La Ville de Marseille supprime son podcast avec Franck Ferrand, jugé trop à droite

Info Marsactu
le 5 Fév 2021
52

Choisi par l'ancienne majorité municipale pour animer une série de podcasts sur l'histoire de Marseille, Franck Ferrand n'est plus en odeur de sainteté à la mairie. La récente arrivée du présentateur chez Valeurs actuelles a convaincu l'adjoint à la culture, interpellé sur les réseaux sociaux, de faire retirer la série des plateformes de diffusions.

Visuel de communication de la Ville de Marseille pour le lancement de la série de podcast animée par Franck Ferrand. (DR)

Visuel de communication de la Ville de Marseille pour le lancement de la série de podcast animée par Franck Ferrand. (DR)

“De l’invention du fameux savon à l’édification de la Bonne Mère, de la découverte de la grotte Cosquer aux origines de la Marseillaise, revivez les grandes étapes de l’histoire de cette ville passionnée et passionnante !” De sa voix suave et enjouée, l’ancien présentateur d’émission historique d’Europe 1, Franck Ferrand, a conté l’histoire de Marseille, […]

Contenu réservé aux abonnés au journal

Offre découverte 1 € le premier mois puis 6,99 €/mois JE M'ABONNE

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. patrick patrick

    Méfi, Pierre va s’énerver.

    Signaler
    • Pierre12 Pierre12

      Même pas Jacques ! 😉

      Je me pose juste la question de la situation inverse, imaginez l’ancienne municipalité interdir des podcasts des amis de Monsieur COPPOLA.

      Le séisme, le pm pousserait des cris d’orfraie, avec manifestation devant la mairie, pétition en ligne…Benoît aurait convoqué une conférence de presse…

      Ca s’appelle prendre de la hauteur et se dire qu’il y a plus grave, le pm ne connaît pas ça !

      Surtout que Monsieur FERRAND ne me semblait pas être un Eric Zemmour.
      Mais bon, pour Coppola, tout ceux qui ne pensent pas comme lui et ses amis cocos, sont des islamophobes…

      Signaler
  2. Tarama Tarama

    C’est bien. Et Ferrand était déjà connu pour être réac’, à l’image d’un Lorant Deutsch. Il n’y a pas eu de nouveauté même si son passage dans un journal d’extrême-droite est venu le confirmer.

    Signaler
  3. christian Felix christian Felix

    Christian,
    Je suis stupéfait par cette information.
    Monsieur le Maire, vous devriez surveiller votre adjoint à la “Culture”.
    Il est en train de rétablir la censure pour délit d’opinion.
    “Ce n’est pas le contenu du podcast qui est à remettre en cause, mais son porteur”
    Je ne voudrais pas faire injure au collectif du PM en rappelant que cette position a conduit, dans des temps pas si éloignés, (au regard de l’Histoire) le régime soviétique à condamner ses opposants à la détention en hopitaux psychiatriques.
    J’espère aussi que la rédaction de Marsactu réagira plus vivement que ne l’a fait la rédactrice de cet article pour dénoncer le “fait du Prince” , apparemment sans qu’il n’y ait eu le moindre débat sur le contenu de ces podcasts.

    Signaler
    • ruedelapaixmarcelpaul ruedelapaixmarcelpaul

      Et c’est reparti pour les délires paranoïaques contre ces vilains islamo-bobo-gauchistes.
      La mairie a bien le droit de publier ce qu’elle veut, et les plateformes de distribution de podcast sont immenses, alors la censure, va falloir vraiment faire de gros efforts pour la chercher.
      En plus au delà de l’image Valeurs actuelles / CNews / droite rance et réac portée par Frank Ferrand, il est autant historien que moi je suis chanteuse pop. Ces podcasts sont des ramassis d’idées reçues, d’anecdotes et non de faits historiques. Ce sont de jolies histoires mais pas de l’histoire.

      Signaler
    • valoulolo valoulolo

      Non mais vous êtes sérieux ? Un débat sur le contenu de ces podcasts ? Ne croyez-vous pas qu’il y a des sujets plus importants à débattre aujourd’hui concernant la ville et le trou abyssal de ses caisses que Mr Gaudin et ses amis ont creusé pendant 25 ans !

      Signaler
  4. jasmin jasmin

    De toute façon, si la municipalité doit faire des économies pour ne pas nous imposer des taxes pour payer les frais abyssaux engagés par Gaudin, des podcasts fascistes peuvent dégager. On n’a pas besoin de podcasts. On a besoin d’une gestion saine, responsable, à l’écoute des habitants et en collaboration avec eux. On a besoin d’une collaboration étroite de la municipalité avec la métropole pour assainir et aplanir les accès piétons de la ville. Arrêtons de se disperser et dilapider l’argent du contribuable.

    Signaler
  5. Magnaval Magnaval

    Les staliniens et les khmers verts ont vite fait de rétablir la censure.

    Signaler
    • ruedelapaixmarcelpaul ruedelapaixmarcelpaul

      allez ça continue dans la paranoïa

      Signaler
    • Bellemontagne13 Bellemontagne13

      N’importe quoi…

      Signaler
    • Pierre12 Pierre12

      Bah c’est un peu ça quand même !

      Signaler
    • PromeneurIndigné PromeneurIndigné

      Les chars soviétiques , Les étendards rouges de la révolution, vont fouler les pavés de la Canebière, disait la dame habillée en bleu et blanc

      Signaler
  6. Manipulite Manipulite

    Il faut séparer l’homme de l’œuvre. Pas mal le podcast. Les opposants y compris le camarade élu à la culture auraient dû se faire leur opinion sur une base académique (avis des historiens).

    Signaler
    • ruedelapaixmarcelpaul ruedelapaixmarcelpaul

      d’autant que ce sont plusieurs historiens et chercheurs de AMU qui ont tiré la sonnette d’alarme sur les sornettes racontées par M Ferrand

      Signaler
  7. Titi du 1-3 Titi du 1-3

    Le dévot réac Ferrand est vraiment puant.

    Signaler
  8. jean-marie MEMIN jean-marie MEMIN

    Cette information me semble réactiver le vieux dilemme entre l’homme et ses œuvres. Peut être que ce M. Ferrand me semble honnête (?) et ses accointances entre Valeurs actuelles et la rigueur historique de la ville de Marseille soit a contrôler et alors, lui laisser un temps suffisant pour que quelqu’un puisse éviter qu’il distille son poison ”négationniste” ou tout simplement d’altération des faits historiques.
    Mais il ”assume” ses positions et je pense que ses amis lui confieront une tache à la hauteur de ses opinions. De toute façons il y a dans les nouveaux gouvernants une tendance à rectifier l’ancien monde ou les municipalités précédentes…

    Signaler
    • Laurent Malfettes_ Laurent Malfettes_

      Cette décision provoque en moi un réel malaise. Pas fan de Ferrand pour un sou, mais a t’on le droit de priver ceux qui l’aiment de ses œuvres quand elles ne sont pas critiquables ? Et après, dressera t’on une liste de livres interdits à la bibliothèque municipale ?

      Signaler
    • Tarama Tarama

      Ceux qui l’aiment peuvent le retrouver dans valeurs actuelles et ailleurs (vu que c’est un “historien” médiatique).

      Signaler
  9. Andre Andre

    Je ne connais ni Ferrand ni cette diffusion mais la chasse au sorcières me fait te6 peur et je crains toujours que l’on ne remplace une vision biais6 de l’histoire en fonction des idées politiques du moment.
    La gauche républicaine n’en est pas exempte, loin s’en faut. Voir nos vieux livres d’histoire de l’école communale.
    Quant au PC auquel appartient M.Coppola, laissez moi rire! Que n’ont ils raconté sur l’histoire de la révolution russe et la prise du pouvoir par les bolcheviks! C’est honteux!

    Signaler
    • ruedelapaixmarcelpaul ruedelapaixmarcelpaul

      “chasse aux sorcières” carrément.
      Et une petite louche de plus en mode délire complotiste.
      ces podcasts sont des âneries, des images d’Epinal sur Marseille, de la pagnolade. Sauf que la pagnolade, par Pagnol ça fonctionne. Par d’autres c’est ridicule. Point.

      Signaler
    • Laurent Malfettes_ Laurent Malfettes_

      Ruedelapaix, si JM Coppola avait argumenté en disant “ces podcasts véhiculent des clichés sur la ville de Marseille, et des lors qu’il s’agit d’une œuvre de commande, j’ai le droit et je choisis de ne pas les diffuser”, on pourrait l’entendre. Le problème, c’est qu’il ne remet pas l’œuvre en cause, mais justifie sa décision par les opinions de l’auteur. C’est cela qui pose problème de mon point de vue.

      Signaler
    • Pierre12 Pierre12

      Ca s’appelle le dogmatisme…

      Signaler
  10. Andre Andre

    Oui, l’histoire est trop souvent manipulée et je crains en effet que l’on ne remplace une vision biaisée de l’histoire par une autre, qu’elle soit de droite ou de gauche.
    Supprimer cette diffusion sur une décision discrétionnaire d’un adjoint qui ne l’a peut-être jamais écoutée, sous prétexte que le présentateur est marqué à droite, a quelque chose de stalinien.
    J’aurais préféré, si l’émission s’éloignait des faits historiques ou les interprétait de manière idéologique, qu’on nous explique en quoi….
    Bien qu’électeur du PM, je trouve tout cela est assez inquietant pour la suite.

    Signaler
    • Brallaisse Brallaisse

      Pourquoi Gaudin n’a pas nommé à l’époque un présentateur de gauche , après tout? 🤘

      Signaler
  11. Jacques89 Jacques89

    Tient? Je ne connaissais pas! J’imagine que c’est une régionale des délires royalistes de Bern et Deutsch (dans une moindre mesure).
    L’art de ne garder de l’Histoire que ce qui brille. Un peu comme Adolphe quand il manquait d’admirateurs se faisait filmer à Berchtesgaden avec Eva et ses chiens. C’est devenu le repaire du “Diable” et pour l’heure, personne ne pense à redire l’histoire: jusqu’à quand?

    Signaler
    • Andre Andre

      Cette émission était peut être stupide et, choisie par la bande à Gaudin, ça ne me surprendrait pas.
      Cependant, justifier sa décision par les idées politiques du présentateur plutôt que dénoncer le contenu de l’émission est pour le moins maladroit si ce n’est arbitraire. Il aurait été plus intelligent de démontrer ce que cette émission avait de stupide. Mais chasse le naturel…

      Signaler
  12. Brallaisse Brallaisse

    Il suffisait de confier cela à un vrai historien un peu téléphonique.
    Ces podcasts sont-ils vu pour l’animateur ou le contenu.
    Si c’est pour l’animateur je préfère Zize.

    Signaler
  13. Brallaisse Brallaisse

    Telegenique

    Signaler
  14. Brallaisse Brallaisse

    Pourquoi Gaudin n’a pas nommé à l’époque un présentateur de gauche , après tout? 🤘

    Signaler
    • Laurent Malfettes_ Laurent Malfettes_

      Gaudin trouvait peut être Ferrand très à gauche ?

      Signaler
    • Pierre12 Pierre12

      Si coppola considère qu’il n’a que ça à faire en ce moment…

      Signaler
    • Andre Andre

      Mais quelle gauchel ? C’est pas simple . S’ il avait été côte socialiste il aurait oublié de dire que Gaston s’etait servi de la pègre contre la CGT . S’il avait été de tendance communiste, il aurait rappelé que la droite, pas regardante, a gouverné avec Defferre dans le cadre d’une majorité d’alliance, dans laquelle figurait un Gaudin nommé adjoint . Ce dernier n’aurait peut être pas trop aimé qu’on le rappelle !
      Raconter l’histoire, c’est compliqué .

      Signaler
  15. PromeneurIndigné PromeneurIndigné

    Les nostalgiques de Vichy et les supporters de Madame Maréchal (sont nombreux) suParmi les lecteursr Valeurs actuelles Pour ma parte ne regrette pas les « vert-de-gris » qui ont pollué ma vue pendant mon enfance. Ils étaient plus redoutables que les verts d’ Aujourd’hui. Même si certains d’entre eux sont blancs à l’intérieur. Quant aux islamo – gauchistes, n’oublions pas qu’ils sont pour certains financés avec les pétrodollars, qui leur sont versés par les pétromonarchies théocratiques absolues et misogynes. Celles-ci très amies des princes qui nous gouvernent Les pétromonarchies ,qui font la bringue en Occident, pour se faire pardonner et pour tenter d’adoucir leur image de mécréant

    Signaler
  16. ALAIN B ALAIN B

    Pour plus d’information allez sur Arrêt sur Image et vous comprendrez pourquoi il faut inviter des vrais historiens, C’est pour cette raison que COPPOLA a arrêté ces émissions
    L’historien médiéviste Florian Besson, assisté de deux historiens en herbe et en master, Lucas Brondel et Thomas Dupin, poursuit pour Arrêt sur images son fact-checking de l’émission de CNews “La Belle histoire de France”, co-animée par Franck Ferrand et Marc Menant. Cette fois, il est question des Romains, des Huns, des Gaulois, des Vikings, avec un maximum de clichés et une certaine vision de l’histoire : “La France est restée gauloise, dormez tranquille, braves gens”, écrit Florian Besson.
    Arrêt sur Image vendredi 5 février

    Signaler
    • Pierre12 Pierre12

      C’est pas l’explication donnée, lui l’a arrêté car il a reçu un tweet l’informant de la méchante pensée de ferrand qui écrit maintenant pour valeurs actuelles.

      Imaginez le scandale si un politique de droite faisait de même avec un historien qui écrivait sur mediapart ou dans le canard.

      Signaler
  17. Brallaisse Brallaisse

    Désolé Pierre 12, la désignation de Ferrand est issue d’une droite dure marseillaise,regardez le parcours politique de certains élus de la gaudinie,rappellez vous certains accords de Gaudin avec le FN, et ce Ferrand n’est pas un hasard. Alors stop à l’hypocrisie et aux vierges effarouchées, En plus je suis curieux de savoir combien ce gars là a encore pris au passage. Il y a suffisamment d’acteurs, de comédiens qui auraient pu dire les textes.
    Jambon un jours,jambon toujours.

    Signaler
    • Pierre12 Pierre12

      Et alors, il serait issue de gauche dure, vous ne comprendriez pas qu’on le jette comme un mal propre alors que son pod cast ne traite pas de politique mais d’histoire.

      Je ne suis pas le seul pas à le penser, c’est purement par idéologie.

      Si l’on commençait à ne plus vouloir travailler avec les gens qui font correctement leur travail parce qu’ils ne pensent pas comme vous, ou va t’on ?

      Signaler
  18. ALAIN B ALAIN B

    Relire la réponse de COPPOLA sur Marsactu c’est bien sur le contenu, c’est le journaliste qui dit que c’est pour les raisons politiques (qui sont certainement la raison de son interprétation de l’histoire)
    Interpellé sur Twitter, l’adjoint à la culture PCF Jean-Marc Coppola a finalement décidé de censurer a posteriori la production. Au chercheur en sociolinguistique et chroniqueur sur France Bleu Provence Médéric Gasquet-Cyrus, qui lui demandait que l’image de la ville soit “dissociée du pseudo historien Franck Ferrand qui délivre ses délires nationalistes et révisionnistes sur CNEWS et Valeurs actuelles”, l’élu a répondu lundi : “En effet, Marseille mérite mieux, je vois cela au plus vite

    Signaler
    • Brallaisse Brallaisse

      En sus, comme d’habitude cette mairie a une habitude de toujours vouloir singer , aucune imagination,aucune inventivité. Du copier-coller. Encore, nous avons échappé à Hanouna, ils en étaient capables. Un Caubėre, marseillais en plus,aurait été parfait, mais il n’a pas tapé dans l’oeil de nos feu les génies de la ville

      Signaler
    • Pierre12 Pierre12

      Oui je viens de le relire encore une fois l’échange de tweet.
      Le sociolinguistique interpelle Coppola pas sur le travail de ferrand, mais sur ses délires nationalistes sur cnews et valeurs actuelles.

      Donc, vous tous les gens qui ne pensent pas comme vous, vous ne voulez pas travailler avec eux ???

      Bizarre le démocratie selon les communistes !

      Signaler
    • Pierre12 Pierre12

      @ alain

      “Ce podcast était en ligne depuis plusieurs mois, mais depuis le début de l’année, Franck Ferrand se dévoile ou dérive dans ses pensées, estime l’adjoint. Il est clair en tout cas que l’on ne partage pas les mêmes valeurs. Ce n’est pas le contenu du podcast qui est à remettre en cause, mais son porteur”

      Ca vous va alain ?

      Signaler
  19. Brallaisse Brallaisse

    Un je ne suis pas communiste,deux l’on ne demande pas de penser à ce Ferrand là,il doit connaître l’histoire de Marseille comme moi d’être l’archevêque de Canterbury,trois il représente mal l’image de Marseille sauf peut-être la votre entre Valérie Boyer,Guy Teyssier et autres. Ce Ferrand est un employé ,il est venu faire une pige sans doute au prix fort, PM est élu et c’est cela la démocratie,Ferrand convenait aux précédents,il ne convient plus à la niche.Il n’a qu’à aller officier chez point de vue et images du monde.

    Signaler
    • Pierre12 Pierre12

      On ne se comprend vraiment pas.

      La démocratie selon les communistes, c’était pour coppola pas pour vous.

      Le travail de ferrand je ne le connais pas, pas plus que bcp de lecteurs ici.

      Le sujet, ce n’est pas s’il fait bien ou pas le job ferrand, c’est de se séparer de quelqu’un parce qu’il ne pense pas comme vous.

      En effet, la majorité a changé, elle fait ce qu’elle veut.
      Admettez quand même que virer quelqu’un parce qu’il ne pense pas comme vous politiquement, alors que son job ne l’est pas (politique), c’est curieux.

      A moins que vous aillez des œillères et que vous considériez que tout ce qu’a fait l’ancienne majorité était nul et la nouvelle parfait, si c’est le cas, c’est pas la peine d’échanger !

      Signaler
  20. van cuyck - A2MS van cuyck - A2MS

    Je suis surpris et deçu.

    Surpris car je pensais naïvement que la majorité élue était verte rose rouge. He bé non. elle est rouge rose verte selon le journaliste et rose rouge et verte dans la réalité.
    Je ne suis pas sûr que ce soient l’ordre les couleurs initialement choisies par les marseillais. La couleur de l’espoir a beaucoup ternie.

    déçut …
    – je n’ai pas vu les podcast, je ne peux donc pas juger le travail d’historien. mais si j’en crois les commentaires, il ne sont pas a remettre en cause. A partir de là, la décision n’est pas pragmatique mais idéologique. Doit on demander la destitution de tous les chroniqueurs parce que l’on ne partagent pas ses idées….?

    C’est une démarche bien étroite d’esprit.
    Si elle veut s’en sortir, la ville a besoin de fédérer et non de diviser.
    Maintenant, pour l’histoire de Marseille, il y des acteurs locaux qui émergent. Gageons que la municipalité saura faire du développement durable en la matière, même si le rayonnement de “l’artiste” est moindre et qu’elle qu’en soit l’audience politique affichée ou non, tant que l’expertise est réalisée de manière impartiale.

    Signaler
    • ALAIN B ALAIN B

      Si les contenus sont en cause, voir Arrêt sur Image pour avoir une opinion d’un historien sur son interprétation de l’histoire

      Signaler
  21. amgabreau amgabreau

    Si l’on se met systématiquement à juger les hommes et non leur oeuvre où va-t-on et que va-t-il rester de toute la culture ?

    Signaler
    • Brallaisse Brallaisse

      La planche que vous prenez est glissante….

      Signaler
  22. Opiniatre Opiniatre

    Où il apparaît que Jean-Marc Coppola, politique professionnel, n’est pas si aguerri que cela. Retirer les podcasts en mettant en avant leur côté ringard, anecdotique et en contradiction avec la manière que l’équipe municipale veut raconter Marseille aurait été à la fois plus juste sur le fond et inattaquable sur la forme. Je ne sais pas s’il faut réjouir ou s’inquiéter de cet amateurisme.

    Signaler
    • ALAIN B ALAIN B

      C’est l’impression que vous donne le compte rendu de MARSACTU, mais les historiens ne sont pas d’accord sur l’histoire qu’il diffuse. (voir Arrêt sur Image)
      C’est un historien qui a signalé à COPPOLA les erreurs historiques et COPPOLA est dans son rôle et il ne l’a pas supprimé sans en avoir parlé lors des réunions avec les élus et j’estimerai qu’il serait incompétent si après s’être informé il acceptait qu’il continue à diffuser
      Il y a des gens compétents, universitaires capables de faire connaitre l’histoire française et de Marseille

      Signaler
    • Opiniatre Opiniatre

      Nous sommes d’accord. Le contenu suffisait comme raison, pas utile de cibler son auteur en particulier.

      Signaler
  23. raph2110 raph2110

    J’avoue que je ne comprends pas que sur un sujet traité sans approche idéologique, on en vienne là. Je n’aime pas ça et en effet cela interroge, car si certains abordent les questions de cette façon là, alors qu’ils se revendiquent démocrates, il y a incontestablement une dérive dérangeante. L’expression ne peut être confisquée par les uns ou par les autres et la confrontation et de le débat d’idées enrichiront toujours. Les postures d’enfermement idéologique sont dépassées du moins je l’espère, sans quoi nous faisons un grand pas dans le passé.

    Signaler
  24. julijo julijo

    cette controverse provoque des commentaires en nombre impressionnant, et des réflexions qui le sont tout autant -impressionnantes-.
    marrant comme jadis (!) avec la bande des nuls de gaudin, et certains articles de marsactu dénonçant régulièrement les fait et gestes de ces incompétents au pouvoir à Marseille, il n’y avait pas cette foule de commentateurs sûrs d’eux et de leur valeur….. tout prêts à critiquer, encenser ou le contraire. Marrant.
    un peu vain, mais marrant.
    moi les podcast de ferrand je ne savais même pas qu’ils existaient…mais déjà le titre avec “galejade” s’appliquant à notre ville n’aurait pas attiré mon attention positivement, trop gaudiniste comme terme
    merci marsactu et Lisa castelli pour l’info.
    cette bataille “idéologique” selon certains ne m’empêchera sûrement pas de scruter les efforts du PM pour relever la ville. il y a certaines priorités.

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire