Le gouvernement promet de participer à “un plan pour les écoles de Marseille”

Actualité
le 7 Mai 2021
16

La ministre de la Cohésion des territoires a confirmé que l'État s'engagerait aux côtés de la Ville de Marseille pour la rénovation des écoles vétustes.

La ministre Jacqueline Gouralut échange avec le directeur de l'école National en présence de représentants de la majorité municipale. Photo JML

La ministre Jacqueline Gouralut échange avec le directeur de l'école National en présence de représentants de la majorité municipale. Photo JML

“C’est un dépassement de clivage plus constructif”, sourit Cathy Racon-Bouzon. La députée LREM, qui se tient éloignée du psychodrame entourant les régionales, se réjouit ainsi de l’avancée d’un dossier qui lui tient à cœur : le concours de l’État à la rénovation des écoles marseillaises. Ce vendredi matin, la ministre de la Cohésion des territoires Jacqueline Gourault est à l’école National (3e) pour confirmer ce que le Président de la République avait annoncé au maire de Marseille : il y aura bien “un plan pour les écoles de Marseille” et celui-ci sera “d’une autre dimension” que les interventions habituelles de l’État.

Pour le reste, il faudra encore quelques semaines pour en savoir plus. La visite à l’école National de la représentante du gouvernement s’apparentait à une bande annonce. Dans le brouhaha d’une cour où le protocole Covid a différencié les temps de récréation, Jacqueline Gourault a pu observer un des établissements les plus dégradés de la ville, avec sa trentaine de classes et ses 400 élèves. “C’est une belle école, vivante, mais avec beaucoup d’enfants et dans un espace un peu compliqué”, note-t-elle. Elle s’en inquiète auprès de Pierre-Marie Ganozzi, l’adjoint au bâti scolaire qui lui rappelle que la Ville prévoit une extension sur le terrain voisin qu’elle a acquis et qui abritait précédemment un garage.

“On est fatigués d’alerter et de ne rien voir venir”

Quand nous l’interrogeons alors qu’elle s’apprête à faire gravir trois étages à ses élèves de CM1-CM2 pour atteindre sa classe, Fanny Jollivet fait la liste des désordres connus depuis bien trop longtemps. “L’école est vétuste, on ose à peine prendre les escaliers de secours, le revêtement de la cour est abîmé, les toilettes, il y en a un sur deux qui marche, les inondations quand il pleut, les cafards, les souris, les punaises de lit. On est fatigués d’alerter, et de ne voir rien venir.”

Le maire de Marseille Benoît Payan sait bien qu’il est très attendu sur ce sujet dont le Printemps marseillais avait fait un axe fort de sa campagne. “On est en train de passer aux travaux pratiques mais plutôt que faire des annonces qui ne sont pas suivis d’effet, on est au travail. Dans cette ville-là, il est temps de remettre de la République, de la justice au milieu de tout ça. On a besoin de remettre les choses dans la normalité”, explique-t-il.

À l’issue de la visite, Cathy Racon-Bouzon “espère” que le rendu de ce travail pourrait intervenir avant l’été. Un soutien financier est attendu mais pas que : “On a bien vu avec le PPP des écoles que la Ville de Marseille manquait de compétences. Il faut aussi que l’État apporte ingénierie et soutien technique”, explique-t-elle. Elle en est convaincue, cette fois “il y a a une volonté d’aller très vite et très fort”. Benoît Payan fixe à “un peu plus d’un milliard” l’effort financier nécessaire.

Article en accès libre

Soutenez Marsactu en vous abonnant

OFFRE DÉCOUVERTE – 1€ LE PREMIER MOIS

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous.

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. BRASILIA8 BRASILIA8

    “On a bien vu avec le PPP des écoles que la Ville de Marseille manquait de compétences. Il faut aussi que l’État apporte ingénierie et soutien technique”, non madame le choix du PPP était un choix politique qui n’a rien avoir avec les compétences de la Ville
    pour ce qui concerne les promesses du gouvernement elles arrivent à point pour les élections c’est tout à fait bizarre car le problème est connu depuis de nombreuses années
    mais il faut bien redorer le blason de LREM quand on voit le cafouillage autour de la candidature de Mme Cluzel et les réactions des députés REM du coin https://marsactu.fr/on-nous-prend-pour-des-paillassons-la-colere-de-deputes-de-la-republique-en-marche/

    Signaler
    • Electeur du 8e Electeur du 8e

      Malheureusement, la question des compétences techniques dans l’administration municipales est aussi une vraie question, même si le choix du PPP était un choix politique.

      La non-gestion des ressources humaines dans cette ville pendant des années, les promotions gérées en fonction de la “bonne” appartenance syndicale, l’inexistence de toute politique d’entretien du patrimoine municipal et la sous-traitance au privé de tout ce qui pouvait l’être : autant de facteurs qui n’ont pas dû retenir les cadres de bon niveau. Et je me demande s’il existe encore le minimum nécessaire pour conduire des projets complexes en interne.

      Mais nous avons certainement gagné au change : nous avons un ingénieur-émondeur que le monde entier nous envie.

      Signaler
    • Germanicus33 Germanicus33

      Evidemment puisque Jean-Claude Gaudin ne s’est jamais intéressé au problème…

      Signaler
  2. MarsKaa MarsKaa

    Même si c’est dans le contexte des élections,on ne va pas bouder cette aide de lEtat essentielle, vitale.
    Mais encore faut-il que les paroles se traduisent en acte, et vite. Les minots grandissent et les ecoles se degradent.

    Signaler
    • BRASILIA8 BRASILIA8

      c’est pour cette raison que j’ai parlé de promesses

      Signaler
  3. BRASILIA8 BRASILIA8

    Electeur du 8e
    les ingénieurs et architectes de la Ville ont les mêmes compétences et viennent des mêmes écoles que ceux du privé et sont recrutés après un concours national
    qu’ensuite certaines promotions internes soient faites à la tête du client ce n’est qu’une infime majorité dont le % est fixé par la loi donc arrêtons avec ce vieux refrain ressassé à l’envi par l’ancienne majorité avec L’ère Gaudin les services de l’architecture et des bâtiments montaient les dossiers et assuraient la maitrise d’œuvre

    Signaler
    • Brallaisse Brallaisse

      Et alors ? .Vous pensez que le résultat est satisfaisant en matière d’urbanisme à Marseille géré par la mairie Gaudin ?

      Signaler
    • pascal pascal

      D’accord avec vous, il y a plein de gens compétents à la mairie. certains sont démotivés, d’autres sont partis mais il reste encore des gens qui ont le sens du service public ce qui n’est pas le cas de tous en particulier dans les postes à responsabilités (là où il y a tous les copains!). Techniquement parlant, la rénovation des écoles n’est pas très compliquée (à différence d’autres chantiers plus techniques comme les transports), le plus difficile c’est le coût et une organisation rigoureuse.

      Signaler
  4. BRASILIA8 BRASILIA8

    à Brallaisse les fonctionnaires ne font qu’appliquer la politique décidée par la municipalité ce qui ne met pas en cause leurs compétences ni leurs capacités à faire lorsque la municipalité Gaudin a décidé que les fonctionnaires ne feraient plus de maitrise d’œuvre c’était une décision politique pas technique
    les choix de Mr Gaudin étaient correspondaient à ceux de la droite mais arrêtez de croire à l’incompétence des fonctionnaires
    sous la mandature de Mr Vigouroux ls Directeur Général des Services Techniques et celui de l’Architecture étaient des X-Ponts recrutés en dehors de la région à l’arrivée de Mr Gaudin ils ont été remplacés par un ingénieur et un architecte issus du sérail ayant de très bonnes relations avec FO ce changement de direction n’a pas d’un seul coup rendu les ingénieurs et les architectes de la Ville incompétents ont a simplement externalisé très à la mode les études te la maitrise d’œuvre

    Signaler
    • Brallaisse Brallaisse

      Point 1, être X/Ponts n’est pas une référence en soi ,Bruno Megret l’est.ENA non plus , la Ségolène en sort. Ce que l’on peut noter c’est qu’à Marseille nous avons un gros problème de contrôle et de réception des travaux. Ce qui est quand même le travail a minima à effectuer mais qui souvent n’est pas fait.
      Malheureusement nous revenons à Vigouroux ,le moins pire de tous et de loin , mis c’était il y a 30 ans.Alors incompétent non, mais quand on est architecte ou ingénieur de haut niveau dans une ville comme Marseille et que ce qui se passe ne vous convient pas on peut partir ou rester ,mais là ce n’est pas de l’incompétence mais du ” planquage”,ce qui in fine revient au même surtout à la fin du mois.

      Signaler
  5. BRASILIA8 BRASILIA8

    il est vrai qu’une grande partie des cadres sont partis déjà au moment des transferts de compétence vers la Communauté de Commune puis la CU et enfin la Métropole mais pour monter des DCE de rénovation d’école et assurer la maitrise d’œuvre il n’y a certainement les compétences suffisantes je pense surtout qu’il n’y a pas la volonté politique de la mairie d’un coté et que de l’autre l’Etat tient à garder la main

    Signaler
  6. Brallaisse Brallaisse

    L’Etat n’est pas idiot,c’est lui qui va payer donc il veut maitriser, et il connaît les comiques locaux. D’ailleurs la dernière ,la mère Casanova valait son poids de cacahuètes. A tel point ,mais je charrie sûrement,sur les travaux il n’y a même plus la date prévisionnelle des chantiers,c’est dire.

    Signaler
  7. Brallaisse Brallaisse

    De fin des chantiers,scusi

    Signaler
  8. PromeneurIndigné PromeneurIndigné

    “Les promesses de campagne n’engagent que ceux qui les écoutent ” Mossieur Charles PASQUA

    Signaler
  9. Germanicus33 Germanicus33

    Rattraper plus de 20 ans d’inaction de la municipalité Gaudin ne sera pas facile mais une bonne décision est prise. L’état doit s’engager.
    Merci à Benoît Payan et à Michèle Rubirola.

    Signaler
    • Pierre12 Pierre12

      Surtout à Michèle…qui a fait perdre six mois à la Ville.

      Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire