La préfète de police promet une nouvelle “approche de sécurité” pour le centre de Marseille

Actualité
le 17 Jan 2024
16

Ce mardi, la représentante de l'État dévoilait à la presse son plan d'action pour l'hypercentre de Marseille. Malgré des chiffres de la délinquance en baisse, elle souhaite cibler des "points noirs" contribuant au sentiment d'insécurité.

Frédérique Camilleri, préfète de police, en visite dans le quartier de Noailles. (Photo : Cole Stangler)
Frédérique Camilleri, préfète de police, en visite dans le quartier de Noailles. (Photo : Cole Stangler)

Frédérique Camilleri, préfète de police, en visite dans le quartier de Noailles. (Photo : Cole Stangler)

Au tour de l’État de répondre à la montée de tensions et au sentiment d’insécurité dans le centre-ville. Mardi, la préfète de police des Bouches-du-Rhône Frédérique Camilleri, le procureur de Marseille Nicolas Bessone et le directeur interdépartemental de la police nationale Cédric Esson ont dévoilé ce qu’ils appellent “une nouvelle approche de sécurité pour ce […]
Vous voulez lire la suite ?
Abonnez-vous à Marsactu

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. polipola polipola

    C’est bien d’apprendre que notre préfete est d’extrême droite, au moins on a plus de doutes.

    Signaler
  2. jacques jacques

    L’état étant d’extrême droite, la préfète est d’extrême droite. Ce n’est pas vraiment une surprise . Les préfets d’extrême gauche sont aussi rares que les sous dans la poche de Le Maire.

    Signaler
  3. Bouyaka13 Bouyaka13

    Extreme droite ou gauche on s’en fout du moment que la loi soit enfin appliquée pour tous… perso je ne mets presque plus les pieds dans le centre depuis des années, trop d’agressivité, d’incivisme, et ce fameux sentiment d’impunité qu’il va falloir casser si on veut revenir à un vivre ensemble devenu aujourd’hui utopique ! Cela passe aussi par la verbalisation du stationnement sauvage, des depots sauvage (80% du tps par des entreprises du bâtiment) etc…
    On est trop nombreux, la prevention et l’education en suffisent plus, il faut trouver d’autres solutions.

    Signaler
    • Zumbi Zumbi

      Vous me rappelez des gens qui il y a 35 ans de cela m’assuraient qu'”ils n’avaient plus mis les pieds sur la Canebière parce que c’est trop dangereux”… de fait ils ne sortaient jamais de leur quartier, dans le sud de la ville, et n’en connaissaient aucun autre. Ils étaient restés bouche bée quand je leur avais dit que travaillant dans le centre, il ne m’était jamais rien arrivé de désagréable, et que lorsque je prenais ma voiture je la garais dans le quartier de la porte d’Aix, où il n’était jamais rien arrivé non plus… Que le comportement de beaucoup — vous en donnez des exemples — soit pénible, j’en conviens, mais je vois aussi dans d’autres quartiers de Marseille réputés plus chic, beaucoup de voitures garées sur les troitoirs et les passages piétons de même que les dépôts sauvages de gravats…

      Signaler
    • Bouyaka13 Bouyaka13

      L’incivisme, le stationnement, l’impunité sont partout et dans tous les quartiers je ne dis pas le contraire…je travaille à la belle de Mai donc je passe quotidiennement et ´ne reste pas cloitré chez moi non plus.

      Signaler
    • RML RML

      Vous n’y remettrez jamais les pieds, je vous assure! Et tant mieux! laissez celles et ceux qui s’y rendent ou y habitent en parler, et cesser vos fantasmes!
      Je vous rassure la dmographie flanche. On ne sera bientot plus trop nombreux!

      Signaler
  4. Alceste. Alceste.

    L’on peut se demander pourquoi donc tant de policiers autour de la Fac d’économie, de Belsunce,de Noailles,sur la Canebiere aux Réformés et autour de Labadie.Pourquoi un deuxième commissariat au coin du Cours Saint Louis si il n’y a pas de problèmes ?.
    Il y a 35 ans ce quartier était encore correct, aujourd’hui cela est sale,sordide avec une qualité de commerçants déplorable et franchement le soir cela craint et la décrépitude du Centre Bourse ne va rien arranger.

    Signaler
    • RML RML

      Il y a 35 ans…Ben dites donc ! Vous avez la mémoire tres courte!
      L’hypercentre etait un bouge il y a 35 ans ! Personne n’y allait la nuit. Et le jour on filzit vite.
      C’etait crade, poussiereux! Il n y avait pas de cafes dignes de ce nom!
      Il y a 35 ans, on disait” ma pauvre dame si vous aviez vu cela il y a 35 ans!”
      35 ans avant c’etaient la pègre et la mafia qui tenaient la ville…
      Ca serait bien un jour que leclub des “il y a 35 ans” avoue son amour pour le bordel, la crasse, les vieux cinemas pornos, la pègre, les facades noires de pollution etc…
      Enfin, je veux dire, son amour pour tout ça, pourvu qu il soit bien “blanc”.

      Signaler
    • Electeur du 8e © Electeur du 8e ©

      Voyons, @RML, vous savez bien que “c’était mieux avant”. Depuis toujours, et pour encore longtemps. Tant et si bien qu’on voit aujourd’hui des jeunes d’à peine 20 ans militer pour le “retour” à la France des années 1950 – qu’ils n’ont jamais connue et qui, en réalité, n’a jamais existé telle qu’ils la fantasment.

      Signaler
  5. Mistral Mistral

    On voit le changement depuis mardi les CRS ne sont plus enfermés dans leur camion à scruter leur téléphone, ils patrouillent à pied dans les rues, jusqu’à quand ?
    Mais quand un scooter circule à fond sur le trottoir ils ne le voient pas !

    Signaler
    • petitvelo petitvelo

      Vu votre constat, je pense qu’on peut répondre à la question: jusqu’aux élections européennes !

      Signaler
  6. MarsKaa MarsKaa

    Avec mes amis on se dit toujours, quand on sort le soir au ciné (variétés donc Canebière) ou que l’on va boire un café au cours julien, que nous sommes dans une ville calme, que l’on a de la chance.
    Oui c’est pas propre, mal entretenu, oui ça peut être sordide quand on voit des gens misérables sur les trottoirs, oui la ville est bruyante, mais la ville est calme. Aucun de nous qui vivons, travaillons et sortons le soir en centre-ville ne se sent en insécurité. Nos discussions avec des personnes qui vivent à l’extérieur du centre, ne le frequentent pas, sont incroyables. Ils ne nous croient pas. Ils n’avancent que des a priori et des phrases toujours les mêmes répétées…
    Finalement, ce sont souvent des gens qui n’aiment pas sortir de chez eux, ou de leur petit milieu.

    Signaler
  7. Alceste. Alceste.

    On se demande si finalement les 50 assassinats ne sont qu’un “sentiment” d’insécurité , pourquoi notre “bon” maire qui habite et dirige une ville que le monde entier nous envie retape un hôtel particulier pour faire un deuxième commissariat à 50 mètres de distance de celui qui est en face des Variétes , celà doit faire bien , on se demande quand vous allez cher Richard Martin à quoi servent les agents de sécurité, le quartier Noailles avec ses traffics en tous genres doit être sûrement une illusion, en fait je viens de comprendre, ce sont des intermittents du spectable qui font de l’animation diurne et nocturne pour les touristes, se faire agresser à la sortie du cinema de la Joliette (vécu) et sûrement là aussi une illusion d’optique. Je passe sur la saleté , l’incivisme récurent, le sordide de l’authentique avec une personne qui s’était installée à côté du commissariat Noailles avec son lit en 140 .Du n’importe quoi.
    Je n’arborderai pas la décrépitude de certaines parties de Marseille , la Belle de Mai ,où est Manzi ?La Libération qui fait peur, Salengro et rues suivantes qui sont de véritable dépotoirs à ciel ouvert alors que ce quartier était ouvrier et populaire , la liste est longue, trop longue . Et enfin mon cher Panier , qui est devenu un boboland airbinisé . Madonna!
    Alors oui ce sont peut être des gens qui n’aiment plus sortir ( je peux le comprendre) , ou alors qui restent dans leurs petits milieux ( je peux le comprendre aussi) : la sortie du théatre de l’Oeuvre un soir vers 23 heures , spectaculaire , je vous le garantis.

    Signaler
    • julijo julijo

      hey ! jamais content !

      si c’est si moche que ça pour vous, une seule chose à faire : déménagez !

      Signaler
  8. Alceste. Alceste.

    Pourquoi, moi qui réside ici depuis plus de 60 années devrais je déménager ?.

    Signaler
    • julijo julijo

      à mon avis, il n’y a aucune raison…

      mais vous semblez déplorer tant de choses dans cette ville ; si vous êtes si malheureux un déménagement me parait une bonne solution.

      il m’est arrivé de ne pas être à l’aise dans un endroit et j’ai tout fait pour en partir. surtout quand on a pas la possibilité de tout arranger…et à marseille certains ont mis 30 à 40 ans pour abimer beaucoup de choses. compliqué de réparer rapidement.

      Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire