Gaudin prépare un joli coup de main aux commerces des quartiers Sud

Actualité
le 8 Fév 2018
20

La Ville de Marseille veut étendre sa zone touristique et y intégrer le futur centre commercial Prado et quelques autres lieux marchands. Cela leur permettrait d'ouvrir le dimanche sans contrainte. Une menace pour le centre-ville, estime la vice-présidente de la chambre de commerce et d'industrie chargée des commerces.

Officiellement, du côté de Klépierre, le promoteur du centre commercial Prado, on ne commente pas. “Je vous invite à solliciter la mairie de Marseille”. Pourtant, la délibération que s’apprête à voter le conseil municipal a tout de la bonne nouvelle pour le nouveau fleuron commercial des quartiers Sud dont l’ouverture au pied du Vélodrome est annoncée fin mars. Lundi 12 février, la majorité de Jean-Claude Gaudin va se positionner en faveur de l’agrandissement de la zone touristique de la ville et la réclamer au préfet. Conséquence principale : l’ouverture de tous les commerces le dimanche.

Cette extension inclurait la Pointe-Rouge, le parc Chanot, le centre commercial Bonneveine et même le centre de Mazargues. Cela aurait pour effet de plus que doubler la zone existante qui couvre aujourd’hui le grand centre-ville, de la place Castellane à la Joliette et des Catalans aux Réformés. Voici la carte proposée, telle que publiée sur Twitter par l’opposant socialiste Stéphane Mari :

Du côté de la mairie, Yves Moraine, le maire des 6e et 8e arrondissements de Marseille, admet que le sujet a pu susciter quelques tensions en interne mais assume clairement ce choix. “Indéniablement, c’est une demande du centre commercial du Prado, même si ça ne veut pas dire que tous les commerces ouvriront tout de suite le dimanche. Ce centre commercial, ou on le refusait, ou on l’acceptait. Mais à partir du moment où on a dit oui, on lui donne les moyens de réussir.” Le maire de Bagatelle ajoute qu’en conseil d’arrondissements, la délibération a été approuvée à l’unanimité. Le promoteur Klépierre compte en effet beaucoup sur son projet marseillais “désormais pré-loué à 89 %”.“Ce centre à l’architecture emblématique proposera une offre commerciale sans équivalent dans la cité phocéenne”, a assuré le président du directoire Jean-Marc Jestin au cours de la présentation des comptes annuels de l’entreprise.

Le centre-ville, victime de cette ouverture ?

Obligatoirement consultés dans ces situations, plusieurs syndicats de salariés – dont Force ouvrière – ont par le passé signé volontiers pour les premières ouvertures dominicales, ils pourraient en faire autant cette fois. En revanche, les petits patrons de la CPME, eux aussi appelés à se prononcer grondent déjà. “Ce n’est absolument pas le moment, fulmine Nicole Richard-Verspieren, également vice-présidente de la chambre de commerce. D’un côté, on parle d’un cœur de ville en souffrance pour lequel on lance un plan “ambition centre-ville”, Solange Biaggi nous propose de demander au gouvernement une zone franche et de l’autre, vous créez un spot qui se trouve en dehors de cette zone et invitez les gens à aller au-delà. C’est une politique qui fait tout et son contraire !”

Yves Moraine veut, lui, croire que cette mesure sert “l’intérêt général. Nous ne sommes pas là pour privilégier les uns par rapport aux autres. Pourquoi je refuserais aux uns un droit que j’accorde aux autres, ça n’a pas de sens. Si dans cette ville, une grande métropole européenne, on ne peut pas se payer trois centres commerciaux qui réussissent et un centre-ville qui réussit, c’est qu’on est des incapables et je ne crois pas que nous le soyons”. Et celui qui est aussi président du groupe de la majorité municipale de rêver d’un centre-ville transformé en “une sorte de Marais – culture, fête, commerces de niche et de luxe – qui mette en avant l’âme historique de la ville, offrant ainsi tout ce qu’on ne retrouvera jamais dans les centres commerciaux”.

Ce dessein ne devrait pas rassurer Nicole Richard-Verspieren. Pour elle, “une telle décision privilégie l’intérêt du petit nombre par rapport à l’intérêt général. Il n’y a qu’à compter le nombre de commerces du centre-ville contre les 50 du Prado. J’espère que le préfet entendra cela”. C’est en effet à Pierre Dartout que reviendra la tâche de trancher dans les trois mois. D’ici là, le débat s’annonce vif.

Article en accès libre

Soutenez Marsactu en vous abonnant

OFFRE DÉCOUVERTE – 1€ LE PREMIER MOIS

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous.

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. Dark Vador Dark Vador

    C’est Yves Moraine qui définit le mieux l’équipe à laquelle il appartient : “Si dans cette ville, une grande métropole européenne, on ne peut pas se payer trois centres commerciaux qui réussissent et un centre-ville qui réussit, c’est qu’on est des incapables”. Dont acte.

    Signaler
    • Electeur du 8e Electeur du 8e

      Seulement des incapables ? Pour s’imaginer le centre-ville de Marseille en “une sorte de Marais”, quand on connaît un peu ce dernier, il n’y a pas de mystère : il faut avoir absorbé au minimum une substance illicite.

      Signaler
  2. Zumbi Zumbi

    Ils ne sont pas seulement incapables, ils n’ont aucune idée de ce qu’est une ville, agitent le mot “attractivité ” en ne sachant rien de ce que cela suppose (Lyon, Bordeaux, Nantes ou Lille c’est un stade et des centres commerciaux, zéro piste cyclable et la destruction de tous les squares ?)
    Ils assassinent méthodiquement le centre ville ; croisé dans la rue il y a quelques années alors qu’ il détruisait le square Michel Levy, Moraine avait eu pour réponse “il faut bien loger les gens” : sans écoles, sans espaces verts, sans circulation partagée, sans accessibilité pour les handicapés, les personnes âgées ? Pour ces gens-là la santé d’une ville se mesure à celle de ses promoteurs immobiliers et ses rentiers ; la notion d’urbanisme c’est du Marseillebashing (comme l’est l’idée toute bête qu’un élu de la République doit payer ses impôts, à plus forte raison quand il est premier adjoint d’une municipalité qui justifie sa nullité par la pauvreté de la ville… pas tout le monde dans la ville, dirait-on)

    Signaler
  3. Brallaisse Brallaisse

    Moraine rentre en concurrence avec Miron “petitpatapon” , ce qui est déjà une performance, dans le concours de la crétinerie de la semaine.
    Je sens que l’on va se régaler !

    Signaler
  4. reuze reuze

    On notera que l’extension de la zone touristique couvre le CC Bonneveine et le noyau villageois de Mazargues (!?), deux zones à l’attractivité touristique mondiale (au moins).

    Signaler
    • Court-Jus Court-Jus

      On a qu’à dire que ce sont les portes des calanques … Hum

      Signaler
  5. barbapapa barbapapa

    La prochaine délibération du con/seil municipal : fermer les derniers commerces des rues de Rome et de la République pour y installer des pistes permanentes de crachated ice red boules

    Signaler
  6. Brallaisse Brallaisse

    Au moins avec cette décision la politique de déménagement de la ville est claire.
    On flingue définitivement le centre ville .Je ne sais comment S.BIAGGI va expliquer ceci au président de la CCI qui va pouvoir se coller son logo “Ambition Centre-Ville” là où il lui reste de la place, remarquez S.BIAGGI fera le perroquet de Gaudin et dans la dénégation comme d’habitude.
    A la place , nous aurons soit CHINATOWN, soit les souks de MARRAKECH, soit BRODWAY , soit les REMBLAS , soit rien avec un centre à l’abandon comme cela est le cas aujourd’hui et ceci selon le niveau de délire atteint par la mairie et la Sabine BERNASCONI.
    La.men.ta.ble !

    Signaler
    • Germanicus33 Germanicus33

      Affirmatif ! Tout est dit et c’est affligeant. Tian, Bernasconi, Moraine sont des pieds nickelés, et Gaudin plus rien.

      Signaler
  7. Court-Jus Court-Jus

    Depuis quand il n’est pas allé au centre ville, Moraine ? Quelle connexion synaptique improbable a pu se produire chez lui pour imaginer un début de similitude entre le marais et le centre de Marseille ? Gaudin et son équipe ont eu 20 ans pour faire de Marseille une ville attractive, et il en est encore à se faire des trips hallucinatoires et des délires incantatoires … Remarquez, jusqu’ici ça a marché …

    Signaler
  8. Brallaisse Brallaisse

    Malheureusement donc et cela tourne quasiment à la lubie: pourquoi les marseillais votent-ils pour cette équipe ?. Réponse : le clientélisme.
    Toutes les réponse , hypothèses, thèses, supputations, scénario sont avancés .Il suffit de regarder la tournure des événements avec cette histoire de vacances d’hiver réglée à coup de 11 minutes par jour. Gaudin achète ses voix.Vous rajoutez la droite/jambon marseillaise et vous avez la réponse. Le résultat est le même, Gaudin est élu.
    Les FO et les quartiers sud s’y retrouvent par des avantages incroyables dans la territoriale d’une part ,et par une imposition ridicule d’autre part dans les beaux quartiers choyés . Après le reste ils s’en fichent ils ne savent même pas à quoi ressemble l’autre Marseille et ses tas d’ordures ,ils n’y mettent jamais les pieds.
    Dans tous les cas, si les marseillais ne changent pas d’avis après l’ensemble des dérives de cette mandature et par sa longue litanie de scandales, de gaspillages, de cynisme, d’arrangements et de magouilles en tous genres. Alors nous aurons encore bien les élus que nous méritons . Je l’ai placé !
    Eh bien les ânes marseillais qui marchent à la carotte auront élu Cadichon à nouveau.
    Je ne vais pas me faire que des copains avec cela, mais bon ……..

    Signaler
    • LN LN

      Sauf que pour Cadichon, et ses aventures, La Comtesse de Ségur, en guise de “morale de l’histoire” souhaitait que son âne ait du cœur pour se faire aimer…

      Signaler
  9. LaPlaine _ LaPlaine _

    Un élu marseillais ose tout, c’est même à çà qu’on le reconnait… Pour ce qui est d’être incapable, Moraine n’est quand même pas sûr à 100 % , “je ne crois pas que…”. Vu qu’il doit forcément juger à l’aune de ses capacités municipales, çà interroge de fait… En tout cas du marigot au Marais, il semble facilement franchir le pas. Effectivement on va passer du bon temps dans le mois à venir.

    Signaler
  10. Brallaisse Brallaisse

    Notre Cadichon marseillais aime tant se faire aimer qu il fait cadeaux sur cadeaux
    Cela s’appelle du clientelisme me semble t’il
    CQFD

    Signaler
  11. MarsKaa MarsKaa

    Marseille “grande métropole européenne ” ??? Ils savent ce que c est une métropole de rang européen nos élus ? Il ne suffit pas de se gargariser de mots. et ce n est pas un centre commercial (ni deux ni trois) qui fait une métropole. ..
    Encore une mesure prise pour s arranger entre “amis” … on se partage les profits. ..

    Signaler
  12. Brallaisse Brallaisse

    En parlant d’arrangements entre amis, en ce moment tout le monde déjeune avec tout le monde.
    Samia GHALI passe un moment dans un restaurant avec Renaud Muselier et confirme sa convergence de vues avec ce dernier. Habiter au Roucas crée effectivement des liens avec la droite jambon marseillaise.
    Tiens en écrivant ces quelques lignes , j’ai une pensée émue pour Guy HERMIER ,à qui cela doit faire plus que bizarre, si il voit cette simagrée de là où il est. La danse de la séduction est en route.

    Signaler
    • petitvelo petitvelo

      La liste des dernières municipales alliant Gaudin et Guerini par Narduci interposé avait déjà montré la voie.

      Signaler
  13. Tarama Tarama

    Aucun jour n’échappera à la frénésie consumériste…
    Les grenouilles de bénitier ont laissé tomber, et de l’autre côté du spectre politique plus personne ne défend le repos des travailleurs.

    Signaler
  14. Germanicus33 Germanicus33

    L’intérêt général, c’était de garder cette belle esplanade festive devant le stade, avec les statues emblématiques de Gustave Ganay et de Jean Bouin.
    Un beau coup d’œil pour les touristes passant sur le boulevard Michelet. Et bien non, encore du béton. A fuir !

    Signaler
  15. Germanicus33 Germanicus33

    Non, Bordeaux n’est pas dans ce concept: c’est la ville de France qui a le plus de pistes cyclables avec Strasbourg! Un peu de sérieux…

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire