Pour les mineurs étrangers, un suivi “à moitié prix” de l’aide sociale à l’enfance

Décryptage
le 28 Sep 2020
0

Dans les structures accueillant exclusivement des mineurs étrangers isolés, le "prix à la journée" versé par le département pour chaque jeune accueilli est moitié moins important que celui versé pour ceux qui disposent de la nationalité française. Des professionnels du secteur critiquent cette inégalité, décidée par le département des Bouches-du-Rhône.

Jeunes hommes sur les escaliers de la gare Saint-Charles. Photo Nina Hubinet

Jeunes hommes sur les escaliers de la gare Saint-Charles. Photo Nina Hubinet

Comme l’ensemble des maisons d’enfance à caractère social de Marseille, l’association d’aide aux jeunes travailleurs (AAJT) est financée pour cette activité par l’aide sociale à l’enfance, un service du département des Bouches-du-Rhône. La somme globale allouée à l’association est déterminée en fonction du nombre de jeunes pris en charge. Un “prix à la journée” pour […]

Contenu réservé aux abonnés au journal

Offre découverte 1 € le premier mois puis 6,99 €/mois JE M'ABONNE

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire