Le FN sans Collard aux municipales à Marseille ?

À la une
le 8 Nov 2012
7
Le FN sans Collard aux municipales à Marseille ?
Le FN sans Collard aux municipales à Marseille ?

Le FN sans Collard aux municipales à Marseille ?

Viendra, viendra pas. La venue du désormais député Gilbert Collard aux municipales à Marseille suscite toujours des interrogations jusque dans les rangs frontistes. L'avocat marseillais avait déjà fait souffler le chaud et le froid au moment des législatives. Annoncé partout, il n'est jamais venu. Ses potentiels alliés n'y croient pas plus cette fois-ci.  "J'ai l'impression qu'il préfère un petit chez lui qu'un grand chez les autres, un endroit où il peut gagner. Il a fait ses calculs. Je ne crois pas qu'il ait envie de postuler pour perdre", glisse le seul conseiller municipal FN de l'actuel mandature, Bernard Marandat. "Je pense qu'il va choisir Nîmes", complète le conseil régional Laurent Comas.

Le doute devrait normalement être totalement dissipé dans les jours qui viennent. L'état-major parisien du parti doit très vite statuer sur les militants qui seront têtes de liste de secteur pour le "rassemblement bleu marine" et, même l'entourage de Collard l'admet, impossible d'être candidat à la mairie centrale sans conduire une liste dans un des huit secteurs municipaux. "Les investir maintenant, décryptait il y a quelques semaines Stéphane Ravier, le secrétaire départemental du FN 13 et membre du bureau national, "c'est une manière de se préparer dès maintenant à cette échéance". Le parti espère capitaliser sur les bons scores réalisés aux législatives et surtout à la présidentielle dans une élection qui potentiellement peut lui être plus favorable.

Ravier sur les rangs

Une proposition de têtes de liste a déjà été élaborée au sein du FN 13 : c'est sur cette base que Marine Le Pen et ses équipes vont trancher. Gilbert Collard n'y figure pas mais il ne faudrait pas en tirer de conditions hâtives. L'avocat dont le cabinet est toujours situé à Marseille entretient très peu de relations avec les représentants locaux du parti. "Il ne nous calcule pas, il ne calcule même pas le Front national, il n'est pas au FN : lui, il est rassemblement bleu marine", lâche un brin amer Alexandre Bartolini, candidat aux dernières législatives face à Dominique Tian qui ajoute : "Comme a dit le président d'honneur [ndlr, Jean-Marie Le Pen], le rassemblement bleu Marine, c'est pour les tièdes !" Ambiance.

Si Collard, qui n'a pas donné suite à nos demandes d'entretien, choisit de rester dans le Gard, le parti a une solution de rechange toute trouvée : Stéphane Ravier, seul candidat à avoir fait part de son envie au niveau local. Le conseiller régional a été installé il y a un mois par Nanterre comme secrétaire départemental en lieu et place de Laurent Comas, preuve du soutien de la famille Le Pen. Son patriarche couve Ravier du regard depuis plusieurs années au conseil régional.

Leur objectif ? Le 13/14

Son excellent score aux législatives, où il est passé tout près de sortir la députée de gauche Sylvie Andrieux, a renforcé son poids au sein du parti d'extrême-droite. Chez les militants FN, si on n'imagine pas faire main basse sur la Ville, on rêve désormais à haute voix de concrétiser ce bon score en conquérant la mairie du secteur correspondant grosso modo, celle des 13e et 14e arrondissements. L'hypothèse, jugée farfelue il y a peu, inquiète désormais dans les rangs de l'UMP et surtout du PS qui tient cette mairie avec Garo Hovsepian. Dans la stratégie du Front, la candidature de Ravier à la mairie centrale est censée apporter le surcroît de notoriété nécessaire à sa victoire dans ces quartiers.

Ailleurs, les gros scores réalisés aux législatives (20 % des voix en moyenne contre moins de 10 % aux municipales 2008) dans le centre-ville, le 9/10, le 15/16 – Marie-Claude Aucouturier, Comas et Marandat atteignant le second tour – permettent au parti d'espérer augmenter son nombre de conseillers municipaux et jouer les trouble-fête. "J'ajouterais, en plus des 13/14, 15/16 et 9/10, le 11/12 et le 4/5 où [respectivement] Élisabeth Philippe et Jean-Pierre Baumann ont aussi la possibilité de faire des bons scores", analyse optimiste Bernard Marandat. "Dans le 1/7, on sera écrasé par la bataille Tian/Mennucci et le 2/3 est un quartier totalement à la dérive avec 90 % d'immigrés", complète l'élu dans la pure tradition frontiste.

Si la liste proposée à Marine Le Pen par les Marseillais est validée, chacun des sept candidats aux législatives à Marseille sera à nouveau mis en avant et pilotera un secteur (voir la carte ci-dessous). Seul nouveau venu, Armel Brisson fera ses armes dans le premier. Une absence de renouvellement révélatrice des faibles ressources militantes – en qualité comme en quantité – d'un parti qui peine toujours autant à proposer un casting plus lisse et moins sujet aux dérapages.

>> Les candidats proposés par le FN 13, arrondissement par arrondissement, sur notre carte interactive avec en bonus les scores du FN en 2008 aux municipales :

Cet article vous est offert par Marsactu

À vous de nous aider !

Vous seul garantissez notre indépendance

JE FAIS UN DON

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous.

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. muiron muiron

    Il est clair que Stéphane Ravier conduira la liste FN en 2014. Il est le seul à proposer une alternative à l’incessant jeu de dupes que nous livrent l’UMP et le PS depuis des décennies. Retour de l’autorité, arrêt de l’immigration, fin de la corruption généralisé, c’est ce choix que feront les Marseillais et c’est Stéphane Ravier qui l’incarne.

    Signaler
  2. muiron muiron

    Avé,César ou Maria ?, quoi que vous en pensiez, “l’idéologie” développée par S. Ravier et que vous méprisez est majoritaire auprès du peuple de Marseille, regardez autour de vous. Prosélytisme ? Je donne mon opinion, d’ailleurs regardez les commentaires sur l’article sur M. Mennucci qui veut faire naturaliser tout ce qui est possible pour être élu en 2014. Tout son fan club est mobilisé… .

    Signaler
  3. poalagratter13 poalagratter13

    Il est faux de dire que le 7ème secteur correspond à la circonscrition. La circonscription est majoritairement composée de bureux de vote du 13ème arrondissement

    Signaler
  4. ALAIN PERSIA ALAIN PERSIA

    Le septième secteur municipal n’est pas identique à la circonscription oû le candidat RAVIER a laminé la candidate UMP car certains bureaux de vote du 14 ième figuraient dans la circonscription remportée par JIBRAYEL .
    De plus S.RAVIER a bénéficié de la médiocrité de la candidature UMP qui a fait un score ridicule comparativement au résultat de N.SARKOZY au premier tour et à la complicité de la dite candidate UMP qui a préféré faire voter et aider en coulisses le FN .

    Signaler
  5. Anonzeimanolito Anonzeimanolito

    Avé censeur !
    Cher ami, ou avez vous vu que nous ne pouvions pas exprimer des opinions dans quelque média que ce soit ?
    Les gens qui adhèrent ou votent FN doivent ils être cantonnés à Minute ou Rivarol ?
    Belle leçon de pluralisme et de sens démocratique qu’est le votre

    Il correspond parfaitement au sens de la démocratie de France ou 20% d’électeurs se retrouvent avec 2 députés quand avec 5% les EELV en obtiennent 20…

    Signaler
  6. cani cani

    nous voulons tous la sécurité, l’emploi, les retraites, le respect de notre drapeau et de nos coutumes,
    ce n’est pas pour cela que nous sommes tous FN

    Signaler
  7. Anonyme Anonyme

    Raté!!!le courageux collard se présentera à saint gilles dans le Gard,une immense commune à la hauteur de son immense talent!!!certainement pas a Marseille ou son cabinet d’avocat est connu pour avoir le plus grand nombres de contentieux avec ses ex clients!! Pour connaître la réalité de ce parti,je vous invite à lire une interview de la Provence il y a quelques jours,d’un des seuls élus frontiste,conseiller général du Vaucluse,totalement désabusé ,notamment par l’emprise familiale sur ce parti qui avec Marion maréchal ,entame une 3ème génération le pen à la tête du front…interview édifiante et consternante,a tel point que ce brave monsieur attend avec impatience la fin de son mandat et son retour a la vie civile..

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire