Le service municipal en charge des immeubles en péril est au bord de l’implosion

Enquête
Benoît Gilles
12 Avr 2019 12

En charge des arrêtés de péril permettant d'évacuer les immeubles dangereux, le service de prévention et de gestion des risques est au bord de l'implosion. Malgré les renforts engagés par la mairie, les arrêts de travail se multiplient et les principaux cadres sont partis.

Depuis des mois, ils sont au cœur de la tempête de l’habitat indigne. Depuis novembre, cette “épidémie” d’arrêtés de péril grave et imminent a mis plus de 2500 personnes hors de chez elles, abritées pour beaucoup dans des hôtels. Du matin au soir, parfois très tard, les fonctionnaires du service de prévention et gestion des […]

Contenu réservé aux abonnés au journal

Profitez de notre offre découverte 1 euro le 1er mois puis 6,99 €/mois JE M'ABONNE

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous


A la une

Élus et policiers municipaux plébiscitent les caméras portatives qui ne filment jamais
Les policiers municipaux de Marseille, de Venelles ou encore de Saint-Martin-de-Crau vont pouvoir redevenir vidéastes. Le 16 avril, le préfet de police des Bouches-du-Rhône...
[Document] Dès 2016, une étude comptait 1100 logements très dégradés à la Belle-de-Mai
Y a-t-il un tiroir spécial où la Ville range ses études urbaines ? Un tiroir avec la particularité d'avaler la clef avec laquelle il...
Marseille manque-t-elle de bureaux ? Le vrai du faux
Vœux de début d’année, inauguration, bilan….. À chaque sortie devant les journalistes,  Jean-Luc Chauvin l'assure : "Marseille manque de bureaux pour accueillir des entreprises...
La fille de Zineb Redouane demande le dépaysement de l’enquête
Quatre mois et demi après le décès de Zineb Redouane à Marseille, Yassine Bouzrou, l’avocat de sa fille Milfet, a contesté le 15 avril sur France...
Au squat Saint-Just, après quatre mois d’accueil, la menace de l’expulsion s’accentue
Le squat Saint-Just a gardé ses airs de petite communauté joyeuse autogérée, mais l'effervescence n'est plus la même. Les 4 et 5 avril, la...
L’architecte du Vélodrome version 98 ne peut faire valoir ses droits sur le stade
Le post-scriptum de l'enrhumoir ou le testament d'une corolle. Il y a un an, Marsactu révélait que l'ancien architecte du stade Vélodrome, Jean-Pierre Buffi,...

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire