Lors du dernier conseil municipal, la Ville s'est engagée à donner le nom de Salim Hatubou à la future médiathèque du Plan d'Aou. Une manière de célébrer la mémoire d'un conteur et écrivain brutalement disparu, il y a quatre ans. Et travailler à la postérité d'une œuvre largement méconnue de la toute jeune littérature comorienne francophone.

Avec un peu d’imagination, on peut déjà imaginer son sourire flotter en écharpe au-dessus de l’éperon du Plan d’Aou, et la mémoire de Salim Hatubou rayonner en milliers de livres empruntés. Le conteur et romancier est parti brutalement, le 31 mars 2015. Emporté par un arrêt cardiaque foudroyant. Ce cœur qu’il avait immense l’a lâché, […]

Contenu réservé aux abonnés au journal

Profitez de notre offre découverte 1 euro le 1er mois puis 6,99 €/mois JE M'ABONNE

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire