La Provence raconte l'histoire d'un patron pris en otage par ses salariés. Mais oublie de préciser que c'est son PDG. C'est ballot, non ?

À la une
le 14 Déc 2011
10

Bon après cette dure et bien triste journée encore pour Marseille, c’est l’heure de rire un peu. Et comme d’habitude en se payant (gentiment) la tête de nos camarades de l’avenue Salengro. La Provence a en effet publié ce matin en fin de journal, dans la rubrique « France » une information assez amusante, si l’on ose écrire. Dans une bien discrète brève on apprenait en effet que Dominique Bernard, le directeur général du Groupe Hersant Média avait été retenu hier pendant plus de 5 heures au siège du journal l’Union de Reims où il était en réunion.

Ce sont des salariés de la Comareg, dont vous nous avons déjà parlé ici, et dont La Provence n’ a jamais écrit un mot, qui victimes du plus gros plan social de l’année, souhaitaient obtenir une rallonge à leurs indemnités légales de licenciement. Et comme apparemment ils ont un peu de mal à obtenir un rendez-vous avec Philippe Hersant, ils ont retenu son bras droit en otage hier à Reims, jusqu’à obtenir un rendez-vous avec l’actionnaire majoritaire de GHM. Ce qui leur a été accordé, et ce pauvre Dominique Bernard a pu être libéré.

Jusque là rien de très folichon. Sauf que La Provence a oublié de préciser à ses lecteurs deux informations importantes. La première étant que GHM est son actionnaire, et la seconde que Dominique Bernard est aussi le PDG de La Provence. Voilà, c’est fait. Rien de bien grave, mais ça fait toujours un peu sourire.

Un lien Le directeur général de GHM retenu pendant 5 heures par des salariés sur Le Parisien

Article en accès libre

Soutenez Marsactu en vous abonnant

OFFRE DÉCOUVERTE – 1€ LE PREMIER MOIS

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous.

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. koukou koukou

    Effectivement, La Provence n’a jamais rien écrit sur les salariés de la Comareg
    et a censuré tous les posts de ses contributeurs qui ont osé aborder le sujet.
    Un grand nombre d’articles sur “Fralib”, mais sur “paru vendu” rien.
    Pauvre journal !

    Signaler
  2. Ricou 24. Ricou 24.

    Dans new of Marseille il y eu un bel notre entretien,il y a deux semaine,avec mr Moulin le boss de paru vendu……..,à entendre,pas mal.

    La Provence ,du fait de son actionnaire et des relations avec l UMP ne peut plus être le seul canard sur Marseille,pour les dossiers judiciaires et la politique.
    Masactu est devenu indispensable au quotidien pour beaucoup de Marseillais et autres.

    Pierre et son équipe font un très bon travail d info,la Provence avec votre exemple fait encore une fois la démonstration de ses qualités.

    Ricou 24.

    Signaler
  3. Marqueur Marqueur

    LA PROVENCE préfère s’étaler sur un détenu qui s’était mis le shit entre les fesses
    c’est ca l’info au quotidien

    Signaler
  4. jean-pierre moine jean-pierre moine

    vous êtes naïfs ou bien? évidemment que la provence ne peut pas écrire sur les difficultés de son groupe, enfin. ça n’est pas choquant, c’est la réalité d’un groupe de presse. on ne mord pas la main qui vous nourrit. pour le reste: on peut aimer marsactu et concevoir aussi qu’il est plus facile de publier UN article par jour que de remplir douze éditions complètes chaque matin. la provence a bien des défauts. mais ce n’est guère aimer et soutenir la presse que de se réjouir de ses difficultés actuelles: je ne comprendrai jamais les gens qui pleurent sur fralib et netcacao et qui ricannent quand un autre gros employeur de la région risque de mettre la clef sous la porte et tant de familles dans une grande détresse économique. “pauvre journal”, koukou? eh bien je crois que vous devriez faire le tour de france, du monde… lire et comparer.

    Signaler
  5. icci icci

    Mais ma parole, c’est véritablement à la Fable du Loup et du Chien que notre ami J.P. Moine nous fait irrésistiblement penser lorsqu’il dit: “On ne mord pas la main qui nous nourrit”, étique morale pour un journaliste!
    Je cite La Fontaine pour le plaisir:
    – Attaché? dit le loup: vous ne courez donc pas
    Où vous voulez? – Pas toujours, mais qu’importe?
    – Il importe si bien, que de tous vos repas
    Je ne veux en aucune sorte,
    Et je ne voudrais pas même à ce prix un trésor.
    Cela dit, Maitre Loup s’enfuit, et court encor.

    Signaler
  6. jean-pierre moine jean-pierre moine

    tant de haine tant de haine… il y a le “bon” ouvrier qui ne mérite jamais son sort et le “méchant” journaliste (papier, hein, car c’est désormais bien connu, les “bons” sont tous sur le web…) il peut bien crever.
    icci: ça vous amuse? dans votre domaine de compétence, dans votre métier, vous pouvez tout le temps l’ouvrir, bousculer les hiérarchies, piétiner toute logique économique? génial. je vais vous dire un truc incroyable: vous êtes un peu le seul. la plupart des gens, les fralib, les france soir, les provence, les métaleurop ils ouvrent leur gueule quand c’est foutu. quand y a plus rien à perdre. sinon tout le monde lave son linge sale en famille et tente de sauver les meubles c’est à dire, ouais, son emploi. un truc vulgaire pour vous je vois.
    ricou 24: forcément pour vous si “bel entretien” rime avec news of marseille alors mieux vaut en rire effectivement…
    koukou: attaché de presse, correspondant de presse, journaliste… vous n’êtes pas super au point sur les métiers de la presse. pour info un correspondant de presse n’est pas un salarié, c’est un monsieur à la retraite qui trouve agréable de courir les vernissages et les inaugurations pour “son” journal auquel, lui, est très attaché.
    arthur: merci de remarquer que le niveau général des articles de la provence et le nombre de scoops sortis par ce journal (écoutez les revues de presse nationales, bon dieu!) est au-dessus de celui de nombre de journaux de PQR. après, un journal a les lecteurs qu’il mérite: à la provence, il y a bcp de foot et de faits divers parce que, eh oui, la plupart des gens qui achètent (pas qui lisent au bar en ricanant) ce journal et le font vivre aiment ça. ça peut vous choquer. je n’aime ni l’un ni les autres mais je fais avec. ce n’est pas “mon” journal. c’est celui des gens qui l’achètent. oui nous avons bcp de dettes. ce n’est pas une honte. nous sommes simplement à un moment incertain de notre histoire où il est trop tôt pour communiquer…
    voilà. j’espère que ce journal vivra. et que je n’aurai pas à venir un jour ici lire son avis de décès et vos commentaires acides, qui, dans mon frais chômage, ne me seront pas d”un très grand réconfort je pense.

    Signaler
  7. jean-pierre moine jean-pierre moine

    ah et puis cher ricou 24: on a des relations avec l’UMP mais en même temps on censure ceux qui veulent balancer sur guérini (au cul de papiers au vitriol que nous avons nous mêmes écrits, détail…) ? il faudrait savoir: pour qui on roule, alors? éclairez-moi.

    Signaler
  8. l'oeil l'oeil

    .Bon courage Jean Pierre,

    Votre journal est pourri par ses racines, feuille à feuille.

    Nous sommes tous très attaché à la Provence mais c’est devenu, deux pages de judiciaire et de blagues à deux balles de Trossero en marge, deux pages de faits divers qui vous scandalisent et vous qui “populisme”, deux pages sur L’OM, des dépêches que personne ne contrôle à Salengro, l’horoscope et une photo attendrissante en dernière page…….c’est trop peu et plus suffisant en 2012.

    Dans le même temps le fait que votre actionnaire soit en dette avec l’état Français, soit un sympathisant UMP est la cause des prises de positions inféodées au pouvoir en place.
    Le dernier article de cette semaine sur les possibles malversations sur l’attribution du marché de l’incinérateur de Fos en est l’exemple…….et tout Marseille a hurlé de rire, même des journalistes en “off” de votre journal en ont eu honte.

    Julien de Masactu a démontré son talent au côté de Pierre, ils sont aujourd’hui en qualité supérieurs aux Denis, Fred, Marjorie, Romain, Luc……………

    Votre attachement à votre employeur est tout de même une belle qualité et vous honore.
    Je vous souhaite bon courage pour les années avenir.

    SLT,

    Ricou 24.

    Signaler
  9. Tresorier Tresorier

    Intervenant tres souvent sur les forum de LP, je ferai plusieurs commentaires partages par beaucoup de provenconautes :

    – suite a la fusion Provencal- Meridional, la diversite editoriale s’est reduite sur Marseille,
    – aujourd’hui certains articles semblent communs avec Nice Matin (meme groupe),
    – LP a cclairement pris un parti pro Guerini (articles a minima et non ouverts aux forum, censure des gens scandalises par l’affaire,…), anti parc national (relais des opposants, censure des defenseurs,…), anti LGV (articles uniquement opposes), anti Muselier (article le 4/12 absolumment grotesque et qui ridiculise tant cet elu que son auteur),…..

    LP prend desormais uniquement le parti de ses annonceurs publicitaires (CG 13, Mairie de Marseille).

    Par beaucoup de cotes il est moins un journal regional qu’une revue institutionnelle. Bref, son niveau est mauvais et baisse constamment.

    Sans parler des fautes de frappes et de l’article de cette semaine sur les mediateurs de rue qui travailleront par “binomes de deux”.

    Signaler
  10. gougoutse gougoutse

    Ne vous affolez pas pour Dominique Bernard, si il vient à La Provence il sera en sécurité, le syndicat majoritaire FO le chouchoutera comme d’habitude, quand nice matin faisait grève pour sauver ses murs, au journal La provence, la direction a commandé à Philippe Hersant de quoi bien manger et bien boire chez un bon traiteur de la ville, sans aucune réaction… Toute une histoire.

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire