La prise en charge défaillante des mineurs isolés étrangers

Décryptage
Lisa Castelly
4 décembre 2017 0

Entre le 21 et le 23 novembre, 65 jeunes mineurs étrangers ont occupé l'église Saint-Ferréol sur le Vieux-Port. La mobilisation a mis au jour une situation particulièrement préoccupante, avec de nombreux jeunes à la rue, dont beaucoup bénéficiaient pourtant d'une ordonnance de placement de la justice. Décryptage d'une prise en charge défaillante.

Il y a deux semaines, 65 migrants occupaient l’église Saint-Ferréol et contraignaient le département à leur proposer un hébergement. Après ce coup d’éclat militant, retour sur le fonctionnement de l’accueil des migrants mineurs qui arrivent dans les Bouches-du-Rhône, notamment depuis l’Italie. En tant qu’enfants, ils doivent bénéficier de la même protection que des ressortissants français

CE CONTENU EST RÉSERVÉ AUX ABONNÉS DU JOURNAL

Abonnement à partir de 4,99 €/mois. Déjà abonné ? pour lire cet article.

DÉMARREZ VOTRE SEMAINE GRATUITE

Profitez sans limite de tous nos contenus et services en temps réel
Rejoignez l’Agora de Marsactu pour discuter, partager et publier
Défendez à nos côtés l’indépendance de votre journal




0
commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire ou voir un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire