Le marchand de sommeil pour touristes est aussi accusé de tordre le droit du travail

Enquête
le 21 Nov 2019
6

Placé en détention provisoire pour avoir mis en location des appartements en péril à des touristes, le directeur général de la société de location saisonnière Idapart louait également un taudis à une des multiples personnes chargées d'assurer le ménage et le rendu des clés. Elle attaque aux prud'hommes pour obtenir la reconnaissance d'un contrat de travail.

Capture d'écran des appartements proposés sur le site Idapart.

Capture d'écran des appartements proposés sur le site Idapart.

L'enjeu

Pour assurer la logistique de ses locations saisonnières, David B. se serait appuyé sur des employés non déclarés. L'une d'entre eux veut faire reconnaître en justice un "travail dissimulé".

Le contexte

David B. a été placé en détention provisoire et mis en examen pour "mise en danger de la vie d'autrui" pour avoir loué un appartement en péril sur un site de location saisonnière.

À 36 ans, David B., placé en détention provisoire vendredi dernier pour avoir loué des appartements sous arrêté de péril, cumule onze adresses à Marseille, dont dix sont référencées sur des plateformes de locations saisonnières. Une telle masse de logements, où des clients entrent et sortent régulièrement, suppose une organisation et du personnel. Selon nos […]

Contenu réservé aux abonnés au journal

Offre découverte 1 € le premier mois puis 6,99 €/mois JE M'ABONNE

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire