Le chômage partiel chez Thalès inquiète les syndicats sur les risques psycho-sociaux

Actualité
le 15 Juin 2020
0

Les conséquences économiques de la crise sanitaire ont entrainé un plan de chômage partiel sur les sites Thalès de Gémenos et de La Ciotat (ex Gémalto). La plupart des salariés travaillent quatre jours par semaine. Les syndicats craignent une surcharge de travail, du fait du maintien des objectifs à l'identique.

Le site Thalès DIS de La Ciotat. Photo : Jean-Marie Leforestier

Le site Thalès DIS de La Ciotat. Photo : Jean-Marie Leforestier

Ralentissement économique oblige, la crise sanitaire a jeté de l’incertitude sur l’avenir d’une certain nombre d’entreprises. Le groupe Thalès – particulièrement impacté par les difficultés du secteur aéronautique – monte actuellement un plan de chômage partiel. Dans les Bouches-du-Rhône sont concernés près de 1100 salariés des sites de Gémenos et La Ciotat (sur un total […]

Contenu réservé aux abonnés au journal

Offre découverte 1 € le premier mois puis 6,99 €/mois JE M'ABONNE

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire