Municipales à Marseille : les partis de centre-droit toujours à la recherche d’une boussole

Actualité
le 6 Fév 2020
6

Modem, UDI, Agir : les partis de centre-droit cherchent toujours le bon chemin entre Yvon Berland, Martine Vassal et Bruno Gilles.

Des élus LREM et leurs alliés centristes locaux lors d'un meeting pour les européennes (Image JML)

Des élus LREM et leurs alliés centristes locaux lors d'un meeting pour les européennes (Image JML)

Ils ne font pas de grands scores aux élections, ne comptent pas dans leur camp des figures reconnues des électeurs et pourtant, tout le monde les courtise. Ce sont les partis centristes, Modem, UDI ou encore Agir que se disputent principalement trois candidats à la mairie de Marseille Yvon Berland, soutenu par LREM, Martine Vassal, […]

Contenu réservé aux abonnés au journal

Offre découverte 1 € le premier mois puis 6,99 €/mois JE M'ABONNE

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

  1. patrick patrick

    les gratte-miettes passent à l’action et attendent que la girouette leur donne une direction à suivre.

    Signaler
  2. Minh Derien Minh Derien

    J’aime tellement le centre-droit à Marseille, que je me régale de voir le MODEM, l’UDI et AGIR répartir leurs voix entre Yvon Berland, Martine Vassal et Bruno Gilles.

    Signaler
  3. julijo julijo

    c’est pas une boussole qu’il leur faudrait, c’est un saint hubert ou un labrador…..
    quand on voit la brochette sur la photo !! problématique !

    Signaler
  4. Danièle Jeammet Danièle Jeammet

    Sur la photo, n’y a t’il pas Melanie Frey de France 3 Provence ?

    Signaler
  5. Electeur du 8e Electeur du 8e

    « Martine Vassal, une bonne candidate pour le premier tour » selon l’une des voix du Modem local (parmi d’autres ?). C’est là qu’on voit combien ce parti est un parti de rupture : choisir l’héritière, c’est typique du marais centriste en France, plus soucieux de se constituer une rente pour quelques élus que de défendre des convictions.

    Signaler
  6. Regard Neutre Regard Neutre

    « L’immobilisme est en marche et rien ne peut l’arrêter. » Edgar Faure
    Cette citation dénote bien l’état d’esprit politique enraciné des centristes marseillais de droite comme de gauche…Des candidat.e.s connu.e.s,non pas pour leurs profondes convictions,mais pour leur acharnement à occuper une place éligible et surtout rentable;aussi,prudents, ils ne s’engagent dans une mouvance de combat que si le vent des sondages leur est — très,à coup sûr— favorable.La fidélité affichée dans leur variabilité est l’essence de leur existence. Avec le déclin et la suppression des édicules publics,leurs principales difficultés matérielles résident,tous les six ans, à trouver une salle de réunion.

    Signaler

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire