Le Printemps marseillais « va rediscuter » de son retrait dans les 13e et 14e arrondissements

Actualité
le 20 Mai 2020
52

Candidate à la mairie centrale pour le Printemps marseillais, Michèle Rubirola entend relancer le débat sur la position à tenir dans les 13e et 14e arrondissements. Arrivée troisième dans ce secteur, sa formation avait décidé, au lendemain du premier tour, de se désister laissant la droite seule face au Rassemblement national.

Michèle Rubirola et Jérémy Bacchi le 29 janvier 2020. Image LC

Michèle Rubirola et Jérémy Bacchi le 29 janvier 2020. Image LC

L'enjeu

Il est désormais probable que le second tour des municipales ait lieu fin juin. Cette perspective remet en cause la décision de retrait face au risque RN de la tête de liste du Printemps marseillais.

Le contexte

L'entre-deux tours le plus long de l'histoire électorale rebat la carte des alliances. Pour gagner, le Printemps marseillais doit faire des élus dans tous les secteurs de la ville.

À peine rallié à la candidate du Printemps marseillais Michèle Rubirola, l’écologiste Sébastien Barles a mis les pieds dans le plat. « On pourrait réenvisager le retrait du candidat du Printemps dans les 13e et 14e arrondissements », a-t-il expliqué dans une interview à La Provence. Le 16 mars, la tête de liste du Printemps marseillais dans […]

Contenu réservé aux abonnés au journal

Offre découverte 1 € le premier mois puis 6,99 €/mois JE M'ABONNE

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. skan skan

    « Décision collective » du PM pas vraiment…c’est d’ailleurs sous la pression de sa base citoyenne, et aussi probablement en ayant eu le temps de réfléchir à une décision qui avait été prise à la hate au soir du premier tour, que le PM revient sur sa position. Il faudra apprendre de ses erreurs côté PM et son implication citoyenne, qui se concentre maintenant a raison sur la vraie bataille, celle de la mairie centrale

    Signaler
    • zaza zaza

      Tout à fait d’accord. Bcp à la base on désapprouvé cette décision pas discutée et prise à la hate

      Signaler
  2. FM84 FM84

    C’est le secteur de la ville qui offre le plus de sièges à la mairie centrale.

    Signaler
  3. patrick patrick

    évidemment que le pm doit se maintenir, vassal ou le fn c’est kifkif alors autant avoir une chance d’éloigner l’hystero du trône deferre

    Signaler
    • Sylvain RASTOIN Sylvain RASTOIN

      NON, Vassal ou le FN, c’est pas pareil! je vis dans le XIIIème, venez voir si c’est pareil… Un(e) maire fantoche, grossier, haineux, qui maltraite ses équipes et méprise une grande partie de la population de son secteur, c’est le quotidien des habitants. Je préfèrerais le PM à LR, mais on ne peut pas tout amalgamer. Si le maintien du PM permet l’élection du maire FN, il perdra ma voix durablement.

      Signaler
    • Félix WEYGAND Félix WEYGAND

      Sylvain, vous ne devez pas avoir approché d’assez près bon nombre des colistiers/colistières de Vassal et pas des moins éminent-e-s, parlementaires ou maires de secteur actuels ! En terme de grossièreté, de mépris, de brutalité, de racisme et d’ignorance crasse ! Wow ! Ils/elles valent bien Ravier.

      Signaler
    • Assedix Assedix

      Tout à fait d’accord, et d’ailleurs les incidents qui ont eu lieu dans certains bureaux de vote me font penser que leurs méthodes sont les mêmes.

      Signaler
  4. Happy Happy

    En droit des élections, quel est le rôle exact du candidat tête de liste dans une situation comme celle-ci ? S’il décide personnellement de se désister, cela empêche-t-il ses colistiers de déposer pour le second tour une liste recomposée avec éventuellement fusion d’autres listes ayant passé la barre du premier tour ? Concernant Michèle Rubirola et son équipe, ça fait quand même très amateur de ne pas avoir anticipé et débattu clairement les choix possibles dans cette situation qui était tout à fait prévisible. Un revirement, qui me paraît pourtant préférable, sera forcément exploité par ses adversaires.

    Signaler
    • patrick patrick

      à priori c’est la tête de liste qui décide et les autres doivent suivre. on ne peut pas la remplacer entre les deux tours.

      Signaler
    • Laurent Malfettes_ Laurent Malfettes_

      La liste est qualifiée d’office pour le second tour. Si elle veut se retirer, la décision de retrait doit être cosignée par une majorité des colistiers. Donc non, la décision de retrait n’est pas entre les mains du seul Jérémy Bacchi. Il le sait d’ailleurs très bien puisqu’après avoir pris sa décision seul et communiqué au lendemain du premier tour, il a ensuite demandé à ses colistiers (mais pas à tous) de ratifier sa décision. Enfin, en cas de fusion de la liste du PM avec d’autres en vue du second tour, rien n’oblige Jérémy Bacchi à participer à la liste d’union s’il veut rester fidèle à sa position initiale.

      Signaler
  5. Electeur du 8e Electeur du 8e

    On ne peut pas empêcher les électeurs d’avoir raison, même si l’on n’est pas d’accord avec leur choix, et la technique du barrage républicain s’essouffle.

    Il y a tout de même eu deux messages assez clairs à l’issue du premier tour, à pondérer peut-être par l’abstention.

    Dans le 13-14, qu’on le déplore ou non, c’est le dictateur nord-phocéen qui est arrivé largement en tête. Que les électeurs de ce secteur prennent leurs responsabilités : s’ils n’en veulent pas, qu’ils aillent voter contre lui. Avec une liste du PM au second tour, ils n’auront pas seulement le choix entre la peste et le choléra.

    Sur l’ensemble des secteurs, l’héritière de Gaudin est pour le moins contestée – y compris dans son propre fief -, mais elle n’est pas battue. Au second tour, chaque voix et chaque élu comptera pour réussir l’alternance et, si possible, obtenir une majorité au conseil municipal. Se priver d’élus dans le 13-14, c’est une belle idée théorique mais qui peut coûter cher.

    De deux maux, il faut savoir choisir le moindre.

    Signaler
    • Regard Regard

      C’était le pari de la gauche en 201`4 avec le résultat que l’on connaît !! Une mairie FN et pour la premiere fois un sénateur FN.

      C’est bien, continuez. Mais ne venez plus après donner des leçons de démocratie, faire des collectifs et des manifs quand le FN se réuni en meeting.

      Soyez coherent

      Signaler
    • pascal pascal

      je suis d’accord avec vous, chacun se présente et les électeurs choisissent : c’est de la démocratie et il faut l’accepter même si l’on n’est pas d’accord tant que les personnes respectent la loi.
      Les désistements républicains fonctionnent mais par défaut et cela commence à lasser : Chirac, Estrosi….d’autant que la droite républicaine à ma connaissance ne se désiste pas. En second lieu, cela renforce le message de victimisation du FN « seul contre tous ».

      Signaler
    • Electeur du 8e Electeur du 8e

      La seule « leçon de démocratie » que je donne ici, c’est que c’est aux électeurs de prendre leurs responsabilités. Si ce n’est pas le cas, il faut m’expliquer ce qu’est la démocratie.

      Je vais être direct : ras-le-bol du barrage républicain, qui se fait le plus souvent dans un seul sens, celui où l’on demande à la gauche de se faire hara-kiri et de laisser le champ libre à la droite et à l’extrême-droite. Est-ce que ça empêche la montée régulière de l’extrême-droite ? Non, car derrière un barrage, l’eau monte. Si l’on veut désespérer définitivement les électeurs de gauche, on peut continuer sur cette voie. J’ajoute pour finir que nous sommes en 2020, et que le contexte n’est pas celui de 2014 où la gauche était désunie et où un PS déjà largement discrédité tenait encore le haut de l’affiche.

      Signaler
    • leravidemilo leravidemilo

      Le » front » républicain tout comme les « sursauts » républicains, je m’échigne à le dire depuis quelques ans, ne sont qu’une façon de remettre un sou dans la machine des duels de second tour entre les les dogmatiques du pillage néo libéral et l’extrême droite.
      ça ne marche qu’un certain nombre de fois, avant que de s’écrouler et de démontrer, une de fois de plus, que la classe dominante/dérivante peut changer de ticket sous la contrainte, puisqu’elle y perd moins (Cf Krupp, Thyssen and co en germanie, qui y coulent toujours et encore des « jours heureux. »…)
      Ici et maintenant on a déjà épuisé notre droit de tirage, depuis la première avec Chirac en 2002; même la macronie, dont c’est la seule chance en 2022, commence à en douter et à prendre peur pour cette échéance (renseignez vous). Si la démocratie c’est choisir entre le virus ébola et la covid19, il ne faudra pas s’étonner qu’elle nous claque entre les doigts la garce! Mais nous l’aurons bien aidé en faisant l’éducation de nos jeunesses à coup de sursauts dominicaux et fort passagers.
      M Bacchi (et ses acolytes de la « décision collective » du P.M…) a commis une erreur majeure en s’auto proclamant tête de liste dans ce secteur, détruisant les possibilités réelles d’union avec l’autre liste ( Pacte démocratique, FI, syndiquat des quartiers nords…)
      Puis une « erreur » hénaurme, grandiose, loufoque… en déclarant en 24h (alors que le temps ne manquait pas pour la réflexion), son désistement. Il (ils) n’a plus qu’à se regarder dans la glace et s’interroger – Erreur? auquel cas se rappeler la sagesse latine « l’erreur est humaine, persévérer est diabolique ». – Ou magouille blues? comme évoqué ici par un autre commentateur… C’est d’ailleurs plus une infamie qu’une erreur, puisqu’on le sait ça revient, sous le fallacieux prétexte d’une pureté idéologique visiblement lacunaire, ou encore de son étrange conception de la filiation (ce n’est qu’un alibi), ça revient donc à pérenniser et aggraver encore l’enfoncement dans le marigot defferro/gaudinesque, et installer Vassal à la mairie, à la métropole….
      Ce que le PCF (et ses acolytes de la « décision collective » du PM) paieront, et fort cher, et comptant, et sans doute pas seulement à Marseille…
      Il est évident que le P.M doit présenter une liste dans ce secteur s’il veut avoir une chance de gagner une majorité sur Marseille et de modifier les rapports de force totalement déliquescents dans la groossseu métropole…
      Par ailleurs, rien (ou si peu de choses) n’indique que leur retrait réussirait à barrer la route au R.N, car il s’est passé pas mal de chose sur ce secteur depuis quelques temps (2012 par exemple) et en cas de «  »choix » » entre la peste et le choléra, le dégoût profond envers cette « classe » politique totalement déficiente tournerait à la vomissure. Croire que les « gens » iraient benoitement voter vassal pour « barrer » ravier….quelle farce!! Vous n’y êtes vraiment pas. Quelque soit le résultat de cet épisode, je recommande fortement aux « militants » du P.M de ne pas rater les prochaines campagnes électorales sur ce secteur (on peut aussi y venir entre deux campagnes…), afin d’écouter un peu ce que les habitants ont à dire….

      Signaler
  6. Latécoère Latécoère

    Après avoir été plus qu’absents pendant la crise, voici nos minuscules politiques marseillais de retour avec leur calculette à la main. En pleine forme pour refaire de la politique « à la Gaudin », la seule chose dont ils soient capables. Florence Masse, deuxième sur la liste, donc éligible, discute avec tout le monde ! De projets pour Marseille et pour le 13/14 sans doute (Non je plaisante).
    Suis-je le seul à être écœuré ?

    Signaler
  7. Danièle Jeammet Danièle Jeammet

    La numéro 2 de J. Bacchi veut une alliance avec l’équipe de S. Ghali laquelle a tenu des propos racistes contre les Roms et l’équipe de B. Gilles qui en matière de racisme n’a rien à envier au RN. Donc pour combattre la droite et le RN la numéro 2 de Bacchi propose une alliance avec la droite et des racistes ..On en perd le latin et le grec avec le PM

    Signaler
    • Make OM Great Again Make OM Great Again

      Donc pour combattre la droite et les racistes sur son secteur, Bacchi devrait faire perdre le PM au décompte final ? Pour un petit fils de résistant, latin ou pas, on en est rendu à des petites et incongrues batailles non ?

      Signaler
  8. Félix WEYGAND Félix WEYGAND

    Marseille et les marseillais ont de nombreux problèmes, ceux liés à la politique et au pouvoir municipal n’en sont qu’une partie, importante, qui en conditionne d’autres, mais néanmoins une parmi d’autres.
    Aujourd’hui, ce qui eut arriver de pire est assurément de donner la Ville à Vassal et ses alliés. Ce ne sera pas la suite de Gaudin, ce sera du Balkany en pire et pendant plus longtemps.
    Pour tenter de l’éviter, il est indispensable que le PM fasse des élus dans le 13-14 et d’éviter surtout que la liste de Vassal en fasse.
    Je ne doute pas que J.Bacchi soit réellement personnellement un anti-fasciste convaincu et conséquent. Mais je ne crois pas une seconde que sa décision soit réellement motivée par cela. Responsable d’une organisation le fédération départementale du PCF, qui a d’autres intérêts qu’à Marseille, notamment dans d’autres communes du département, je pense qu’il a privilégié un deal avec Vassal protégeant ces intérêts là, au détriment des intérêts politiques de l’ensemble des marseillais.
    C’est peut-être honorable en tant que responsable de son organisation, cela aura peut-être des retombées favorables sur les finances de telle ou telle commune dont le maire restera PC ou de telle ou telle association liée à ce parti ; mais cela n’a rien à voir avec ce que peuvent souhaiter les marseillais.
    Il faut maintenant qu’il dise envers qui il se sent la plus importante responsabilité : envers la population de Marseille ou envers ses camarades de parti ?

    Signaler
    • Assedix Assedix

      Oui, c’était la conclusion qu’on avait tirée de sa sortie effarante au lendemain du premier tour.
      J’espère de tout coeur que ses colistiers vont arriver à lui faire entendre raison et surtout que les électeurs du 13-14 iront tout de même voter pour un candidat démissionnaire, car franchement, à leur place, je serais tellement en colère que je me serais posé la question. Mais bon, avec la victoire possible, j’espère qu’ils sauront faire le bon choix.

      Signaler
    • Assedix Assedix

      Oui, c’était la conclusion qu’on avait tirée de sa sortie effarante au lendemain du premier tour.
      J’espère de tout coeur que ses colistiers vont arriver à lui faire entendre raison et surtout que les électeurs du 13-14 iront tout de même voter pour un candidat démissionnaire, car franchement, à leur place, je serais tellement en colère que je me serais posé la question. Mais bon, avec la victoire possible à l’échelle de la ville, j’espère qu’ils sauront faire le bon choix.

      Signaler
    • bud_ice13010 bud_ice13010

      D’accord avec vous sur cette analyse…

      Signaler
  9. bud_ice13010 bud_ice13010

    Étant pour le pluralisme, je constate, de manière positive, que certaines positions ne sont plus aussi tranchées qu’au lendemain depuis le 1er tour.

    L’argumentation de mon commentaire se tiendra en 3 points :

    – Le rapprochement de Barles : M. Rubirola et T. Challande ont été excommunicado temporairement après les primaires de leur parti suite à sécession et retrouvent les grâces de ce dernier car en première ligne avec le Printemps Marseillais. Barles ne voulant pas lâcher la gamelle qui doit être pas si mauvaise leur apporte son soutien et évoque intelligemment une discussion nécessaire sur le retrait prématuré de la liste du Printemps dans le 13/14.

    – Le cas J. Bacchi : ce dernier a fait un putsch pour être tête de liste dans le 13/14 et au lendemain du 1er tour en accord avec sa formation en utilisant l’argumentation évoquée dans l’article. Force est de constater que de se réclamer petit fils de résistant il n’a rien appris de l’histoire et ses grands parents doivent se retourner dans leurs tombes : un résistant combat pour ses idées et va jusqu’au bout… Lui, tel un enfant gâté outre son putsch, laisse tomber comme il le ferait pour un jouet qu’il vient de casser. Drôle d’image et drôle de combattant… Le front républicain du tout sauf le FN / RN a fait son temps honnêtement et je préfère, dans le pire des cas, avoir une anesthésie locale (au niveau du 13/14) maintenant avec le plus de tendances réunies que d’avoir une anesthésie générale en 2022…

    – Tactiquement, l’article met en avant le fait que le secteur du 13/14 amène le plus de conseillers municipaux à la Mairie alors pourquoi lâcher ce secteur clé ? Difficile à comprendre… Surtout que pour le RN la seule réserve de voix est celle de leurs sympathisants qui ne se sont pas déplacés au 1er tour. Pour David Galtier il n’en a pas et cela m’étonnerait que l’équipe de Bruno Gilles appelle à voter pour lui et que tous ceux qui vote à gauche se déplacent pour lui apporter leurs voix surtout si le Printemps se retire car ils seront dégoutés à double titre de voter pour le Général et de voir la Gauche Marseillaise rater le coche. En revanche, si l’équipe de M. Rubirola se maintient elle retrouve ses électeurs d’une part avec, je l’espère, un sacré mea culpa de J. Bacchi plus une réserve de voix avec tous les partis de gauche qui se sont présentés ainsi que des sympathisants qui ne se sont pas déplacés, l’arrivée de celles de Barles et pourquoi pas élargir comme il est dit dans l’article avec Bruno Gilles et celles d’une partie de LREM.

    Si le Printemps Marseillais revient dans la course car il a un bon coup à jouer, la définition de la démocratie sera alors respectée dans le sens où toutes les tendances politiques seraient représentées dans le 7ème secteur et que l’on ne confisquera pas le pouvoir de s’exprimer à certains.

    Après, si la Droite gagne la Mairie Centrale ,il n’y aura pas de regrets. Si la Gauche est élue, il ne faudra pas s’attendre non plus à une révolution car cela sera un mandat de transition avec un très fort travail de fond, le traitement des problématiques urgentes et la stabilisation de la situation. Et s’il y a du pluralisme et la possibilité d’aucune majorité forte au Conseil Municipal on pourra penser que l’intérêt général, pour une fois, prendra le pas sur les intérêts individuels tout comme pour la mairie du 13/14 à moins que l’on s’enferre dans un certain immobilisme pendant 6 ans : c’est le risque.

    Signaler
  10. jasmin jasmin

    Je suis très agréablement surprise par la qualité des commentaires politiques et analyses du public abonné de Marsactu. Le public moyen qui ira voter dans le 13ème et 14ème est-il au courant ou veut-il, peut-il s’informer pour voter en connaissance de cause? J’ai l’impression que soit il ira voter Vassal parce qu’on connait son nom depuis l’antiquité, ou voter RN parce qu’il « va empêcher les Arabes et les Roms de s’incruster »…
    Comment faire pour mobiliser l’électorat potentiel habitant de ces quartiers? qui les connait, qui s’intéresse à eux? Est ce qu’on connait concrètement les résultats de Ravier là où il a gouverné? Est ce qu’on connait les chiffres à l’appui, concrètement, les résultats de Vassal là où elle a sévi? Est ce qu’on a suivi Rubirola pour voir ses capacités de leadership, sa prise de parole en public, sa capacité à mobiliser et prendre ses décisions, puisqu’on ne l’a pas encore vue en fonction? Sa prestation orale en public nous a laissés abasourdis par son… absence de toute opinion, et cette tendance de consulter tout le monde et laisser les autres décider à sa place.
    On a vraiment besoin d’articles de fond sur des données et résultats d’exercice de leurs fonctions, sondages auprès du public du 13e e 14e sur leurs attentes et perceptions, sondage sur leur volonté à sortir voter en juin malgré le coronavirus pour voir quel parti va sortir voter.
    Merci.

    Signaler
    • Félix WEYGAND Félix WEYGAND

      Il n’y a pas de « public moyen » dans le 13-14. Il y a une sur-représentation du vote RN dans un certain nombre de noyaux villageois, de copropriétés barricadées et de certaines cités HLM.
      La candidature du Gal Galtier (le candidat de Vassal) n’a pas réussi à mordre sur cet électorat de Ravier. Ce choix « sécuritaire » a été un échec.
      Il n’y a pas de « bilan » de Ravier pour la bonne raison que les Mairies de secteur n’ont que peu de prérogatives réelles. Il s’est servi de son mandat pour faire du népotisme (sa nièce, son fils, …) et du clientélisme « à l’ancienne » en direction de « son » électorat déjà acquis pour le solidifier. Et il a réussi.
      Le bilan de Vassal… demandez aux fonctionnaires du Département ou à ceux de la Ville de Marseille. Elle fait de la politique 100% coups de com et clientélisme. Elle est énergique mais n’a pas la moindre idée de ce que peut être une stratégie de politiques publiques visant à sortir Marseille de la situation catastrophique héritée de son mentor. En aurait-elle qu’elle est liée au sein de son parti a ses co-héritiers , c’est à dire une bande, au mieux de nuls et d’ignorants, que nous avons largement vu en (in-)action ces dernières années.
      Les cités où habitent les populations qui ont le plus intérêt à éviter une élection de Vassal (et qui sont les boucs émissaires de Ravier), ne votent pas ou très peu. Ces dernières décennies, pour les faire voter, il fallait employer les méthodes clientélistes extrêmes qui ont amenées certain-e-s élu-e-s devant le juge… espérons que cette époque au moins est définitivement close.
      Le PM et sa tête de liste sont sans doute peu outillés pour prendre le pouvoir et s’en servir, surtout qu’ils n’auront que des décisions désagréables à prendre… Mais c’est mieux que la continuité avec les héritiers du système. Et cela peut-^tre le début d’un renouveau.

      Signaler
    • leravidemilo leravidemilo

      Eh bien @Jasmin, comment vous le dire?? Votre post fait quand même un peu (trop) « ah qu’on est bien, entre gens de bon aloi, et par ailleurs de qualité, dans ce dernier salon ou l’on cause. Mais le « public moyen » de ce secteur, ou bien (allez savoir….) la moyenne attribuée à ce public, comprendra t il les enjeux/ permettra t elle la juste compréhension … »
      De même que se poser la question (quelque peu à sens unique) de savoir ce qui pourrait motiver ces électeurs d’aller voter, cache fort mal toutes les avanies qui leurs ont été infligées pour les en décourager. Et la liste en serait très longue, plus longue encore qu’un jour sans pain, plus longue même qu’un post du ravidemilo!! Citons quand même : – le noyautage systématique des associations, à commencer par celles des parents d’élèves par Andrieux et sa clique (l’action ne sert à rien et n’est en rien pertinente, sauf si elle est ordonnée par le pouvoir pour ses propres objectifs); – Le débat public est inutile et dangereux car il pourrait déboucher sur des actions mal maitrisées. – La récupération des actions qui arrivent à percer (banderole déployée dans votre dos, déboulé d’Andrieux, photo, remontée dans la voiture et départ. – Le « si vous avez un problème allez voir à la permanence de Mm la députée… – Les colleurs d’affiche de la dame et le réinvestissement de 7OO OOO euros de bon argent frais dans les circuits courts du secteur…. …
      Oui beaucoup été fait sur ce secteur pour décourager les gens, pour les convaincre du caractère fort nauséeux de « la politique », et ce des années durant.
      « Le public moyen qui ira voter est il est au courant? » dites vous. Oui, bien plus que vous ne le croyez, et sans doute bien plus que vous.
      Et ce public en a ras le bol d’être « traité » différemment des voisins marseillais. Et le seul rappel du déroulé de cette campagne du premier tour montre que les responsables du PM ont considéré encore ce secteur selon le même angle de vue très spécifique que celui suggéré par votre contribution : « Oui, là on est prêt à faire exception et à chercher à faire l’Union », pour finir par une attitude encore plus arbitraire de proclamation unilatérale….
      Et ces dirigeants et autres ont encore moins besoin de sondages qu’ailleurs. Ils ont besoin de militants (pas de godillots ou de colleurs d’affiches…) qui leur fassent remonter les espoirs et déceptions des habitants, et leur parle (fort!) du pays….
      Et ces militants, il y en a, et à foison (Cf les actions foisonnantes de solidarité durant la pandémie faisant suite…) connaissant fort bien les réalités du coin, et qui voulaient construire l’union et se sont fait claquer la porte à la gueule…
      A défaut de connaitre quelque peu, il faut faire vagabonder son imaginaire. Imaginez un instant la rue d’aubagne (comment faudrait il parler de son « public moyen »?) au coeur du 7ème secteur, et criez avec nous « nous sommes tous des enfants de Marseille!.

      Signaler
  11. Latécoère Latécoère

    Donc ici, dans ces commentaires, Weygand incite à voter pour Masse (on est bien en 2020 ?) pour éviter un scénario à La Balkany à la mairie. C’est-à-dire pour éviter un système d’héritiers et de clientélisme. C’est ça ?

    Signaler
    • Félix WEYGAND Félix WEYGAND

      Non Latécoère, la personne qui fait le briefing au cabinet de Vassal ne vous a pas donné les bons éléments de langage, ce n’est pas ça la bonne riposte.

      Signaler
    • Latécoère Latécoère

      C’est juste une envie de ne pas repartir avec des gens comme vous, comme Martine Vassal, comme Christophe et Florence Masse. Une génération perdue, sans autre idéal que de se maintenir à la place que leur père leur a léguée. Vous n’êtes pas la solution, vous êtes le problème. A quoi bon une victoire de PM si c’est pour continuer à faire de la politique comme ça. A calculer les alliances possibles avec ceux-là même qui ont mis la ville dans l’état ou elle est.

      Signaler
    • Félix WEYGAND Félix WEYGAND

      On se connait ?
      Si oui vous savez que vous dites n’importe quoi (je ne parle que de moi, je vous laisse libre de vos jugements sur autrui).
      Si non vous ne savez pas de quoi vous parlez.
      En toute hypothèse je ne suis personnellement candidat à rien ni détenteur d’aucun legs. En revanche si vous avez des analyses argumentées plutôt que des sous-entendus fielleux, le débat est jusqu’ici assez solide.

      Signaler
    • Latécoère Latécoère

      Non, on ne se connait pas. Je réagis à l’article et à vos commentaires. Comme vous les signez de votre nom, et que Florence Masse est citée dans l’article je fais un rapprochement qui je le comprends ne vous plait pas. Comme elle, comme Martine Vassal, vous avez mis vos pas dans les pas de vos pères. Pas à priori de problème pour moi, mais c’est un fait : vous êtes des héritiers, et je crois que ceux qui nous lisent (s’il y en a, ce n’est pas sûr) auront compris mon point de vue et le vôtre. On peut donc s’arrêter là si vous le voulez bien.

      Signaler
    • Félix WEYGAND Félix WEYGAND

      Donc on ne se connait pas, vous ne savez pas de quoi vous parlez et vous êtes anonyme sous pseudo. Tout le monde peut en effet conclure et on peut en rester là.

      Signaler
  12. PierreLP PierreLP

    Si le PM n’est pas présent dans le 13/14, cela amène des sièges sur un plateau à l’équipe héritière de JC Gaudin. Pour la ville de Marseille comme pour la métropole, ce qui est aussi très gênant.

    Signaler
  13. Ludovic Tomas Ludovic Tomas

    En 2014, il ne s’agissait pas d’une « liste fusionnée PS-EELV » mais d’une fusion PS/EELV-Front de gauche. EELV étant parti dès le premier tour avec Patrick Menucci.

    Signaler
  14. Louise LM Louise LM

    Très bonne nouvelle !
    Cela nous redonnerait l’espoir de battre la droite

    Marseille a besoin de respirer un air nouveau

    Signaler
  15. GlenRunciter GlenRunciter

    La réponse c’est Rubirola qui la donne : elle doit avoir 1 objectif, gagner la Marie de Marseille. Donc s’il faut pour cela laisser le 13/14 a Ravier, y a meme pas a réflechir.
    Une fois Maire elle pourra agir pour le 13/14, que Ravier le veuille ou non. Les maires de secteur n’ont aucun pouvoir ou presque. Laisser le 13/14 a Vassal pour lui faciliter l’accès à la Mairie ? C’est une blague ?

    Signaler
    • Electeur du 8e Electeur du 8e

      + 1.000.000

      Signaler
  16. Félix WEYGAND Félix WEYGAND

    GlenRunciter, je ne le connais pas et ça peut tout aussi bien être un-e soutien masqué de Ravier (qu’il me pardonne !) qu’un-e électeur progressiste sincère.
    MAIS DANS TOUS LES CAS, c’est sûr et certain c’est ce qu’il dit qui doit être évident.
    Renoncer à se maintenir dans le 13/14 c’est renoncer à débarrasser Marseille et les marseillais de ce problème depuis 25 ans : une équipe de gens qui ne représentent que leur égoïsme, qui ne voient pas plus loin que le bout de leur nez, qui ont des convictions (pour ceux et celles qui en ont) aussi nauséabondes que celles de Ravier : catho intégriste, raciste, homophobe, violemment « anti-pauvres ». Et ceux qui n’ont pas de conviction ne sont que des gratte gamelles : les uns déjà riches veulent s’enrichir encore, les autres, fauchés sans avenir professionnel, sont les clients des premiers qui leur procurent, au frais de la République, l’aumône d’un mandat et d’un petit écrêtement.
    Personnellement j’étais à la précédente municipale sur la liste qui ne s’est pas retirée et qui a vu l’élection de Ravier : je n’ai aucun regret !
    Serait-on face à une droite raisonnablement décente et compétente que je serais « castor » sans hésiter.
    Mais je ne regrette pas de ne pas avoir installé Richard Miron comme maire de secteur plutôt que Ravier (lui aussi, s’il me lit qu’il me pardonne, je n’ai rien contre lui en tant que personne, surtout à un moment où il est gravement malade). Mais il n’est qu’à voir ce que fut son bilan comme adjoint aux sports de Gaudin pour comprendre que cela n’aurait fait que contribuer à la catastrophe dont sont victimes les habitants de quartiers nord (en premier lieu) et tous les marseillais.

    Signaler
    • Brallaisse Brallaisse

      Face aux rois et reines des coups tordus, il faut l’être encore plus. Si il faut s’emputer le petit doigt pour sauver la main amputons.
      De toutes les façons les maires de secteurs en l’état actuel des choses ne font rien et ne décident de rien. Alors……
      L’objectif c’est la mairie centrale./

      Signaler
  17. Brallaisse Brallaisse

    Amputer, désolé

    Signaler
  18. barbapapa barbapapa

    Mon avis est que la donne a changé. Lors du 1er tour, personne (façon de parler) ne connaissait Rubirola et le Printemps Marseillais. Le fait d’avoir été en tête au 1er tour devant le buldozer de communication de VassalGaudin fait de Rubirola la seule alternative crédible pour se débarrasser enfin de Gaudin, Vassal et toute la clique. Même parmi ceux qui ont voté Ravier, beaucoup vont voter Rubirola au 2ème tour. Il est fort possible que la liste Rubirola arrive en tête dans ce secteur, il y a maintenant une vraie dynamique !

    Signaler
    • Brallaisse Brallaisse

      Vivement une analyse des spécialistes des votes, reports des voies. J’attends cela avec intérêt

      Signaler
  19. Brallaisse Brallaisse

    Voix, désolé

    Signaler
  20. Opiniatre Opiniatre

    Le Front républicain a vieilli. Il n’est effectué que par la gauche, cela fait bien longtemps qu’un candidat de droite ne s’est retiré à cause d’un risque FN. Cela demande à revoir ce principe, surtout pour une mairie de secteur qui n’est pas un gros enjeu.
    J’ai du mal à comprendre le retrait annoncé de Jéremy Bichi d’autant que personnellement il le paierait cher, n’étant même pas conseiller municipal. Mon analyse personnelle, c’est que le PM pense, probablement à juste titre, que Ravier sera élu de toutes façons, en cas de triangulaire, et même si Galtier reste seul contre lui – la gauche n’ira pas voté pour un général de l’équipe Vassal -, et même si Bacchi reste seul contre lui – la droite n’ira pas voté pour un communiste -. Donc, puisque c’est perdu, autant le faire avec panache, montrer que Vassal n’est même pas capable de faire perdre le FN, et rendre ridicules les accusations du type « le PM est un ramassis de Black Blocks ».

    Signaler
    • Félix WEYGAND Félix WEYGAND

      Opiniâtre, Je me permets de copier une explication différente que j’ai déjà donnée mais beaucoup plus sûre que de voir là une recherche de « panache » :
      Je ne doute pas que J.Bacchi soit réellement personnellement un anti-fasciste convaincu et conséquent. Mais je ne crois pas une seconde que sa décision soit réellement motivée par cela. Responsable d’une organisation la fédération départementale du PCF, qui a d’autres intérêts qu’à Marseille, notamment dans d’autres communes du département, je pense qu’il a privilégié un deal avec Vassal protégeant ces intérêts là, au détriment des intérêts politiques de l’ensemble des marseillais.
      C’est peut-être honorable en tant que responsable de son organisation, cela aura peut-être des retombées favorables sur les finances de telle ou telle commune dont le maire restera PC ou de telle ou telle association liée à ce parti ; mais cela n’a rien à voir avec ce que peuvent souhaiter les marseillais.
      Il faut maintenant qu’il dise envers qui il se sent la plus importante responsabilité : envers la population de Marseille ou envers ses camarades de parti ?

      Signaler
    • Opiniatre Opiniatre

      Félix WEYGAND, je peux vous suivre sur l’idée d’un deal Marseille/autres villes des BDR. Mais je pense qu’hélas Ravier gagnera dans tous les cas de figure et que cela explique en partie le choix du PM (et merci pour le circonflexe).

      Signaler
    • Félix WEYGAND Félix WEYGAND

      Même si Ravier gagne, les quelques sièges que le PM ou LR prendront en arrivant en 2e ou 3e places dans le 13-14 sont précieux pour faire une majorité en Mairie centrale. Voilà pourquoi il ne faut pas que le PM se retire, le faire donne une prime très importante à Vassal.

      Signaler
  21. Brallaisse Brallaisse

    Quand vous voyez les positions de son bras armé en l’occurrence la CGT, vous pouvez deviner la position du PC. Son intérêt et seulement son intérêt.

    Signaler
  22. barbapapa barbapapa

    Encore une fois, en affichant en gros Rubirola et Bacchi en tout petit, même dans ce secteur, ça peut faire un très gros score, et même la pôle position!

    Signaler
  23. leravidemilo leravidemilo

    Je me permet de faire une proposition. Une affiche : « Rubirola est là; Et Bacchi aussi. »
    ça le fait. Non?

    Signaler
    • barbapapa barbapapa

      ;))

      Signaler
  24. Nigridon Nigridon

    Après des décennies et des décennies de dynastie Masse, c’est la dynastie Ravier qui va s’incruster dans cette partie de Marseille.

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire