Le département s’est assis sur ses propres règles pour financer le Rocher Mistral

Info Marsactu
le 29 Sep 2021
9

La collectivité, qui s'interdit habituellement de dépasser 33 % de subventions a largement dépassé son plafond pour soutenir le projet de rénovation du propriétaire du château de la Barben.

Le château de La Barben a été racheté en 2019 pour devenir un parc à thème. (Photo : Pierre Isnard-Dupuy)

Le château de La Barben a été racheté en 2019 pour devenir un parc à thème. (Photo : Pierre Isnard-Dupuy)

C’est un soutien qui a interpellé le petit monde des propriétaires de monuments historiques. Pour la création de son parc à thème, la SAS Rocher Mistral propriétaire du château de La Barben a pu compter sur un soutien financier conséquent du département des Bouches-du-Rhône. Comme Marsactu l’avait déjà raconté, ce ne sont pas moins de […]

Contenu réservé aux abonnés au journal

Offre découverte 1 € le premier mois puis 6,99 €/mois JE M'ABONNE

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. Zumbi Zumbi

    Ben les règles sont un des éléments du confort de la Présidente Vassal : elles sont un élément de son fauteuil, fait pour s’asseoir dessus. Surtout si elles risquent de gêner un copain.

    Signaler
  2. Electeur du 8e Electeur du 8e

    Qu’est-ce qu’on ne ferait pas pour soutenir la “culture” provençale folklorique et pétainiste !

    Mais j’apprends cependant avec intérêt qu’il y a des “règles” de financement au département – certes fort souples, manifestement. Toute la communication institutionnelle de cette collectivité, qui célèbre en permanence le culte de la personnalité de sa présidente, tend en effet à faire croire que la seule règle est le bon plaisir de cette dernière. Dans le cas du “Puy du Fou” provençal, c’est ce bon plaisir qui semble avoir prévalu.

    Signaler
    • Regard Regard

      Ca veut dire quoi la culture pétainiste ? !!!!!!!!

      Signaler
    • Electeur du 8e Electeur du 8e

      Je fais allusion au “musée d’antiquailles” dénoncé par Marc Bloch devant le projet “culturel” du maréchal, basé sur le retour aux “valeurs” traditionnelles et sur le culte d’un folklore passéiste. Des éléments qu’on retrouvait tels quels dans un projet de motion d’appui au Rocher Mistral qui devait être proposé par le groupe majoritaire à la métropole, et qui a heureusement été retiré de l’ordre du jour : https://marsactu.fr/la-metropole-renonce-in-extremis-a-une-motion-ultra-conservatrice-sur-la-culture/

      Signaler
    • Pascal L Pascal L

      Une culture historique pétainiste c’est une culture historique qui veut nous faire croire que la vérité se tient dans le discours sur l’histoire porté par les divers gouvernements du XIXe :
      « Nos ancêtres les gaulois » alors qu’ils étaient francs, celtes, romains, normands (viking) et autres migrants ou envahisseurs.
      « Nos racines chrétiennes » alors que, par Toutatis, par Odin ou par Jupiter, il y a deux millénaires, notre pays et toute l’Europe était polythéiste. Certes, il y a un millénaire, après la grande peste, la chrétienté officielle a pendant 4 siècles éradiqué toute forme de contestation sociale. On a brulé les hérétiques, surtout ceux qui ne voulait pas payer l’impôt aux seigneurs auto déclarés et au clergé.
      « Charlemagne était un empereur français » alors qu’il était allemand.
      « Jeanne d’Arc a bouté les anglais hors de France » alors que la Bourgogne, la Lorraine, la Savoie était hors de France et que le roi d’Angleterre était partiellement d’origine française.
      Bref, comme pour la colonisation, un enseignement critique de l’histoire officielle reste à faire.
      Au-delà de ces relents nationalistes, il y a aussi la volonté de faire coller le Moyen Age avec la vision que Disney et consort a fini par installer dans l’imaginaire américain et, par voie de conséquence, le nôtre. Pour bien le vendre, un château fort se doit de ressembler à ceux en carton-pâte des films d’aventures .

      Signaler
    • Alain M Alain M

      Regard , pour vous faire une idée de la culture pétainiste il y a le livre de Christian Faure : ” le projet culturel de Vichy” qui est très précis et instructif. On y lit:
      “C’est dans la vraie nature de la Révolution nationale qu’il faut chercher son lien idéologique avec le folklore dont la doctrine est contenue dans les messages aux Français que Philippe Pétain fait entendre, surtout entre 1940 et 1941. L’Ordre nouveau dont il est question se fonde sur la reconstitution d’une société rurale anachronique. D’une philosophie réactionnaire et conservatrice, le Maréchal veut faire naître la France nouvelle, celle des provinces gardiennes des traditions. Ce qui est en jeu, c’est l’établissement d’un imaginaire qui répond aux concepts du régime. Le folklore pourrait n’être qu’un moyen de diversion à l’échelle régionale. Il satisferait ainsi les notables et les spécialistes locaux du folklore. Il n’aurait pas un intérêt si grand s’il n’était dans l’idéologie le nœud gordien, l’idée maîtresse, l’incarnation, la mise en représentation, le modèle d’une race, d’une ethnie et d’un mode de vie.”
      Oui, ce projet de la Barben a des relents pétainistes. Ce n’est pas forcer le trait que de dire cela.

      Signaler
  3. Brallaisse Brallaisse

    Excellente question,merci de l’avoir posée.
    Je sens que je vais me régaler !

    Signaler
  4. Fp Fp

    A lire une série d articles en ligne très documentés dans La Tribune de l Art sur les atteintes patrimoniales et environnementales réalisées sur le château malgré les interdictions de la Drac.

    Signaler
  5. Brallaisse Brallaisse

    Effectivement je me régale, entre ceux qui renient les racines et ceux qui s’en revendiquent. Mais dites donc avant les celtes , il y avait qui ? . Car à ce petit jeu nous pouvons remonter jusqu’au paléolitique avec la grotte Cosquer. Tous les pays sont fondés sur le roman historique, totalement erroné car par définition fabriqué par le cerveau de politiques opportunistes au travers d’ une narration fictionelle, c’est dire!. Ds exemples,les USA avec la “Frontier” qui a éradiqué au passage et proprement des millions d’Indiens, la France avec Jules MIchelet qui n’était pas spécialement de droite bien au contraire et qui a fondé le roman national français , la Grèce , fondatrice de la culture européenne et dont les héros étaient des cannibales ( relisez Homère).
    L’anachronisme quelle richesse!.
    Après ce qui est tordant c’est que les mêmes qui tapent sur le folklore Provençal sont pleins d’admiration pour le festival Interceltique, les manifestations folkloriques de tous poils, Afrique, Asie, Océanie, Nord Africain , Basque, Breton, ou Corse au nom du multiculturalisme et de la richesse . Faut dire à ces gens que ce sont de foutus pétainisnes, passéistes et leurs dires aussi que ce sont des fachos car basés sur la culture chrétienne, musulmane, juive, polythéiste, boudhiste et j’en passe et des meilleures. Nous nous esbaudissons sur ce pseudo “melting-pot” culturel en excluant notre propre culture, le pire exemple étant cette pantalonnade de l’année de la culture à Marseille.
    Le folklore n’est que ce que nous voulons en faire, fifres et tambourins sont magnifiques mais pas,joués par nos politiques, Relisez Arène ou Aubanel plutôt que d’allez chercher des âneries chez Mistral qui n’existent pas, quoi de plus beau que “Le Costume” Arlésien et mille autres choses.
    Cette position anti “folklore” fait que des cultures ont complétement disparues ou quasiment. Bravo les biens pensants qui se tapent du NETFLIX à longueur de journée , là vous en avez de la culture .
    Tout ceci n’excuse en rien les trafics et combines du département avec cette bouffonerie de la Barben. C’est bien de le dire , mais cela est mieux en l’écrivant.

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire