"Le mitage de notre territoire pourrait être déclaré catastrophe nationale"

À la une
Benoît Gilles
14 Juin 2013 12

Si le débat sur la métropole crée des clivages qui paraissent parfois infranchissables, certaines professions semblent unanimes dans leur positionnement. Si le syndicat des architectes ne prend pas position sur le choix et la forme que doit prendre l'institution, il s'est engagé très tôt "dès l'automne" en faveur du projet métropolitain.

De la même façon, au lendemain de l'adoption par le Sénat de l'article de loi donnant vie à la métropole Aix-Marseille-Provence, le syndicat des Bouches-du-Rhône a rendu public un communiqué intitulé "architecturons la métropole" par lequel les architectes et urbanistes ainsi réunis se félicitent de cette adoption. "Cet organisme nouveau va pouvoir bénéficier d'un pouvoir et d'une capacité d'action jusqu'ici inégalés. La réussite sera alors une nécessité, écrivent-ils. L'espoir que nous portons est à la hauteur de l'attente trop longue de l'ensemble de ses habitants".

L'un des deux porte-paroles du syndicat, Stanislas Zakarian est venu sur notre plateau expliquer pourquoi son syndicat prend une telle position. Elle part déjà d'un constat, résumé en deux mots "division et morcellement à la fois politique et géographique" dans lesquels les communes et intercommunalités agissent sans se concerter. "Le mitage récent de notre territoire pourrait être déclaré catastrophe nationale", prévient-il. Pour lui,  l'avènement de la métropole en janvier 2016 est donc l'espoir qu'un urbanisme responsable et durable émerge enfin dans notre territoire.

Article en accès libre

Soutenez Marsactu en vous abonnant

OFFRE SPECIALE – 2 MOIS pour 2€

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous.


Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire