Le tunnel Prado Carénage subit déjà les effets de l’ouverture de la rocade L2

Actualité
le 26 Jan 2017
13

La fréquentation du tunnel Prado Carénage a connu une baisse de 6% en décembre du fait de la mise en service du tronçon Est de la rocade L2. Depuis la communication de ses résultats, le cours des actions en bourse de la société gestionnaire a subi une sérieuse chute.

Ils l’ont vu venir de loin et ont tout fait pour s’en prévenir. Les dirigeants de la société marseillaise du tunnel Prado Carénage ont communiqué ce lundi sur les chiffres du dernier trimestre 2016 comme l’oblige sa cotation en bourse : la rocade L2 leur pique des voitures.

Au mois de décembre, le tunnel, payant, a perdu 6% de trafic du fait de l’ouverture aux voitures du premier tronçon de la rocade L2, gratuit. « L’augmentation du trafic sur le premier semestre ainsi que le décalage de l’ouverture de la L2 Est permettent toutefois d’enregistrer une hausse de trafic de 1,27% sur l’année », précise le communiqué. Pour Émilie Saby, en charge de la communication au sein de la société détenue par Vinci et Eiffage, « cette baisse de trafic est conforme aux projections que nous avions faites de longue date ». En 2013, l’ancien PDG, Jacques Féron évaluait à 15 à 20% la baisse du trafic dans le tunnel lié à la mise en service de la L2. Cette même année, la société faisait 11,4 millions d’euros de résultat net pour quelques 16 millions de passages.

Pour l’heure, l’ouverture de rocade L2 est doublement partielle. Seule la partie Est – entre l’autoroute d’Aubagne et Frais Vallon – étant ouverte aux véhicules, l’État a volontairement limité la communication à destination des véhicules en transit arrivant par l’autoroute Est. Rien n’indique clairement que l’on peut accéder à la demi-rocade par la sortie La Pomme. Ils continuent donc d’emprunter les tunnels pour traverser la ville d’Est en Ouest.

L’action décroche en bourse

L’impact de l’arrivée de la L2 n’a pas échappé aux boursicoteurs. À la suite de cette publication, les actions de la SMTPC ont décroché en bourse de plus de 20% en passant de 32 euros l’unité à 25 euros en quelques jours. À croire que les amateurs de jeux boursiers suivent de près l’évolution des chantiers d’infrastructure, voire même les évolutions plus ou moins contrariées de projets de tunnel. En avril dernier, l’action avait connu un premier trou d’air souligné par les analystes financiers quand la métropole avait retiré une délibération proposant un nouvel avenant au contrat de concession qui court jusqu’en 2025. Le préfet avait retoqué le montage proposant de faire réaliser un nouveau tunnel sous la place Ferrié, au niveau du rond-point Schlœsing en échange d’une prolongation de la durée de la concession.

A lire aussi : [Dossier] Tunnels marseillais : la mine d’or de Vinci et Eiffage

Dans son rapport financier sur le premier trimestre 2016, la société commentait la décision de retrait de la délibération en ces termes : « En dépit de cette décision, le projet de bretelle routière demeure effectif et la société poursuit ses échanges avec les autorités et acteurs concernés ». Les gestionnaires de la SMTPC ont raison de garder espoir. Comme l’a révélé Marsactu, la métropole continue de réfléchir à un nouveau scénario permettant la réalisation d’un nouveau tunnel gratuit relié aux deux tunnels payant déjà en service.

Sur Schlœsing  » il y a une volonté politique »

La responsable de la SMTPC refuse de commenter plus avant cette nouvelle hypothèse de travail. « C’est une décision qui relève entièrement de la métropole, explique Émilie Saby. En revanche, il y a une volonté politique de réaliser ce tunnel qui est indispensable à la réalisation d’une nouvelle ligne de tramway à cet endroit. » En effet, c’est pour que le tramway puisse circuler en surface, à l’endroit de l’actuelle passerelle, que serait creusé le tunnel.

La suppression de la passerelle autoroutière Ferrié « à la mise en service du tunnel Prado sud » est inscrite dans la même annexe 7 du contrat de gestion du tunnel Prado Sud. Celle-là même dans laquelle la société pariait sur le retard des chantiers de la rocade L2 et du boulevard urbain sud. L’annexe précise : « Si ces aménagements ou des mesures d’effets équivalents ne sont pas réalisés à cette date et s’il en résulte des effets négatifs sur la fréquentation de l’ouvrage, la collectivité et le concessionnaire conviennent de se rapprocher en vue d’examiner les moyens à mettre en œuvre pour compenser lesdits effets négatifs pour le concessionnaire ».

« Il s’agit d’une clause de paysage classique dans ce type de contrat », balaie Émilie Saby. Ce terme définit les clauses censées protéger la société titulaire de la concession des choix de la collectivité publique, notamment sur le réseau adjacent dans la mesure où ceux-ci ont un effet sur le trafic de l’ouvrage concédé. En clair, un nouveau tunnel gratuit relié à ses deux tunnels payants est une bonne assurance contre d’éventuelles baisses de trafic. Or, la réalisation d’un tramway n’a-t-elle pas pour but de faire baisser le nombre de voitures en ville ?

Article en accès libre

Soutenez Marsactu en vous abonnant

OFFRE DÉCOUVERTE – 1€ LE PREMIER MOIS

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous.

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

  1. barbapapa barbapapa

    L’annexe précisant « Si ces aménagements ou des mesures d’effets équivalents ne sont pas réalisés à cette date et s’il en résulte des effets négatifs sur la fréquentation de l’ouvrage, la collectivité et le concessionnaire conviennent de se rapprocher en vue d’examiner les moyens à mettre en œuvre pour compenser lesdits effets négatifs pour le concessionnaire » est plus que floue et n’a aucune valeur juridique. Pour que le maire de la ville et la classe politique se mouillent autant, contre l’avis du Préfet de la République, pour continuer à abreuver les vampires des tunnels avec l’argent de leurs administrés, il doit exister des clauses cachées avec arrangements terribles…

    Signaler
    • LaPlaine _ LaPlaine _

      « On » va pas tarder à payer un petit quèquechose en plus…

      Signaler
  2. Herve MENCHON Herve MENCHON

     » En revanche, il y a une volonté politique de réaliser ce tunnel qui est indispensable à la réalisation d’une nouvelle ligne de tramway à cet endroit.  » Affirmation tout a fait contestable: le tramway peut-être réalisé sans tunnel…
    Par contre si l’on tient absolument à la coexistence d’un tramway et d’un tunnel, il faudra enfiler les chaussures avant de faire les lacets et réaliser une infrastructure renforcée, au coût plus élevé (pour supporter plate forme du tramway, armement de la voie, roulage…)

    Signaler
    • François Costé François Costé

      Personne ne tient à la coexistence du tramway et du tunnel : on veut un tramway et on ne veut pas de tunnel; faire un tramway et un tunnel c’est se tirer une balle dans le pied.

      Signaler
    • François Costé François Costé

      – 6 % c’est rien: quand l’autoroute A507 (c’est le nom de l’ex L2) sera en service entre Frais Vallon et l’autoroute A7, la chute sera sans doute de l’ordre de 20 % mais ça on le sait depuis le début; les données existaient quand la négociation sur la concession étaient en discussion et le « risque » que la L2 soit réalisée était intégré.

      Le plus gros scandale est que un tiers du coût de la concession était du aux intérêts des emprunts …calculés sur les taux de l’époque : l’usager n’a pas profité de la renégociation de la dette depuis la date de réalisation du tunnel…

      Le principe d’une concession est que le futur concessionnaire valorise tous les risques même s’ils ne se produisent pas tous. Et on voudrait dénoncer les concessions ce qui reviendrait à indemniser le concessionnaire des futures recettes qu’il escomptait….

      Vite un juriste pour nous confirmer cela…j’espère me tromper

      Signaler
  3. mrmiolito mrmiolito

    Ne vous inquiétez pas, chers édiles, tunneliers et boursicoteurs : l’adage « la voiture est comme un gaz, elle emplit tout l’espace qu’on lui donne » ne s’est historiquement JAMAIS avéré faux. Encore quelques mois de patience et les bagnoles (ressorties du garage, achetées pour l’occasion ou prises plus souvent) satureront aussi bien la L2, que les tunnels, que nos poumons. Saint Jean-Claude, priez pour nous, aujourd’hui et à l’heure de notre décès prématuré, Amen.

    Signaler
  4. Electeur du 8e Electeur du 8e

    « Faire baisser le nombre de voitures en ville » ? Mais pourquoi donc, puisque not’ bon maire ne croit pas plus à la pollution de l’air que Trump au changement climatique : « chez nous, il y a le mistral » ? Qu’importe, à une époque où les « faits alternatifs » remplacent les faits, si les mesures disent que l’air que nous respirons à Marseille n’est pas conforme aux normes de l’OMS : http://www.lemonde.fr/planete/article/2015/04/09/marseille-moins-mediatisee-mais-aussi-polluee-que-paris_4613146_3244.html

    Pas grand chose n’a changé depuis cet article du Ravi qui remonte à… 2004 (http://www.leravi.org/spip.php?article31) : « On ne nous a jamais autant parlé de pollution de l’air et les élus continuent de construire à tour de bras parkings, rocades, tunnels routiers et de compter le moindre sou investi dans les transports publics ». Immobilisme pro-bagnole et « volonté politique » d’écarter toute alternative aux projets proposés par les bétonneurs.

    Signaler
    • neomars neomars

      Une tout petite histoire de hiérarchie des droits: d’abord les droits de l’argent, ensuite les droits de la voiture puis enfin un peu de droits de l’homme !

      Signaler
    • François Costé François Costé

      Complètement d’accord,… à part quelques actions (d’illuminés ?) personne ne dénonce ce scandale. On ne peut même pas sans doute attaquer La Provence pour diffusion de fausses nouvelles….

      Qui donne des idées pour lancer le débat sur la mobilité à Marseille et sur la place et le rôle des différents modes de transport…

      Signaler
  5. neomars neomars

    A toulon, le tunnel est gratuit pour les usagers …

    Signaler
    • François Costé François Costé

      C’est le gouffre financier du tunnel de Toulon, suite aux différents accidents de chantier, qui a retardé le financement de la L2 à Marseille,…
      Merci Toulon….

      A la fin de la concession le TPS et le TPC seront également remis à la Métropole…qui pourrait les rendre gratuits.

      Et le tramway de Toulon, c’est pour quand ?

      Signaler
    • Electeur du 8e Electeur du 8e

      Le tramway de Toulon, c’est pour un autre siècle, sans doute : aucun projet ne figure dans le PDU 2015 – 2025. Seules trois ou quatre lignes de BHNS sont prévues.

      Toulon sera donc la seule agglomération française de sa catégorie dépourvue de mode de transport lourd. Une belle réussite due sans doute au courage des élus qui y sont aux commandes.

      Sur la gratuité des infrastructures routières, je suis plus nuancé : c’est une forme de subvention à la voiture qui n’est pas incitative à l’utilisation des transports collectifs…

      Signaler
  6. leravidemilo leravidemilo

    Ces zigues là ont beau être gavés plus que de raison, et Gaudin a beau tout faire pour leur montrer qu’il y en aura pour tout le monde, sont toujours affamés et inquiets à propos de leur gamelle. Et pas partageux pour deux sous bien sur.
    On aurait pu penser qu’après tant d’année de recettes al dente, vinci et eiffage ne grogneraient pas trop que leur petit camarade bouygues s’approche de la table et remplisse lui aussi son écuelle, avec sa rocade en « Partenariat » Public PRIVE (on n’est jamais trop prudent!). Mais non, dès le premier mois ça couïne !
    Bon, il est vrai que – 6% de bagnoles, ça fait d’emblée -20% chez les boursicoteurs! Mais les marseillais n’y sont pour rien dans cet algorythme, et Gaudin pas plus, même pas son chauffeur.
    Et puis, ils ne devraient pas s’inquiéter outre mesure, se sentir rassurés par la « volonté politique » qu’ils ressentent comme une good vibration. Qui plus est, en cas de problème avéré, la délicieuse annexe pédagogique sur la Concurrence Libre et pas Faussée du tout, entre vinci/eiffage et le contribuable marseillais de base, entrera en vigueur avec rigueur, et déploiera tous ses charmes boursicoteurs!

    Signaler

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire