Le directeur général des services de la mairie de Marseille prend la porte

Info Marsactu
le 30 Août 2023
18

L'administration municipale va connaître son troisième chef depuis l'arrivée du Printemps marseillais à la tête de la mairie. Didier Ostré quitte ce poste qu'il occupait depuis l'été 2021.

Benoît Payan préside le conseil municipal avec à ses côtés le directeur général des services. (Photo : Emilio Guzman)
Benoît Payan préside le conseil municipal avec à ses côtés le directeur général des services. (Photo : Emilio Guzman)

Benoît Payan préside le conseil municipal avec à ses côtés le directeur général des services. (Photo : Emilio Guzman)

Et de trois. La mairie de Marseille va connaître son troisième directeur général des services en trois ans. Le départ de Didier Ostré de son poste de chef de l’administration municipale est acté. Un courriel a été envoyé à l’ensemble des agents cet après-midi. Il doit être remplacé, au moins pour une période d’intérim, par Pauline Malet l’actuelle déléguée générale, chargée des relations institutionnelles, arrivée il y a un peu plus d’un an du cabinet après notamment un passage au cabinet de Jean Castex à Matignon. Du côté de l’hôtel de ville, on assure que ce départ se fait à la demande de l’intéressé qui souhaite donner une nouvelle orientation à sa carrière.

Arrivé comme directeur général adjoint, Didier Ostré avait déjà remplacé au pied levé Benoît Quignon, recruté par Michèle Rubirola, maire éphémère entre juin et décembre 2020. En lui succédant Benoît Payan avait souhaité très vite changer de tête à la direction générale des services.

Recruté comme adjoint, Didier Ostré a assuré l’intérim durant l’été 2021, avant d’être confirmé à son poste. Comme son prédécesseur, l’ancien DGS de Bagnolet (Seine-Saint-Denis) est conservé dans l’organigramme avec une nouvelle mission, manière d’assurer une forme de tuilage et de lui laisser le temps de se retourner.

Plusieurs crises ces derniers mois

Ces derniers mois, le haut fonctionnaire est apparu fragilisé par plusieurs crises politiques à forte résonance médiatique. En haut de la pile, figure l’annulation de deux marchés très symboliques : la procédure de renouvellement de la délégation de service public du château de la Buzine et l’annulation du marché des activités périscolaires. Dans le premier cas, les conditions de l’éviction de l’association présidée par Nicolas Pagnol ont amené la Ville à remunicipaliser un équipement en catastrophe. L’intégration de l’ensemble du personnel doit être présentée en comité social territorial, l’instance paritaire dès ce lundi.

Le départ du fonctionnaire ajoute un épisode à l’interminable réforme de l’appareil municipal. Débutée dès 2020, elle ne semble plus avoir de fin avec un nouvel organigramme déployant de nouvelles directions voté par le conseil municipal en juillet, après avoir misé dans un premier temps sur un nombre restreint de grandes thématiques.

Correction le 30 août à 17h50 : Pauline Malet était membre du cabinet de Jean Castex et non Édouard Philippe, comme initialement indiqué.

Cet article vous est offert par Marsactu
Marsactu est un journal local d'investigation indépendant. Nous n'avons pas de propriétaire milliardaire, pas de publicité ni subvention des collectivités locales. Ce sont nos abonné.e.s qui nous financent.

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. Alceste. Alceste.

    “Comment pourrais-je gouverner autrui, qui moi-même gouverner ne saurais ?”
    François Rabelais.

    Signaler
  2. BRASILIA8 BRASILIA8

    Il part pour convenance personnelle mais reste sur l’organigramme , donc payé, pour pouvoir se retourner !!!!!!
    En principe quand l’on quitte son emploi pour raison personnelle ce n’est pas pour rester sur place et toucher ses émoluments soit il est placardisé soit on se moque de nous

    Signaler
    • Alceste. Alceste.

      C’est la tradition marseillaise, rappelez vous sous Gaudin où la mairie était un veritable Hepad, où les résidents étaient rémunérés. Payan fait perdurer la tradition.

      Signaler
  3. vékiya vékiya

    c’est pas une mairie c’est manpower interim

    Signaler
  4. Peuchere Peuchere

    Quelle bande d’incapables !

    Signaler
  5. M M

    3 DGS en 3 ans, et si le problème n’était pas les DGS ?

    Signaler
  6. Patafanari Patafanari

    L’entraîneur est viré. Le Président reste. ( Les joueurs sont intransfèrables).

    Signaler
    • Alceste. Alceste.

      A jamais les premiers

      Signaler
  7. diasdominique diasdominique

    “l’interminable réforme de l’appareil municipal” que pilotait Fortin qui a depuis passé l’éponge et est retournée en mairie de secteur à son seul domaine de compétence qui est la communication.

    On en est où du score entre FO et la Société civile PM qui devait le réformer ce “système” et mettre fin à la co-gestion FO ?

    Avec 2 DGS dégommés + Chaboche + DPGR + Directeur bibliothèques …
    On est au moins à 5 -0 non?
    Et on est qu’à mi-mandat.
    Elle va être longue la deuxième mi-temps…

    Signaler
    • Palissade Palissade

      + moi qui me suis mis en disponibilité aussi (mais je ne suis plus dans l’organigramme)

      Signaler
  8. Mathilde C. Mathilde C.

    Quand on se rappelle les cris d’orfraies de Benoit envers l’ancienne municipalité.
    On est à se demander s’il va réussir à finir le mandat tellement il semble épuisé par la tâche.

    La nouvelle majorité semble dépassée par les événements, et on a encore pas vu la reprise de la Buzine par l’équipe municipalité dans quelques semaines…sans un sous, sans projet solide, ça va payer.

    Elle risque de se couvrir encore de ridicule.

    Signaler
  9. julijo julijo

    25 ans de gaudin et ses nuls, pour démolir quasiment la ville.

    on le savait, non ? que ce ne serait pas si simple.

    j’aimerais, que les commentateurs, critiques à juste titre de l’activité municipale, puissent faire quelques propositions, pour aller plus vite, mieux et donc plus loin.
    en tenant compte bien sûr des lois qui sont applicables à l’institution municipale.

    alors, des idées concrètes ??

    Signaler
    • Jack Jack

      Facile :
      – former tous les élus de à l’environnement public pour qu’ils comprennent les rudiments du droit et ce qui leur est expliqué par l’administration (municipale , étatique , etc …). Au bout de 3 ans, le non ou les prudences d’un fonctionnaire continuent à être taxés de réponse politique d’opposition …
      – respecter les droits et fonctionnaires : virer , placardiser , etc… tout l’encadrement , à tous les niveaux de la hiérarchie sur le simple fait d’avoir participé à la municipalité antérieure n’ est pas régulier . Le justifier par des procès d’incompétence est de la diffamation.
      Ce serait un bon début . Mais le mal est fait depuis longtemps déjà . Ils continueront à pointer Gaudin et les fonctionnaires ( masse imbecile , marseillaise et malhonnête ) comme responsables. C’est facile , ça marche dans l’opinion, ça marche chez à Marsactu , pourquoi s’en priver ?

      Signaler
    • julijo julijo

      mouais, j’avais dit “concret”
      pendant ces trois années, il y a quelques réalités incompressibles qui sont apparues.
      quelques pistes se sont ouvertes.

      et oui, on peut continuer à pointer gaudin et ses nuls, pas parce que “ca marche” mais parce que ce sont des faits inéluctables.

      Signaler
    • gastor13 gastor13

      Des idées concrètes.. il y en a un foule, il suffit de reprendre toutes les idées de l’oppasant Payan quand l’équipe Gaudin était aux manettes, et la ville de Marseille serait tranformée ! Ou alors il s’agissait simplement de communication pour avoir le poste et après comme sous l’ancienne municipalité “m’en fouti !”

      Signaler
    • diasdominique diasdominique

      “il suffit de reprendre toutes les idées de l’opposant Payan quand l’équipe Gaudin était aux manettes”. Très bon gastor13.
      Ensuite les incompétents vont expliquer que c’est compliqué de vraiment réformer l’appareil municipal.
      Mais c’est faux. On l’a prouvé avec la DPGR dès 2020 qui a été un service public remis sur pieds et en bon ordre de marche. L’appareil municipal l’a flingué. Comme il a flingué ensuite le directeur des bibliothèques.

      Signaler
    • julijo julijo

      vous avez raison “gastor13” la liste de ses interventions quand il était dans l’opposition contenait bien des propositions que l’équipe du PM a repris.

      quelques unes :
      comment réparer les écoles marseillaises en 3 ans,
      comment sortir des contrats signés pour quelquefois des années par gaudin, sans payer un coût exorbitant
      comment rénover les vieux bâtiments rapidement
      comment revoir le plan de circulation
      …etc.
      et tout ça en 3 ans, au moindre coût.
      sans compter l’imbrication du “contrôle” de la métropole

      sérieux ! qui a pu croire que la situation de notre ville s’améliorerait aussi rapidement en connaissant l’état dans lequel la nullicipalité précédente l’a laissé !

      Signaler
  10. didier L didier L

    Reformer l’appareil municipal … Fortin a jeté l’éponge comme dit un commentaire précédent et deux DGS, un directeur de la com ont lâché prise. C’est bizarre non ? Cela ne me fait pas plaisir de le dire, mais Payan ressemble de plus en plus à Gaudin, une certaine faconde mais concrétement où va la ville avec cette équipe … le rugby, le pape, les JO, le tourisme, les locations saisonnières etc… me font l’effet de cache misère qui masquent les problèmes de fond qui sont bien là et demeurent : une ville a plusieurs vitesses, des fractures sociales et économiques qui se creusent à vue d’oeil, l’emprise des dealers qui du nord s’étendent vers le centre ville, l’hebergement des migrants, les campements sauvages en pleine ville, le logement des étudiants et des plus modestes, la mendicité des enfants, la mixité sociale à l’école en échec etc

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire