déjà abonné ? pour lire cet article.

DÉMARREZ VOTRE SEMAINE GRATUITE
Profitez sans limite de tous nos contenus et services en temps réel
Rejoignez l'Agora de Marsactu pour discuter, partager et publier
Défendez à nos côtés l'indépendance de votre journal



3
commentaires

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire